Algorithme LinkedIn : comment fonctionne-t-il ?

LinkedIn est le réseau social professionnel par excellence. S’y inscrire vous permet à coup sûr de vous créer un réseau professionnel, d’être vu, autant par de potentiels employeurs que par de futurs prospects. Mais pour que ce réseau social reste efficace dans votre stratégie marketing, comprendre le fonctionnement de l’algorithme LinkedIn, en maîtriser les arcanes et éviter que vos publications soient reléguées au rang de spam, s’avèrent indispensables…

Les différents filtres utilisés par l’algorithme LinkedIn

Comme tous les algorithmes, celui de LinkedIn trie vos posts en fonction de leur pertinence, selon les critères qui lui sont propres. Chaque contenu que vous comptez publier passe d’abord par plusieurs étapes avant qu’il n’apparaisse sur votre fil d’actualité. Les filtres ont pour objectif de ne mettre en exergue que les contenus textes, photos ou vidéos, qui soient en conformité avec vos centres d’intérêt, avec les relations que vous avez nouées et avec les publications sur lesquelles vous réagissez et qui soient susceptibles d’attirer l’attention des utilisateurs du réseau social.

Formation Création et développement d'une activité de formation

L’algorithme va s’intéresser aux posts qui ont suscité des réactions positives, ceux qui ont reçu des commentaires de la part des membres de votre réseau. Ces filtres sont également appliqués sur les publicités sponsorisées, les offres d’emplois ou encore les différentes notifications que vous recevez. Ce n’est pas vous qui décidez de la portée à donner à vos publications, c’est l’algorithme LinkedIn qui le fait pour vous. Votre rôle est de proposer du contenu de qualité. Nous reviendrons sur ce paramètre plus bas.

Avant qu’ils ne soient publiés, vos contenus seront passés à travers plusieurs filtres, quel que soit le format utilisé.

Le filtre de crédibilité de votre contenu

La première étape du filtrage consiste pour le robot à déterminer à quelle catégorie appartient votre contenu. Celui-ci sera soit clair, soit de moindre qualité, soit un spam. Pour que le reach, ou la portée, soit optimisé, vos publications devront être classées dans la catégorie « clair ». Si elles sont spamées, elles ne seront pas valorisées par l’algorithme et seront tout simplement occultées.

Le test utilisateur

Après avoir traversé le premier filtre, votre contenu passe par un deuxième : le filtre anti-spam. Votre post va être publié, mais le public qui y a accès est restreint. C’est le test-utilisateur qui permet à l’algorithme d’en vérifier le taux de popularité. Si les réactions sont nombreuses au cours de l’heure suivant la publication, cela signifie que la portée est optimale. Les commentaires sont à privilégier, car ce sont eux qui entraînent une augmentation du reach.

Le scoring ou la notation de vos contenus

Une publication sur LinkedIn est destinée à étendre la notoriété de votre entreprise, d’améliorer la visibilité de votre marque. Si vous êtes demandeur d’emploi, il s’agit d’un véritable tremplin pour lancer votre carrière si vous parvenez à atteindre votre cible. Ce sont les réactions que ce dernier génère qui permettent par la suite de mesurer le taux d’engagement. Ces interactions bénéficient de points attribués par l’algorithme, dont le nombre de partages, de j’aime et de commentaire.

En fonction du score Social Selling Index obtenu, compris entre 1 et 100, vos posts seront en bonnes places dans les fils d’actualités de vos relations sur LinkedIn. Ces réactions jouent un rôle important sur le reach de ces posts, car elles vous sont autant avantageuses qu’aux personnes qui ont réagi, avec respectivement un pourcentage de 2 et 3 %. Si vous cliquez sur la publication d’une entreprise, celle-ci a une portée d’environ 4 % auprès de ses abonnés. Si cette troisième étape est franchie, votre poste passe le dernier filtre.

L’évaluation finale par les personnes authentiques de LinkedIn

Un taux d’engagement élevé permet à votre publication de franchir un nouveau cap qui consiste à l’envoyer à des personnes physiques dites « personnes authentiques de LinkedIn ». Ces modérateurs s’occupent de déterminer si, après analyse de chaque étape, vos publications méritent d’être « A la Une » et atteindre plus de profils en relation avec vos centres d’intérêts, votre univers professionnel, ainsi que ceux qui y sont totalement extérieurs, vous offrant ainsi une visibilité maximale. Si ces personnes jugent vos publications peu pertinentes et qu’elles ne génèrent que peu d’engagement, elles pourront décider de les passer à la trappe.

Priorisez les contenus natifs

L’algorithme de LinkedIn tiendra compte des paramètres précédents pour que vos posts bénéficient d’une visibilité maximale. Mais de votre côté, vous devez adopter les bonnes stratégies pour obtenir les meilleurs résultats. L’un des éléments privilégiés par LinkedIn est la pertinence du contenu. Pour que le robot les considère, il faut qu’ils aient une valeur ajoutée autant pour vous que pour ceux qui vous suivent.

En fonction de vos objectifs, vous choisirez le type de contenu que vous publierez, en priorisant les contenus natifs qui seront publiés sur la plateforme et pouvant y être directement consultés. Il s’agit entre autres des photos accompagnées d’un texte, mais ne contenant pas de backlink, les vidéos. Celles-ci sont sous-titrées pour que les utilisateurs puissent les visionner sans qu’il soit nécessaire de mettre le son, mais aussi pour permettre aux personnes malentendantes d’en comprendre le contenu. Les articles, quant à eux, sont publiés à partir de votre profil.

Le fonctionnement de l’algorithme LinkedIn

L’algorithme LinkedIn ne publie pas votre contenu n’importe comment.

Le knowledge graph

Il se sert d’un Knowledge graph, un graphique qui recense toutes les informations inhérentes à une requête effectuée par l’internaute. Grâce à cet outil, l’algorithme a la possibilité de mettre en relation les différents sujets des recherches en se basant sur la sémantique. Il peut également déterminer le niveau d’intérêt que porte l’utilisateur pour des sujets spécifiques et dans la foulée de voir qui sont leurs relations qui s’y intéressent aussi. Il tient en outre compte des réactions sur les posts ou les articles publiés.

Séduisez l’algorithme LinkedIn à partir d’un contenu de qualité

Pour séduire l’algorithme, il ne suffit donc pas de publier un post, il faut que son contenu soit qualitatif. Mais il ne faut pas oublier que des personnes en chair et en os les liront. Ils doivent essentiellement s’adresser à eux, car s’ils ne suscitent pas d’intérêt, ils n’apparaîtront pas dans le fil d’actualité des autres membres.

Résolvez les problématiques des utilisateurs

Il est primordial, avant de chercher à publier, que vous élaboriez une stratégie de contenu mettant en exergue les valeurs que votre entreprise véhicule, mais aussi en cernant en amont la cible, le buyer persona. Résolvez les problématiques posées, répondez aux questions d’ordre professionnel qui le taraudent, quel que soit le domaine ou le secteur d’activité.

Variez les supports médias

Pour que le public s’intéresse à vos posts, vous devez varier les formats. Si vous ne produisez que des textes, les membres de votre réseau finiront par se lasser et se détourneront de vos publications. Afin qu’ils restent connectés, pensez aux vidéos à publier sur la plateforme et non sur un lien externe par exemple.

Prenez en considération le Dwell time

L’objectif est de pousser l’internaute à les visionner jusqu’au bout, à lire les articles du début à la fin, et de l’intéresser aux commentaires. C’est le Dwell time, ou le temps que votre abonné passe sur vos publications. Plus celui-ci sera long, plus l’algorithme LinkedIn va le considérer comme une valeur ajoutée aux utilisateurs. Il lui accordera donc une place de choix dans votre fil d’actualité et dans celui de vos relations.

Tissez des relations de qualité

LinkedIn est un réseau professionnel. Quel que soit votre domaine, tisser des liens avec des professionnels de qualité, et œuvrant dans le même secteur que vous, est l’une des raisons d’être de votre inscription sur la plateforme. Pour l’algorithme, c’est un paramètre positif, surtout si vos abonnés s’engagent sur vos posts par le biais d’un commentaire, d’un like, ou d’un emoji. Ces réactions vous permettent d’optimiser votre visibilité et de figurer dans le fil d’actualité des membres de votre réseau et des leurs. Dans le cas contraire, vous risquez de perdre votre place.

Choisissez le créneau de vos publications

Quoi qu’il en soit, quelques règles supplémentaires doivent être respectées si vous voulez rester dans la course. Ainsi, en fonction du persona que vous avez définie en amont, vous pourrez tester le créneau idéal pour vos publications, le meilleur moment pour publier sur LinkedIn. Il s’agit pour vous de déterminer l’heure à laquelle elles suscitent le plus de réactions de la part de vos abonnés et celle à laquelle vous serez en mesure d’y répondre pour instaurer une interaction fructueuse.

Evitez les publications trop fréquentes

Si l’heure de publication est importante, la fréquence l’est tout autant. Le principe de l’algorithme LinkedIn est le même que celui qui fonctionne pour vos mails par exemple. Une trop grande quantité de publications sera pénalisée. Pour contourner ce problème, restez dans la limite d’un maximum d’une publication quotidienne.

Respectez les règles grammaticales

Cela peut paraître anodin, mais éviter les fautes d’orthographe, et le respect des règles de grammaire est aussi indispensable. Outre le fait de garantir la qualité de vos contenus, ils vous permettent également d’être classé dans la catégorie des spams.  

En 2022, LinkedIn ne cesse de s’améliorer afin de donner aux utilisateurs un outil plus performant, plus efficace pour répondre à leurs différentes problématiques. Avant de définir votre stratégie marketing sur ce réseau social, essayez de comprendre son algorithme pour des campagnes efficaces et performantes. C’est pourquoi certains contenus sont à privilégier, tandis que d’autres se verront pénalisés. Pensez également à inciter vos abonnés à réagir à vos publications à travers des likes, des emojis, des réactions ou des commentaires.  

Pour approfondir le sujet et optimiser votre stratégie social media sur LinkedIn et les autres réseaux sociaux, jetez un œil à ce parcours de formation webmarketing certifiante qui propose un volet stratégie social media.