4 conseils de marketeurs à prendre avec des pincettes

Depuis que je baigne dans l’écosystème de l’infopreneuriat, j’ai entendu des centaines de fois des conseils de marketing qui m’ont induite en erreur. Ces conseils partaient certes d’une bonne intention, mais n’étaient pas applicables à tout business. Voici donc les 4 conseils les plus courants que je prends aujourd’hui avec des pincettes…

1/ Définir un avatar client (de manière théorique)

Il est intéressant de savoir à qui l’on va vendre ses produits ou services, néanmoins, il ne faut pas être déconnecté de la réalité. Dans ce contexte, un avatar (persona, ou cible), est une modélisation d’un client idéal et non une réalité. De plus, il n’est pas toujours utile de passer des heures à définir son avatar client lorsque l’on vend un produit ou service dont le marché existe déjà.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Concrètement, si vous vendez des prestations de soutien scolaire, vous savez que vous vous adressez à des parents. Si vous vendez des cosmétiques bio, vous vous adressez à un public féminin. Je grossis le trait, mais vous connaissez souvent déjà votre cible. Par conséquent, ne passez pas des heures à faire des questionnaires et remplir des tableaux, parlez à cette cible que vous visualisez déjà !

2/ Faire des offres de service standardisées et packagées

Lorsqu’on construit son offre, on veut souvent s’inspirer des entrepreneurs dont l’offre de service est déjà rodée. Ces offres prennent souvent la forme de packages incluant de l’accompagnement de type coaching, un accès à des contenus, un groupe de formation et du suivi. Mais avant de se lancer dans ce chantier, demandez-vous d’abord quel est le besoin de votre client. A-t-il réellement besoin de tout ce package ? Cette offre vous permet-elle d’aider vos clients au mieux ou alors de gonfler vos tarifs ?

3/ Gonfler ses tarifs

Dans l’écosystème de l’infopreneuriat, on nous invite à assumer des tarifs élevés pour vendre toujours plus cher. Mais attention à ne pas créer un écart trop grand entre votre valeur réelle et le tarif que vous proposez. Si vous n’assumez pas le tarif affiché, ou pire encore, que votre produit ou service ne vaut pas un tel investissement, vous risquez de connaître un gros syndrome de l’imposteur.

Le mieux est de proposer dans un premier temps, un service au juste prix (pour vous) en vous informant sur les tarifs de la concurrence. Vous pouvez toujours proposer une fourchette haute quitte à la renégocier avec votre client, mais ne soyez pas déconnecté de la valeur de votre offre. Si par la suite, vous gagnez en confiance, en expertise, vous pourrez augmenter vos tarifs en toute sérénité.

4/ Tout miser sur votre page de vente

Les pages de vente sont des outils de conversions efficaces. Lorsqu’on survole certaines d’entre elles, on peut même scroller pendant 5 minutes pour en arriver à bout. Pour autant, il n’est pas nécessaire de tout miser sur cette page de vente pour inspirer confiance à vos clients.

En effet, vous pouvez inspirer confiance en amont, en construisant votre notoriété via  votre présence en ligne et votre marque personnelle : avis clients, articles de presse, contenus d’expert…les moyens ne manquent pas. Ne pensez pas que vos clients achètent votre offre, ils vous achètent d’abord vous ! Ce que vous vendez n’est que l’aboutissement de ce que vous inspirez.

Conclusion

Voici donc les 4 conseils de marketeurs à prendre avec des pincettes pour développer votre activité sereinement. Alors avant d’appliquer des conseils théoriques, demandez-vous s’ils font échos en vous !