Google Search Essentials : Google remet entièrement à jour ses recommandations SEO pour les webmasters

Mi-octobre, Google a présenté « Google Search Essentials », l’ex « Google Webmaster Guidelines ». Cette mise à jour importante a entraîné plusieurs changements et nouveautés en matière de référencement de site web. Google Search Essentials se compose désormais de trois catégories de points couverts dans les anciennes consignes aux webmasters. Les trois catégories couvertes par Google Search Essentials incluent les pré-requis techniques, les meilleures pratiques clés et les politiques anti-spam. Faisons le point…

La modification du nom

« Google Search Essentials » est le nouveau nom donné à Google pour remplacer « Google Webmaster Guidelines ». Ce changement de nom a été choisi par le moteur de recherche pour signifier que les nouvelles recommandations ne s’adressent plus uniquement aux webmasters, mais à tous ceux qui sont concernés par le SEO : éditeurs de sites web, rédacteurs web, créateurs de contenu, etc.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Les meilleures techniques clés

Cette nouvelle rubrique présente les principaux éléments à utiliser pour mieux afficher votre site Internet dans les SERP. De nouvelles directives y seront régulièrement publiées concernant les meilleures pratiques à adopter pour créer des contenus ou des sites de qualité.

La section « exigences techniques liées à la recherche Google »

Désormais, grâce à cette section, vous saurez ce que vous devez faire pour publier du contenu dans un format susceptible d’être indexé par les robots. Divers outils et données en rapport avec l’indexation sont mis à votre disposition : l’outil d’inspection d’URL, le rapport sur les statistiques d’exploration ou encore le rapport de couverture de l’index. Vous pouvez également accéder à divers documents pour bloquer du contenu spécifique ou empêcher Google d’y accéder.

Les « Règles anti-spams pour la recherche sur le Web Google »

Cette rubrique dédiée aux conseils anti-spams vous permet de créer des contenus naturellement référencés et adaptés à votre cible. Toutes les techniques interdites de création de contenu sont également précisées dans ces nouvelles politiques anti-spam dont :

  • Les contenus piratés : ce sont ceux qui sont insérés sans votre accord sur votre site Internet à l’aide de techniques de hacking, comme les Redirections, le Content injection, le Page injection et le Code injection ;
  • Le Cloaking : cette méthode dite black-Hat vise à configurer un serveur web afin d’empêcher l’apparition d’un même contenu pour une page web présentée aux visiteurs et aux robots de Google.

Cette rubrique met également en évidence des recommandations pour éviter le piratage et pour réparer un site piraté.

La fraude et l’arnaque

Vous pouvez facilement accéder à une liste de fraudes et d’escroqueries en ligne pénalisées par le moteur de recherche. Pour éviter cette situation, Google propose plusieurs recommandations, la plupart tirées de ses anciennes consignes et d’autres consignes existantes connexes.

Des services trompeurs

Cette section propose tous les conseils qui permettent de ne pas créer des sites avec des services et des fonctionnalités trompeurs. Parmi les fonctionnalités trompeuses les plus répandues, citons les sites redirigeant vers des pages de publicité, alors qu’ils promettent des logiciels ou des PDF gratuits en téléchargement.

Les suppressions de harcèlement en ligne

Google octroie, depuis plusieurs années, l’autorisation de supprimer les contenus qui ne respectent pas les politiques liées aux informations personnelles des internautes. Parmi les contenus concernés, il y a les sites prônant les pratiques de suppression abusives, le contenu doxxing (apparenté à la cyberintimidation), ou encore les images explicites non consensuelles.

Vous pouvez également utiliser son outil de suppression de contenu obsolète afin de contacter Google pour le tenir au courant des contenus obsolètes que vous voyez en ligne.

Les requêtes de suppression de droits d’auteur

À travers cette section, vous en saurez davantage sur le mode de traitement et les prises en compte des demandes de suppression des droits d’auteur. Pour en savoir plus sur les suppressions de la recherche Google liées à une atteinte aux droits d’auteur, vous pouvez consulter la FAQ mise à votre disposition.

Conclusion

Google pense que les directives mises à jour « aideront les propriétaires de sites à éviter de créer du contenu que les utilisateurs de la recherche détestent absolument ». En plus de faciliter la compréhension des anciennes consignes aux webmasters, sa motivation derrière l’actualisation est de s’éloigner du terme « webmaster ». « Webmaster » est un terme daté, dit Google, et n’inclut pas tous les créateurs de contenu qui souhaitent voir leur contenu classé dans les résultats de recherche.

Source : Google