Transformation digitale et SEO vocal : vers une ère du Voice first ?

Lorsque vous devez effectuer une recherche sur internet, vous devez taper votre requête sur un clavier et avoir un écran pour visionner la réponse. Cela peut devenir contraignant, à l’heure où tout doit aller très vite et où vous devez faire plusieurs choses à la fois. La recherche vocale change la donne. Il est désormais possible de faire des recherches en en énonçant la thématique à voix haute. Le concept de Voice first s’impose à l’heure actuelle comme la tendance qui s’installe dans la durée. Les assistants vocaux s’invitent dans tous les domaines, qu’ils soient professionnels ou privés…

Les applications vocales dans le temps

Les applications vocales se diversifient dans leurs usages. Pour la petite histoire, Shoebox d’IBM était le premier assistant vocal bien avant Siri. Il avait la capacité de reconnaître 16 mots et les chiffres entre 1 et 9. Ce n’est que bien plus tard, en 2016, que Siri était disponible sur App Store, avant qu’Apple n’en fasse l’acquisition pour son iPhone S.

Formation webmarketing

Face au succès qu’elle rencontre, elle est reprise par Google, avec le Google Voice Search ou Google Assistant, Microsoft propose Cortana, Amazon Alexa et Samsung Bixby. Ces assistants vocaux se vendent à plusieurs millions d’exemplaires. Ils sont principalement utilisés par leurs acquéreurs dans le cadre privé. C’est ce qu’une étude américaine met en exergue.

Il est ainsi apparu que sur 1700 personnes interrogées, 60 % d’entre elles ne s’en servent que lorsqu’elles sont à leurs domiciles tandis que l’usage dans des lieux publics n’est fait que par environ 20 % d’entre elles. Mais ces chiffres vont en s’accroissant, la tendance tendant à se généraliser.

Qu’est-ce que la transformation digitale ?

La transformation digitale ou transformation numérique est de nos jours un processus incontournable au sein des entreprises. Certains postes sont digitalisés afin de permettre aux salariés de se défaire d’activités chronophages pour qu’ils puissent se consacrer à leur cœur de métier. Elle offre de nombreux avantages, car elle permet d’offrir aux clients une expérience utilisateur de haut niveau, susceptible d’augmenter leur satisfaction et de mieux les fidéliser.

La transformation digitale est également un moyen pour rendre plus accessibles les opérations devant être faites en ligne, comme c’est le cas des achats, mais aussi d’améliorer la sécurisation des données lors des transferts et échanges d’informations. Elle protège en outre les données personnelles contre les cyberattaques.

Elle est partie prenante de la recherche vocale, les entreprises comme les particuliers étant de plus en plus nombreux à opter pour cette solution, plus facile à utiliser au quotidien et garantissant des réponses toujours plus proches des attentes des usagers.

ÉTUDE : SEMrush dévoile le top 8 des facteurs de classements dans la recherche vocale

Pourquoi la recherche vocale attire-t-elle les utilisateurs ?

L’attrait qu’exerce la recherche vocale sur les utilisateurs s’explique, en premier lieu, par la possibilité pour eux de faire plusieurs choses à la fois, sans devoir s’arrêter pour consulter l’écran. Par ailleurs, sa rapidité permet de gagner du temps. Parler est bien plus rapide qu’écrire, il n’est pas nécessaire d’avoir un écran, ce qui est un avantage certain pour les personnes qui ont des difficultés avec la technologie digitale.

Pour les entreprises, le recours à la recherche vocale s’inscrit dans la lignée d’une stratégie marketing au cœur de laquelle le client est invité à s’exprimer et à interagir avec elles. L’internet of Things (IoT) vient renforcer cette stratégie, comme cela se constate avec la domotique. Les objets, tels que les luminaires, les smartphones ou encore les matériels médicaux connectés, font partie intégrante du processus d’échange de données entre objets physiques et internet.

Comment mettre en place une stratégie de SEO vocal efficace ?

Au regard du processus de transformation digitale qui est en pleine évolution, le SEO vocal est devenu un impératif pour toute entreprise désireuse de garantir sa visibilité sur les moteurs de recherches, avec pour objectif de figurer sur les premières pages de résultats de Google. Elles doivent mettre en place une stratégie de cocon sémantique SEO qui vise à se focaliser sur des internautes ciblés, comme l’a imaginé Laurent Bourrelly, français spécialiste du référencement.

Le cocon sémantique est destiné à optimiser le contenu d’un site pour qu’il puisse offrir une navigation de qualité aux internautes. Il est indispensable dans le cadre d’un SEO vocal de fournir des contenus qui mettent ces derniers au cœur de la stratégie de référencement, s’appuyant sur le principe de l’user-centric. La voix rapproche les individus, et génère un sentiment de proximité, faisant de la recherche vocale un excellent moyen pour attirer des prospects et pour que la relation avec les anciens clients soit renforcée.

Le SEO local reste un élément clé de la recherche vocale, dans la mesure où la géolocalisation est comprise dans un peu moins de 30 % des requêtes faites sur Google. Les internautes sont intéressés par les entreprises locales. Elles font l’objet de presque 90 % des recherches effectuées sur le net. Lorsqu’ils y trouvent leur bonheur, 50 % se rendent sur place pour concrétiser l’achat d’un produit ou pour profiter des services proposés. Les recherches locales aboutissent beaucoup plus souvent à un achat.

Pour que le SEO local porte ses fruits, s’inscrire sur Google My Business dans la catégorie la plus adéquate est recommandé. La Fiche d’établissement sera aussi précise que possible, car ce paramètre est pris en compte dans le cadre du référencement de l’entreprise. Si celle-ci possède de nombreux points de vente, chacun se verra attribué un landing page particulier pour permettre aux consommateurs de trouver celui qui se situe dans sa zone géographique. Leur optimisation se fera en les dotant d’un balisage LocalBusiness plus facilement pris en charge par les moteurs de recherche.

Ces derniers prennent également en compte la présence des informations sur les points de vente dans les annuaires regroupant les commerces locaux.

Pourquoi et comment se retrouver à la position zéro ?

L’ère du Voice first pousse les entreprises à modifier leur façon de référencer leurs contenus. En effet, le SEO vocal ambitionne à faire figurer un extrait d’un site web en position zéro ou featured snippet. Ces derniers sont des pages considérées par les moteurs de recherche comme les plus pertinentes.

Elles se caractérisent par des contenus bien structurés, des phrases simples, faciles à lire et à comprendre. Ce sont les seules qui pourront être prononcées par le moteur de recherche. Elles apparaissent donc entre les annonces sponsorisées Google Ads et les réponses issues du référencement naturel. Elles résultent généralement des requêtes vocales effectuées par les utilisateurs depuis leurs enceintes ou leurs smartphones. Parmi celles qui génèrent le plus de trafic sont celles qui sont formulées en dressant une liste élitiste, en proposant un comparateur de prix, une FAQ ou un People Also Ask, entre autres.

Figurer en position zéro, n’est pas uniquement destiné à favoriser l’augmentation du trafic. L’extrait étant considéré comme le plus pertinent, les internautes ayant visionné l’extrait peuvent décider de voir plus loin et de cliquer sur l’URL qui les redirige vers le site. L’image de marque de l’entreprise s’en trouve améliorée et peut augmenter le taux de conversion.

Comment sont formulées les recherches des internautes ?

La recherche vocale concerne plus de 60 % des utilisateurs. La moitié d’entre eux sont les jeunes trentenaires qui effectuent leurs requêtes oralement. Ils les formulent en une question, telle que : « comment cuisiner les lasagnes ? » ou « quel restaurant italien est le moins cher de Paris ? ». Pour ce faire, il est important de rédiger un contenu qui réponde exactement aux questions posées, en s’assurant que ces réponses soient bien lisibles et compréhensibles si elles sont lues à voix haute.

Comment allier intelligence artificielle et recherche vocale ?

La recherche vocale se base sur l’intelligence artificielle, enrichie par le machine learning entre autres. Grâce à des algorithmes, ce dernier est en mesure de récolter et d’analyser les données qu’il reçoit, puis de les adapter ou de les modifier sans forcément avoir besoin de l’intervention humaine. Il dresse un inventaire de patterns grâce auxquels il pourra répondre de manière aussi précise que possible aux requêtes les plus fréquentes des internautes.

L’assistant vocal est en mesure de prédire leurs intentions en se basant également sur le traitement du langage naturel ou Natural Language Processing. L’algorithme utilisé est en mesure de saisir le sens des mots qu’ils soient à l’oral ou à l’écrit, avec les nuances qu’ils contiennent, qu’il s’agisse de l’inflexion de la voix, le ton adopté…

La démocratisation du SEO vocal conduira les entreprises à mettre en place de nouvelles stratégies de branding vocal pour imposer leur marque face à une concurrence de plus en plus rude. Il n’est pas seulement important pour elles de se retrouver en position 0. Créer un lien avec le consommateur est aussi un élément de premier ordre. La voix est dans ce contexte la meilleure option, car elle est plus authentique à leurs yeux, tout en générant un sentiment d’intimité, d’appartenance indispensable pour enrichir le contact humain. L’ère du Voice First est donc aujourd’hui en bonne voie, et les marketeurs en sont conscients.