Disney pourrait jouer un rôle dans le Metaverse

Tourné vers l’avenir, Disney cherche à améliorer l’expérience utilisateur de ses parcs à thème, qui s’orientent désormais vers une nouvelle connexion entre les mondes physique et numérique…

Fin 2021, Disney a déposé un brevet de « simulateur de monde virtuel dans un lieu du monde réel » pour créer son propre parc à thème en ligne, attirant encore plus l’attention des médias grand public sur le sujet.

Formation webmarketing

Lors de la conférence sur les résultats du quatrième trimestre de la société, en novembre 2021, le PDG de la société, Bob Chapek, l’a clairement indiqué :

« Nous serons en mesure de connecter encore plus étroitement les mondes physique et numérique, ce qui permettra de raconter des histoires, sans limites, dans notre propre métaverse Disney. »

Bien qu’audacieuse, l’initiative du géant du divertissement va plus loin et la récente nomination, d’un vice-président chargé de diriger le regard de l’entreprise vers le métaverse prouve que l’entreprise investit massivement pour innover dans ses produits et dans l’expérience offerte à ses consommateurs.

Jusque-là, quelle était la relation de Disney avec le Metaverse ?

Actuellement, il existe environ 12 parcs à thème officiels de Disney dans le monde : les États-Unis, Paris, Hong Kong, le Japon et la Chine.

En 2021, les revenus générés par son segment parcs, expériences et produits, même avec la pandémie de COVID-19, étaient d’environ 17 milliards de dollars. Ce chiffre inclut une partie des revenus de sa collection de NFT « Golden Moments », en partenariat avec la plateforme numérique VeVe.

Timon et Pumbaa Golden Moment
Crédit : Walt Disney Co.

En effet, avant d’annoncer ouvertement son intérêt pour ce que l’on appelle le métaverse, l’entreprise avait déjà démontré son enthousiasme pour l’univers des crypto-actifs avec le lancement de cette collection de figurines en or 3D inspirées de personnages de Disney. C’était le début de Disney dans le commerce de produit au sein du metaverse.

Ce n’était donc qu’une question de temps pour que l’entreprise s’oriente vers l’étude de la création de son 1er parc à thème dans le métaverse.

Il est donc clair que l’arrivée d’un vice-président dans ce nouveau rôle fait partie d’une stratégie de metaverse marketing très audacieuse visant à faire passer l’expérience des utilisateurs au niveau supérieur.

Quel est l’impact du métaverse de Disney sur le marché ?

Si le métaverse de Disney permettra de raconter des histoires sans limites, il n’est pas encore possible de le dire. Le fait est que la capacité d’interagir virtuellement devient une obsession pour les dirigeants d’entreprise. La nomination d’un vice-président chez Disney dédié au metaverse a un impact sur la façon dont le marché perçoit la présence de cette nouvelle technologie et son parcours de consommation.

Ainsi, l’arrivée de Disney soulève les paramètres d’intégration des expériences physiques et numériques et détermine comment les autres acteurs majeurs du marché s’approprieront le métaverse.

Par conséquent, l’intention de l’entreprise n’est pas seulement de rejoindre les « big techs », mais d’être réellement un protagoniste de ce mouvement numérique, en prenant soin de chaque détail afin que tout continue à être magique pour son public.

Pour avoir une idée, en chiffres, le département de l’expérience client de Disney parvient à faire en sorte que le taux de retour des visiteurs soit de 70%. Il ne fait aucun doute que la manière dont Disney ravit ses clients porte la fidélité à un autre niveau.

C’est la principale raison pour laquelle l’expérience client est si cruciale pour déterminer le succès ou l’échec de votre entreprise.

Disney souhaite commencer avec sa plateforme Disney +

réalité augmentée avec le film Remembering de Disney
Crédit : Walt Disney Co.

Avec « Remembering », Disney a récemment publié le premier film en réalité augmentée pour Disney+. Le court-métrage, avec Brie Larson (Captain Marvel) dans le rôle principal, transporte les spectateurs dans un monde fantastique et magique. Grâce à une application, le film peut être vécu avec des effets de réalité augmentée supplémentaires avec votre smartphone.

Outre les films à réalité augmentée, les attractions de réalité virtuelle pourraient également trouver leur place sur la plateforme à l’avenir. Selon le PDG, il serait par exemple envisageable de transposer en réalité virtuelle la maison de l’horreur Phantom Manor, bien connue dans les parcs à thème de Disney.

À l’avenir, Disney+ ne sera plus seulement une plateforme pour les films et les séries, mais aussi une plateforme pour les expériences. « Une plateforme pour incarner à la fois les choses physiques que l’on peut vivre dans un parc à thème et les expériences numériques que l’on peut vivre à travers les médias ».