Hive Social, la dernière alternative à Twitter ?

À la suite de l’acquisition de Twitter par Elon Musk, plusieurs changements se sont rapidement enchainés, donnant même de nombreuses raisons de quitter l’application depuis ces dernières semaines. Serait-elle en train de s’essouffler. Y aurait-il d’autres alternatives ? Il semblerait bien que oui avec le dernier né des réseaux sociaux : Hive Social

Alors que la survie de Twitter est en jeu, une nouvelle vague de plateformes sociales voit le jour pour répondre à la demande de plus en plus pressante et exigeante des utilisateurs. Alors que plusieurs d’entre eux se tournent vers Instagram et TikTok, d’autres explorent des réseaux comme Mastodon, un réseau social de microblogging créé en 2016, ou Parler, un autre réseau social américain de microblogage lancé en août 2018.

Formation webmarketing

Mais au cours des derniers jours, un nouveau venu en particulier a connu une énorme augmentation des téléchargements : Hive Social.

La dernière application sociale mobile qui fait le buzz

Hive Social a en effet dépassé le million d’utilisateurs lundi soir après avoir été en tête de la liste des tendances de Twitter, avant de continuer à croître mardi, gagnant 250 000 nouveaux utilisateurs du jour au lendemain. C’est actuellement la deuxième meilleure application gratuite de l’App Store du Canada.

Hive Social, c’est donc la dernière application sociale uniquement mobile qui fait le buzz. En apparence et en sensation, elle est très similaire à Twitter. Elle a été décrite comme un mélange de Twitter, d’Instagram et d’un soupçon de Tumblr, avec MySpace et Facebook à l’ancienne pour faire bonne mesure.

Des fonctionnalités très similaires à celles de Twitter

Vous pouvez suivre les personnes, et elles, peuvent vous suivre en retour. Vous pouvez aussi « aimer » ou « liker » les messages d’autres utilisateurs et en même temps, faute d’un meilleur terme, « retweeter » les messages d’autres personnes (bien que Hive appelle cela un « repost »). Il comprend également des fonctionnalités de base telles que les réponses aux publications et les téléchargements de GIF.

Le plus grand point positif, selon les utilisateurs, est que l’application est livrée avec une fonction d’édition pour tous les messages. Il n’y a pas non plus de publicités pour le moment.

La créatrice de Hive, Kassandra Pop, 24 ans a fondé l’application en 2019 après avoir été déçue par les plateformes sociales populaires et leurs algorithmes, selon son site Web. La première version de l’application a été lancée sur l’App Store iOS vers la fin de 2019, mais ce n’est qu’au début de 2021 que la plateforme a vraiment attiré l’attention. En tant que telle, elle prétend n’avoir aucun algorithme qui détermine ce que les utilisateurs voient.

Alors en quoi est-elle différente de Twitter ?

La plus grande différence entre les deux est que Hive Social prétend n’avoir aucun algorithme pour décider quels messages vous voyez. En d’autres termes, votre flux vous montre les messages exclusivement chronologiques, dans l’ordre dans lequel ils ont été publiés. Cela contraste avec d’autres plateformes comme son rival Twitter, qui analysent vos centres d’intérêt et votre activité quotidienne pour hiérarchiser les publications que l’application pense que vous aimeriez.

Autre grande différence : il n’y a pas de coche bleue et les utilisateurs ne payent pas pour booster leurs publications. 

En dehors des comptes que vous suivez, l’onglet Découvrir de Hive Social contient du contenu tendance d’utilisateurs que vous ne suivez pas. Cela inclut des sections pour des sujets individuels, y compris les mèmes, les animaux de compagnie, les voyages et plus encore. Comme Twitter, les utilisateurs peuvent commenter, republier du contenu sur leurs propres comptes ou les aimer pour montrer leur soutien.

Contrairement à Twitter, Hive propose également des options de personnalisation de profil plus approfondies. En plus de la photo de profil et de la photo de couverture habituelles, les utilisateurs peuvent choisir un thème de couleur auquel tous ses boutons correspondent, indiquer leurs pronoms ou signes astrologiques et même faire jouer certaines chansons chaque fois que quelqu’un visite leur profil.

Certains inconvénients incluent le fait que l’application « mobile-first » est actuellement gérée par une équipe de développement de deux personnes, qui pourrait ne pas être en mesure de gérer l’afflux d’utilisateurs. Pop a déclaré que le site n’avait actuellement aucun modérateur de contenu, bien qu’elle travaille sur une stratégie pour modérer les messages via des algorithmes et des employés humains. Pour l’instant, il s’appuie sur les utilisateurs pour signaler eux-mêmes les contenus préjudiciables tels que le gore ou l’exploitation des enfants.

Un autre obstacle majeur est que plusieurs personnes peuvent partager le même identifiant, ce qui peut entraîner un énorme problème de vérification et un risque de vol d’identité.

Enfin, Hive Social est évidemment une application beaucoup plus petite que Twitter, mais elle pourrait aussi avoir d’énormes potentiels pour développer votre stratégie webmarketing