L'avenir virtuel du commerce : ce qui nous attend dans le metaverse

Plus d’un consommateur sur deux dans le monde pense que la vie quotidienne et le mode de vie se déplacent de plus en plus vers le monde virtuel. La grande majorité des dirigeants du secteur du commerce s’attendent à ce que les grandes marques étendent le monde virtuel pour le rendre plus réaliste. Mais qu’est-ce que le metaverse exactement ? Quel est le rôle des NFT et de la mode numérique dans ce contexte ? Et quel est le potentiel du « metaverse e-commerce » pour les marques et les revendeurs ?

Le terme Metaverse est sur toutes les lèvres, au moins depuis que Mark Zuckerberg a rebaptisé son groupe Facebook en Meta et a déclaré que le Metaverse était la prochaine grande évolution d’internet. Le terme Metaverse est lié au terme Web 3.0, la prochaine génération d’Internet, dans laquelle les personnes doivent devenir une partie entière de l’internet. Actuellement, il n’existe pas un seul métaverse, mais plusieurs métaverse.

Formation webmarketing

Parmi les métaverses les plus connus, on trouve des mondes virtuels comme Decentraland ou The Sandbox, dans lesquels les gens se réunissent pour jouer, faire des achats, rencontrer des collègues ou assister à des concerts. Les utilisateurs prennent aujourd’hui la forme d’avatars numériques. Mais à l’avenir, le metaverse pourrait évoluer encore plus vers une réalité mixte, dans laquelle nos avatars nous ressemblent en tant que personnes réelles et où nos biens réels sont aussi présents dans le monde virtuel.

Des terrains virtuels pour des millions de dollars

Dans ce contexte, un engouement est apparu pour la mode numérique et les terrains virtuels, qui sont devenus des biens commerciaux. Ainsi, des informations ont récemment circulé selon lesquelles des terrains virtuels sur Decentraland et The Sandbox ont changé de propriétaire pour des millions de dollars.

Par exemple, le groupe d’immobilier virtuel Metaverse Group, filiale de la société Tokens.com a récemment acheté 116 parcelles virtuelles pour 2,43 millions de dollars. Ces parcelles ont été achetées dans le quartier de la Fashion Street de Decentraland afin  de développer la mode numérique et certainement y organiser des défilés et vendre des vêtements numérique en tant que NFT.

Mais que sont les NFT ? Ce sont des certificats d’authenticité numériques non interchangeables. Des designers utilisent ce phénomène pour lancer des vêtements numériques en édition limitée que les utilisateurs peuvent utiliser pour habiller leurs avatars. Des entreprises comme Adidas, Dolce & Gabanna ou Nike ont également déjà vendu des vêtements virtuels sous forme de NFT.

Les NFT, un élément central du metaverse e-commerce

singe avec style NFT
Image de Freepik

Nous sommes donc déjà au cœur du « Metaverse E-commerce » : les terrains virtuels et la mode numérique ne sont en fait que deux exemples des choses les plus diverses qui peuvent être négociées via le Metaverse, c’est ce qui rend ce phénomène si pertinent pour les marques et les revendeurs. Ainsi, il existe déjà des plateformes pour les cartes à collectionner numériques de sportifs comme Fanzone, tandis que l’entreprise Timeless, par exemple, permet d’investir avec des NFT dans de véritables objets de collection physiques, comme des baskets de valeur, des montres ou des voitures de luxe.

Il est aussi désormais possible de partager ses NFT sur Instagram. En d’autres termes, la plateforme permet à des milliers de personnes de partager une voiture de collection Porsche, par exemple, et d’espérer une augmentation de la valeur du véritable véhicule. La plateforme BlockBar permet quant à elle d’investir dans des NFT de spiritueux virtuels qui ont un équivalent réel. En cas de besoin, le NFT peut ainsi être échangé plus tard contre un vrai whisky à boire, par exemple.

Les deux derniers exemples montrent également que le monde virtuel et le monde réel se mélangent déjà et que la technologie NFT n’est pas seulement adaptée au e-commerce dans des mondes virtuels comme Decentraland, mais qu’elle permet également de commercialiser des produits tangibles. Il est également envisageable que les commerçants et les marques ouvrent des boutiques virtuelles sur les plateformes Metaverse, dans lesquelles il est possible d’acheter non seulement des produits numériques, mais aussi des marchandises à livrer à domicile.

Si les deux mondes convergent, cela pourrait s’accompagner, notamment dans le domaine de la mode, d’un essayage virtuel préalable pour vérifier si le vêtement convient vraiment à notre jumeau virtuel , ce qui pourrait en même temps faire baisser les taux de retour et réduire l’impact environnemental des transports inutiles. Des produits plus complexes pourraient également très bien être vendus dans le metaverse, comme de vraies voitures qui pourraient y être configurées virtuellement et essayées dans un environnement qui nous plait.

Les magasins dans le metaverse

Si le e-commerce et le metaverse évoluent dans cette direction, les magasins de Decentraland, The Sandbox, Roblox, Fortnite & Co. pourraient devenir de nouvelles vitrines pour les marques et les revendeurs. Ainsi, le besoin d’une infrastructure commerciale flexible, capable de relier des objets virtuels sur de telles plateformes en tant que vitrines supplémentaires à côté des boutiques en ligne, des apps et des magasins physiques, devrait continuer à croître.

Bien sûr, personne ne sait encore aujourd’hui quelle sera l’évolution du Metaverse dans les années à venir. Mais il est maintenant temps de vous familiariser avec les mondes virtuels et de développer un sentiment sur la manière dont votre entreprise pourrait y prendre part.