Les trois villes qui recrutent le plus de Community Manager

Le métier de Community Manager a vu le jour avec l’avènement du numérique et des réseaux sociaux. Quelles sont les trois villes qui recrutent le plus de Community Manager ?

Qu’est-ce qu’un Community Manager ?

Le community management est un métier qui consiste à animer et à fédérer des communautés sur Internet pour le compte d’une société, d’une marque, d’une célébrité, d’une institution ou d’une collectivité territoriale. Ce professionnel devient ainsi le porte-parole de la marque ou l’entreprise sur Internet. Son travail consiste en amont à créer et à gérer une communauté. Il la recrute et l’anime en l’engageant. C’est réellement cet engagement qui est au cœur de ses préoccupations et de lui découle toute la dimension de son travail.

Formation webmarketing

En effet, le Community Manager intervient en particulier sur les réseaux sociaux, mais pas seulement. Ces dernières années, son rôle a beaucoup évolué. Cependant, les contours de son rôle peuvent varier, de la gestion de campagnes promotionnelles à des missions de service après-vente sur Internet. Le cœur de la profession réside dans l’interaction et l’échange avec les internautes (animation, modération). Pour cela, le community manager utilise principalement les réseaux sociaux comme TikTok, Instagram, YouTube, Facebook, Twitter, LinkedIn, Xing, Quora et autres.

Par ailleurs, le community manager ne fait plus seulement de l’animation de communauté, il met en œuvre un ensemble d’actions pour répondre à des objectifs webmarketing très précis, comme l’augmentation de l’engagement. L’appellation community manager est intégrée au Petit Larousse 2016, confirmant l’utilisation de cet anglicisme dans la langue française. Profondément lié au web 2.0 et au développement des réseaux sociaux, le métier est aujourd’hui encore en évolution.

En quoi consiste son métier ?

Le community management est un processus devenu indispensable pour la plupart des entreprises, car il leur permet d’adopter une bonne stratégie pour leur Social Media Marketing. Le métier consiste à fédérer le plus possible d’internautes via les forums et les réseaux sociaux.

Expert de la Toile, le Community Manager est en veille permanente pour gérer l’image de son client ou de son entreprise sur le Net et rapprocher la marque du consommateur. Pour cela, il anime des forums, poste des vidéos, alimente la page Facebook ou répond aux questions posées sur le site Internet de l’entreprise. Il doit être réactif pour éviter que des propos négatifs apparaissent et aussi créatif pour se différencier des concurrents. Toujours connecté, il est à l’aise avec l’univers de l’Internet.

Quelles sont ses missions ?

Les missions du Community Manager sont principalement :

  • L’élaboration d’une stratégie de communication par rapport à la cible, aux objectifs globaux et mesurer les retours ;
  • La création de contenus éditoriaux (blogs, fiches produit, infographies…) et des animations avec sa communauté (jeu-concours, rencontres, promos…) ;
  • Programmation des campagnes de sponsoring et campagnes publicitaires (ciblage, gestion budget…) et l’édition de rapports statistiques sur les résultats obtenus ;
  • Veille sur son secteur d’activité à travers l’étude de la concurrence et la modération des communautés : commentaires, messages en direct, infos pratiques (mises à jour horaires, contact). 

Où travaille-t-il ?

Le Community Manager peut travailler pour une personnalité (célébrité, sportif, politicien…), une entreprise, une association, une marque et autres. Il faut noter que les modalités de contrats sont très variées. En effet, le Community Manager peut travailler d’une part en freelance, c’est-à-dire à son propre compte, généralement sous le statut d’auto-entrepreneur. D’autre part, il peut exercer son métier en agence web ou dans une entreprise spécialisée dans la communication digitale.

Les villes qui recrutent le plus de Community Manager

Paris

Voici quelques avantages à travailler à Paris :

  • Il y a moins de chômage que dans le reste de la France

Le taux de chômage de la capitale française est autour de 8,4 % c’est-à-dire un peu moins que la moyenne nationale. La France est un pays centré sur sa capitale ce qui en fait un endroit privilégié pour trouver un emploi. Dans sa totalité, Paris regroupe plus de 31 % du PIB national. De plus, la plus grande part des entreprises françaises ont leurs sièges sociaux à Paris.

  • Un salaire minimum plus élevé

Paris est une ville au second rang des villes les plus chères au monde derrière Singapour, ce qui veut dire qu’y vivre peut vous coûter cher, voire très cher.

Bien sûr, cette augmentation du niveau de vie va de pair avec une augmentation nette du salaire minimum qui tourne autour de 1500 € par mois. De plus, de par sa prolifération de grandes entreprises, de sièges sociaux et de start-up, le salaire médian s’élève à 1886 € par mois.

  • Une ville idéale pour les jeunes

Paris est une ville qui est en mouvement constant et qui permettra à chacun de trouver les activités qui lui plaisent grâce à un recueil de pièces de théâtre, spectacles de stand-up, bars, concerts ou encore boites de nuit. En clair, c’est une métropole qui fourmille de culture et d’activités en tout genre.

Il faut noter que 75.000 offres d'emplois de Community Manager sont disponibles à Paris.

Lyon

Quelques avantages à travailler à Lyon (lien : https://cabinet-godiveau.fr/bilan-de-competences-lyon/) :

  • 15 900 emplois privés créés (c’est la région le plus créatrice d’emplois, devant Bordeaux, Marseille et Toulouse) ;
  • Un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale ;
  • Un salaire moyen avoisinant les 2000€.

Actuellement 69.000 offres d'emploi de Community Manager sont disponibles à Lyon.

Marseille

La ville de Marseille redéploie ses ailes pour amorcer une nouvelle ère, placée sous le signe de l’innovation, l’urbanisme, la connexion et le rap. Un cocktail unique qui pourrait en faire la ville idéale du futur. En outre, 13.000 offres d'emploi de Community Manager sont disponibles à Marseille.

Hormis Paris, Lyon et Marseille, les départements où on note une forte présence des Community Managers sont le Rhône (4,8 %), la Loire-Atlantique (4,5 %), la Gironde (3,8 %), le Nord (3,4 %) et l’Ille-et-Vilaine (3,1 %). Le community manager est un salarié en CDI dans 59% des cas. Les stagiaires et alternants représentent 13% et 15% sont indépendants (statut freelance ou auto-entrepreneur).

52% exercent leur profession dans une entreprise privée. 20% travaillent en agence et 20% dans le secteur public. Les TPE/PME accueillent quant à elles plus de deux salariés sur trois (67%) et les ETI, 25% des sondés. Les grandes entreprises sont les moins représentées avec seulement 7% de community managers.

A propos de l’auteur

Maïssa LE GALLO : Chargée de marketing digital du Cabinet Godiveau, spécialisé dans la réalisation de bilans de compétences en ligne.