Recherche vocale : comment se préparer maintenant ?

La recherche vocale, cette technologie de reconnaissance vocale, permet d’effectuer des recherches aussi bien sur votre PC que sur votre smartphone uniquement grâce à votre voix. La recherche vocale et les assistants vocaux ne cessent de se développer et se retrouvent de plus en plus dans les campagnes marketing. Alors préparez-vous !

La recherche vocale : les chiffres en 2022

La recherche vocale est aujourd’hui utilisée par plus de 26 % des internautes dans le monde qui utilisent un smartphone et un peu moins de 30 % des Français s’en servaient déjà en 2017.

Formation webmarketing

En 2022, les chiffres sont parlants. La troisième édition de l’observatoire des tendances du marché de la commande vocale, des assistants vocaux et de l’utilisation du QR code initiée par la Poste Solutions Business, NRJ et ADN.ai (jeune entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle conversationnelle) a publié les résultats d’une étude menée sur un millier de Français ayant entre 18 et 65 ans, et portant sur l’utilisation de cette technologie dans leur vie de tous les jours.

Entre janvier et juin 2022, ils sont 70 % à s’en servir pour l’envoi de leurs courriels ou pour effectuer des recherches, entre autres. Le smartphone est l’outil que plus de 90 % des utilisateurs privilégient pour accéder à leur assistant vocal, et ils sont un peu moins de 60 % à se servir d’une enceinte connectée.

Comment équilibrer SEO et recherche vocale pour bien classer votre site Web ?

La recherche vocale, une réalité incontournable en SEO

Google, Apple, Facebook et Amazon (les GAFA) en sont les principaux instigateurs, en développant des solutions qui sont présentes dans de nombreux domaines. La domotique, par exemple, en fait partie. Google Home propose ses enceintes connectées, de gérer les lumières d’un logement, ou encore les caméras et le thermostat, à distance depuis un téléphone mobile à commande vocale. Amazon Écho propose également des enceintes connectées fonctionnant à partir d’un assistant virtuel intelligent appelé Alexa.

Comment faire du SEO vocal ?

Impossible d’occulter la recherche vocale pour les marques qui désirent s’imposer sur un marché en constante évolution. Cette technologie ne cesse de s’affiner. Son utilisation sur les moteurs de recherches requiert de les prendre en considération pour améliorer le référencement naturel de leurs sites. Le SEO vocal n’est pas une innovation en soi. Il s’agit plutôt d’un référencement qui s’oriente vers le long train SEO.

Le positionnement ne se base pas sur les mots-clés les plus concurrentiels, mais sur ceux qui le sont le moins. Ils sont constitués de plusieurs mots-clés et se présentent parfois sous forme de questions, rendant les requêtes des internautes plus précises. En obtenant des réponses plus précises, ils sont beaucoup plus favorables à convertir leurs visites en action.

Se baser sur l’algorithme Google Hummingbird

Pour Google, il est important de déterminer avec exactitude ce que les internautes attendent de lui. L’algorithme Google Hummingbird, introduit en 2013, a pour objectif d’optimiser la pertinence des réponses aux requêtes des internautes. Il les segmente en trois groupes. Les requêtes génériques qui équivalent à celles qui se positionnent sur un mot-clé unique et les requêtes inédites, ainsi que les requêtes longues traînes et qui sont privilégiées par la recherche vocale. Celles-ci répondent généralement à des questions telles que « où se situe l’hôtel le moins cher de Shanghai » par exemple. L’algorithme Hummingbird prend en compte l’intention originelle de l’internaute lorsqu’il effectue sa requête, plus naturelle et plus ciblée.

Le RankBrain

Google met le développement de l’intelligence artificielle au cœur de ses préoccupations en faisant appel au RankBrain. Le Machine Learning met l’accent sur l’apprentissage automatique et l’analyse prédictive qui permet ainsi à Google de faire un lien entre les requêtes des internautes et les informations dont il dispose déjà. L’algorithme dispose de la faculté à mener des analyses toujours plus complexes pouvant ainsi prédire les requêtes sous-jacentes à celles qui ont été émises en y additionnant le Deep Learning.

Comme son nom l’indique, c’est une technologie qui va plus en profondeur en analysant les requêtes précédentes pour pouvoir déterminer celle qui va venir sans pour autant disposer d’une information complète. Le Rankbrain a surtout été élaboré afin d’être utilisé dans le cadre de la reconnaissance vocale, mais aussi celle des images.

Pour l’heure, il n’a aucune incidence sur le référencement naturel. Il reste cependant indispensable pour la recherche vocale. Comme pour les autres technologies utilisées dans le contexte de la recherche vocale, il est impératif pour le site web d’offrir un contenu à forte valeur ajoutée, rejoignant ainsi l’importance des mots-clés longue traîne.

Google LaMDA

Toujours afin d’optimiser la recherche vocale, Google a lancé Google LaMDA. Ce modèle de langage neuronal permet à l’intelligence artificielle d’un ordinateur de collecter et de traiter les informations sur le même mode de fonctionnement qu’un cerveau humain. Il peut corriger ses erreurs sur les prochaines requêtes et a la possibilité de dénouer les problèmes les plus complexes.

Google LaMDA (Language Model for Dialogue Applications) peut saisir les nuances langagières et peut ainsi avoir une discussion suivie avec l’utilisateur. C’est ce qui le différencie d’un Chatbot, un agent conversationnel, qui ne peut avoir qu’une discussion basique. Il ne peut en effet pas déceler les subtilités du langage, ou interpréter les intentions réelles de l’internaute.

Selon Sundar Pichaï, CEO de Google, LaMDA peut à la fois lire les mots et les mettre en relation entre elles. Il peut également tenir une conversation suivie, sur des thèmes très variés.

Google My Business

Rappelons que la recherche vocale est utilisée par un nombre en constante augmentation d’internautes pour leurs requêtes à partir de leurs smartphones ou depuis leurs assistants vocaux intelligents. Une entreprise qui veut trouver sa place sur le marché et figurer sur les pages de résultats de recherche doit agir en conséquence.

L’ouverture d’un compte Google My Business (GMB) peut l’aider à promouvoir sa présence digitale, et à donner de la visibilité à ses franchises ou ses boutiques locales. Les fiches Google My Business contiennent toutes les informations se rapportant à l’entreprise et ses points de ventes locaux.

la recherche vocale avec la longue traîne

Pour conclure

La recherche vocale est régie par quelques règles. La rédaction des contenus privilégie un langage qui peut s’énoncer à voix haute, qui doit adopter un ton plus conversationnel, plus adapté à la recherche vocale. Par ailleurs, les titres doivent être rédigés sous forme de question afin qu’ils puissent être lus à haute voix. Pour que l’algorithme puisse prédire les intentions de l’internaute, ou les questions qui vont suivre, les réponses doivent aussi être rapides. Cela impacte sur le référencement SEO vocal, permettant au site de se retrouver en position 0 ou Featured Snippet.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Cette formation « Les fondamentaux du référencement naturel » vous permettra de découvrir les techniques d’optimisation du référencement naturel. Vous serez capable de suivre les dernières tendances en matière de référencement et mettre plus facilement en place une stratégie SEO pour votre site web.