Storymaking : une nouvelle communion avec vos consommateurs

Alors que le niveau en termes de marketing de contenu continue d’augmenter, vous devez sérieusement intensifier votre stratégie ! Pour rester compétitif, entrez dans l’ère du storytelling. Cette technique marketing utilisée par les marques pour transmettre une histoire vise à susciter de l’émotion, de l’intérêt de la part des prospects et des clients. Néanmoins, elle a un point faible : ceux à qui elle s’adresse ne sont que de simples spectateurs. Bien qu’ils soient la cible, ils ne font pas partie intégrante du processus. C’est dans ce contexte que le storymaking intervient…

Tirer profit de la créativité des consommateurs pour nouer des liens

L’ère du numérique a modifié la façon dont les entreprises communiquent avec leurs consommateurs. Leur créativité ne cesse de croître afin de retenir leur attention, mais aussi de leur donner plus de latitude pour interagir et participer au processus de création d’un produit, quelle qu’en soit sa nature.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Ce ne sont plus uniquement les équipes marketing qui travaillent sur la conception. Certaines marques proposent même à leurs consommateurs de participer à des jeux à l’issue duquel quelques-uns seront tirés au sort pour se rendre au sein de l’entreprise et participer aux différentes étapes qui la constitue.

En les y intégrant, une communion se crée entre l’entreprise et son public, ce dernier ayant le sentiment d’appartenir à la marque. Cela est d’autant plus important lorsque celle-ci s’engage elle-même pour une cause, comme la protection de l’environnement ou celle des droits des femmes par exemple.

Le storymaking comme levier d’acquisition

Le storymaking fait partie des leviers d’acquisition dont se servent les entreprises pour séduire une clientèle plus jeune pour qui les produits mis sur le marché sont bien plus qu’un simple objet à acquérir. Les jeunes s’identifient souvent à une marque donnée. Ils veulent une marque qui a une histoire, une success story. Ils veulent que celle-ci soit différente des autres. La brand equity qui avait cours jusqu’alors a changé de physionomie.  

Pour une enseigne, être connue est indispensable, mais cela ne suffit plus. Pour que cela perdure, elle doit faire en sorte que son audience ne soit pas seulement spectatrice. Elle doit être partie prenante de son succès. Le consommateur fait désormais partie de la grande famille qui se constitue autour de sa marque préférée. Il se sent impliqué dans la vie de l’entreprise ou plutôt de la marque.

Chaque nouveau produit est comme son bébé, et le posséder est une véritable gageure. Ainsi, plusieurs consommateurs n’hésitent pas à faire la queue pendant des jours pour avoir le dernier smartphone en date par exemple ou pour avoir la paire de sneakers à la mode.

Identifier les comportements digitaux des consommateurs

Les marques ont pris conscience de ce paramètre en invitant leurs clients à devenir acteurs autant au moment des créations, qu’à celui où le produit se retrouve sur le marché. Grâce à leur apport collaboratif, les innovations sont souvent en réelle rupture avec ce qui s’est fait auparavant, ce qui constitue un atout de taille pour les marques. Ainsi, elles ne cessent de se réinventer et d’être toujours en adéquation avec les attentes du public. Mais créer un lien émotionnel avec les consommateurs ne va pas de soi.

L’intégration du storymaking dans la stratégie marketing doit se faire autrement pour permettre aux consommateurs de faire partie du processus. Il faut commencer par définir les canaux de communications digitales privilégiés par les consommateurs. Il s’agit pour les marques de trouver la meilleure façon de les comprendre et de rejoindre leurs principaux centres d’intérêt.

Par ailleurs, elles doivent faire appel aux services des personnes ayant une parfaite maîtrise des outils digitaux, car ce sont elles qui vont les accompagner dans leur démarche pour partager leur histoire et faire en sorte que celle-ci soit aussi celle de leur public.

Les étapes de création de l’histoire commune de la marque et des consommateurs

Le storymaking requiert d’une entreprise qu’elle se connaisse elle-même d’abord, qu’elle puisse mettre un mot sur les valeurs qu’elle véhicule auprès de son public et qu’elle soit ensuite en mesure de le convaincre. Pour ce faire, il est indispensable de le comprendre, pour que le ton adopté soit celui qui lui correspond le mieux. L’objectif est de répondre à ses besoins, de résoudre ses problématiques ou de lui permettre d’atteindre ses rêves.

Lorsque toutes les données sont collectées, l’histoire qui se créera sera en conformité avec le concept de storymaking : une histoire qui est  à la fois celle de la marque et celle des consommateurs.

Pour maintenir l’attention permanente du public, appuyez-vous sur des faits authentiques, qu’ils soient drôles ou tristes, mais constamment renouvelés. Il est primordial que le public puisse se l’approprier et perpétuer la notoriété de la marque dans le temps.