Comment améliorer une application mobile ergonomique ?

Impossible aujourd’hui en mobile marketing de faire une impasse sur l’ergonomie d’une application si l’objectif est d’améliorer l’expérience de navigation d’un internaute lorsqu’il utilise son smartphone. C’est un paramètre impératif pour faire face à une concurrence de plus en plus rude entre les millions d’applications existantes sur le marché. Alors, comment améliorer une application mobile ergonomique ?

La constante évolution du mobile marketing en France

En France, le nombre d’utilisateurs qui utilisent le mobile a fortement augmenté. En 2018, 42 millions de personnes se sont connectées à internet sans leur PC contre 38 millions de personnes un an plus tôt. Parmi eux, 88% se sont servis d’un smartphone pour se connecter. (Source : digitechnologie)

Formation webmarketing

Avec cette forte utilisation du mobile marketing, le mobile commerce ou m-commerce a également fortement augmenté. Avec 22 % du chiffre d’affaires des sites e-commerce et 35 % pour les sites leaders selon le dernier bilan annuel de la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), dus à la forte fréquence d’achat sur mobile, cette stratégie ne compte pas s’arrêter de sitôt. (Source : Oberlo)

Le mobile est donc aujourd’hui un outil incontournable qui s’est rapidement démocratisé auprès du grand public. Ce n’est plus uniquement un téléphone destiné à passer des appels ou à en recevoir. Cet outil un véritable ordinateur miniature qui accompagne son propriétaire partout, et fait désormais partie intégrante de sa vie. Il permet de faire ses achats en ligne, un paramètre non négligeable dans un contexte post-covid au cours duquel les habitudes de vie ont changé, afin de réduire au maximum les contacts physiques, de visiter des sites touristiques sans se déplacer, de discuter avec ses amis via les réseaux sociaux, de passer un entretien d’embauche par visioconférence, et ainsi de suite. Grâce aux applications, le téléphone mobile optimise ses performances.

Les différents types d’applications

Il existe différents types d’applications afin de correspondre aux besoins des entreprises.

Les applications hybrides

Les applications hybrides sont des logiciels qui associent le langage généralement utilisé par les développeurs web tel que JavaScript, HTML ou encore C++, et une enveloppe native permettant à la précédente de s’adapter au support mobile. Il s’agit entre autres des plateformes et langages correspondant au système d’exploitation de ce dernier. Ainsi pour Android, il s’agit de Java ou Kotlin (considéré comme étant le plus simple à utiliser), tandis que si le mobile est sous IOS, xCode, on utilise Objective-C.

Les applications natives

Les applications natives ne peuvent fonctionner que sur les systèmes d’exploitations dédiées. Elles offrent l’avantage, selon les connaisseurs, d’être plus intuitives et plus rapides. Par ailleurs, grâce à elles, les utilisateurs peuvent se servir des logiciels déjà présents sur le mobile, tels que le GPS par exemple.

Les applications cross platform

Le troisième type d’application est le cross platform ou multiplateforme. Celui-ci, comme son nom l’indique, a la capacité de dispatcher les codes utilisés à d’autres plateformes supportant les applications développées, permettant ainsi à l’utilisateur de bénéficier du même confort d’usage que s’il était sur une application native.

Les paramètres pour l’amélioration des applications mobiles ergonomiques

Chaque utilisateur d’un téléphone mobile est aujourd’hui de plus en plus exigeant. Il veut pouvoir accéder plus rapidement à ses applications de prédilections, mais aussi en apprécier l’usage.

Une facilité d’accès

L’ergonomie est ainsi le premier élément prépondérant pour les utilisateurs qui se servent de leur appareil à tout moment et n’importe où. Cela nécessite la mise en place d’applications qui soient facilement accessibles et sans difficulté d’utilisation majeure. Selon la norme ISO 9241-11, elle doit tenir compte de trois critères :

  • L’efficacité permet à l’utilisateur du mobile d’effectuer ses recherches rapidement et de trouver les informations qui correspondent à ses attentes ;
  • Pour y parvenir, il est important qu’il puisse atteindre ses objectifs sans rencontrer d’obstacle qu’il soit habitué à manipuler un smartphone ou qu’il soit totalement néophyte ;
  • L’utilisateur doit éprouver du plaisir durant cette opération. Il doit ressentir le besoin de revenir sur l’application régulièrement, un témoignage de sa satisfaction.

La rapidité des réponses aux recherches

En gardant en tête ces critères, prenez également en considération le fait qu’une personne qui se sert de son mobile ne fait pas toujours que cela. Il peut en même temps discuter avec une autre personne, s’atteler à d’autres tâches. Cet élément doit donc déterminer la façon dont sera développée l’interface de l’appli.

L’application doit, comme nous le disions, permettre à l’utilisateur de trouver facilement et rapidement ce qu’il cherche. Il peut s’agir d’une nouvelle boutique tendance, ou du nouveau restaurant à la mode du coin. Et en les mémorisant, elle peut devenir une force de proposition pour l’utilisateur.

Le confort d’utilisation

Elle doit donner la possibilité à l’utilisateur de la consulter avec le même confort, quelle que soit la taille de l’écran. Le responsive web design est une technique d’intégration qui consiste à faire correspondre automatiquement l’interface à tous les types d’écrans, que ce soit un smartphone ou encore une tablette. Elle doit en plus être en adéquation avec l’esprit de mobilité qu’implique le téléphone portable, avec en outre un accès simplifié aux réseaux sociaux régulièrement utilisés par le consommateur.

La mémorisation des recherches précédentes pour des résultats plus affinés

La mémorisation des recherches effectuées par l’utilisateur permet par ailleurs de lui proposer les meilleures offres afin de lui ouvrir d’autres perspectives pour des résultats plus précis et toujours plus affinés.

La simplicité

Pour encore plus d’ergonomie sur une application, il préférable de privilégier la simplicité à tous les niveaux, avec notamment une police sans fioriture, une interface n’utilisant pas de trop nombreuses couleurs. Cette simplicité doit se retrouver aussi dans les textes pour qu’ils puissent être compris sans effort.

Conclusion

L’amélioration de l’ergonomie d’une application a donc essentiellement pour objectif d’améliorer non seulement le confort de navigation de l’utilisateur (entreprise ou particulier), mais aussi de lui donner les outils nécessaires pour atteindre ses objectifs. Que cet utilisateur soit un particulier cherchant un service ou désireux de faire un achat, ou inversement une entreprise visant à proposer ses produits ou à les vendre, la mobilité doit s’accompagner d’une utilisation rapide et simplifiée.