Comment publier et tirer profit de l'algorithme de LinkedIn ?

Comme les 829 millions d’utilisateurs de LinkedIn, vous pouvez compter sur cette plateforme pour vous créer des liens avec d’autres professionnels, optimiser votre visibilité, fidéliser vos clients ou encore trouver ou proposer un emploi. Pour parvenir à ce résultat, vous devez y publier régulièrement des contenus en tenant compte des particularités de l’algorithme LinkedIn…

LinkedIn est un réseau social qui privilégie avant tout la qualité de vos posts. N’oubliez pas que lorsque vous publiez du contenu, celui-ci n’apparaîtra pas immédiatement sur votre fil d’actualité. Il passe préalablement par plusieurs filtres afin d’en déterminer la pertinence et la qualité suscitée. Pour être bien vu de l’algorithme LinkedIn, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres.

Formation webmarketing

Choisissez le compte le plus adapté à vos objectifs

En tant qu’utilisateur de LinkedIn, vous avez la possibilité de disposer de deux comptes. L’un est votre profil personnel et l’autre votre page professionnelle, comme cela est d’usage sur tous les réseaux sociaux.

Votre profil personnel

Il vous permet de faire connaître les formations que vous avez suivies, votre parcours professionnel et les expériences que vous avez acquises et qui seront vos atouts. Étoffez votre profil pour attirer le maximum de visiteurs.

Votre page professionnelle

Une page professionnelle, spécifique aux entreprises, leur donne l’opportunité de faire la promotion de leurs activités, d’en parler et d’échanger avec d’autres entreprises. Par ailleurs, la page entreprise leur donne également la possibilité d’attirer des prospects et de fidéliser les clients, d’optimiser la visibilité de la marque, de générer du flux et d’augmenter le taux de conversion.

Tenez compte du taux d’engagement

Lorsque vous décidez de publier sur LinkedIn, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres, dont le taux d’engagement et le Dwell time.

Le taux d’engagement joue un rôle prépondérant dans la mesure où vos relations vont réagir à la lecture de vos articles ou au visionnage de vos vidéos. Ces réactions et interactions témoignent de l’intérêt que portent vos relations pour vos publications. Elles figureront donc en bonne place dans le fil d’actualité de vos relations. Mais pour que le taux d’engagement soit optimal, ne rejoignez pas de groupes qui ne font pas partie de votre univers professionnel et qui ne sont pas en mesure d’en comprendre les tenants et aboutissants.

Prenez le Dwell time en considération

Concernant le Dwell time, c’est-à-dire la durée pendant laquelle un internaute s’attarde sur l’un de vos posts, l’algorithme estime que lorsqu’il est long, il est digne d’intérêt. Pour aboutir à ce résultat, effectuez un test qui vous permette de déterminer l’heure à laquelle vous aurez le plus d’audience, et surtout le plus d’interaction. Choisissez ces plages horaires pour vos publications.

Pour que les usenautes y passent plus de temps, choisissez les meilleurs supports. Les sondages vous permettent de retenir l’attention de vos abonnés, de même que les vidéos ou les posts comportant plus de 3000 caractères. Ces derniers ne devront cependant pas être vides de sens ou suroptimisés avec de trop nombreux mots-clés qui sont souvent sans liens directs avec le post. Et toujours dans le cadre du Dwell time, il est nécessaire de séduire les lecteurs en jouant sur leurs émotions, ou en soulevant des débats susceptibles de provoquer des interactions entre les abonnés ou les relations professionnelles. Rappelons d’ailleurs que les réactions et les commentaires contribuent à optimiser le reach de vos posts.

Évitez les publications trop intrusives

Pour que l’algorithme LinkedIn soit avantageux pour vos publications, évitez les publications (publicités, articles ou vidéos) trop intrusives, qu’elles soient de votre fait ou celui d’un tiers. En effet, les spams peuvent être envoyés aussi bien via les courriels que par le biais des messageries instantanées ou des forums, mais aussi par le biais des systèmes vocaux. Ils polluent les fils d’actualité, les discussions, ce qui a un impact sur les relations que vous avez avec vos abonnés. Il est primordial pour vous de les bloquer, dans la mesure où l’algorithme LinkedIn peut décider de faire la même chose pour vos publications.

Utilisez des hashtags, mais dosez-les bien

Les hashtags peuvent vous être favorables à condition de les utiliser avec parcimonie. Faites en sorte qu’ils soient en relation avec le thème de votre article ou de votre post. Dans le cas contraire, l’algorithme vous pénalisera. À noter cependant que le personal branding autorise une utilisation plus importante des hashtags pour permettre aux auto-entrepreneurs ou aux travailleurs en freelance, tels que les artistes entre autres, de promouvoir leurs propres marques, en tant qu’individu et entreprise. Pour faire participer vos salariés, et leur insuffler le sentiment d’appartenance indispensable au développement de votre entreprise, demandez-leur d’utiliser le hashtag qui lui est spécifique. Ce point positif sera bien considéré par l’algorithme LinkedIn.

Solutionnez les problématiques des utilisateurs

Pour tirer profit de l’algorithme LinkedIn, répondez aux problématiques des membres de vos réseaux. La plupart d’entre eux sont des professionnels ou des particuliers œuvrant dans le même secteur d’activités que vous. Les questions qu’ils se posent seront en relation avec votre domaine de compétence. Vous serez donc en mesure d’y répondre en faisant appel à votre expertise et votre savoir-faire.

Soyez actif sur LinkedIn pour faire preuve d’existence

L’algorithme LinkedIn aime ceux qui sont actifs sur la plateforme. Pour que vous ne soyez pas relégué aux oubliettes, participez aux discussions, commentez les posts qui sont en lien avec vos centres d’intérêt et qui attirent le plus grand nombre de lecteurs. L’objectif est d’inciter les autres professionnels de votre réseau à interagir avec vous, une occasion que vous pourrez par la suite saisir pour réseauter. Encore une fois, évitez d’inonder vos futurs abonnés ou vos futurs collaborateurs de messages commerciaux ou publicitaires indésirables.

Privilégiez la qualité des contenus

Lorsque vous publiez des contenus de qualité, exempts de fautes de frappes ou de fautes d’orthographe comme cela peut advenir avec une utilisation abusive de mots-clés, la communauté qui s’est créée autour de vous vous accorde plus de crédibilité.

Par ailleurs, cela vous aide à améliorer votre visibilité. Toutefois, vos publications devront se faire directement sur la plateforme, même s’il s’agit d’un post pour parler de vos activités professionnelles, des produits ou des services que vous proposez et dont vous expliquez le fonctionnement par exemple. Pour avoir un impact plus grand, optez pour la méthode CIT (court, interactif et tendance).

Les utilisateurs de LinkedIn sont pour la grande majorité des professionnels qui restent toujours à l’affut de l’évolution des technologies, mais aussi des habitudes de leurs prospects ou de leurs relations afin d’adapter leurs offres à la demande. Il est donc primordial que les contenus partagés aillent dans ce sens, tout en restant accessibles au plus grand nombre, facile à appréhender et dans l’air du temps.

Aérez vos textes et utilisez des photos percutantes pour les illustrer. Ne parlez pas uniquement de vos attentes, de vos produits, de votre entreprise. Montrez que vous vous intéressez à vos lecteurs. Parlez-leur de leurs propres intérêts, des objectifs qu’ils souhaitent atteindre. Accompagnez-les dans le développement de leurs entreprises en leur donnant des conseils de professionnel à professionnel. Cela aura pour effet de créer de l’engagement, ce qui améliorera de fait le scoring de votre publication.

Limitez les publications à une fois par jour au maximum

Sur LinkedIn, une publication a une durée de vie restreinte. Elle ne dure que 24 h pendant lesquelles vos lecteurs réagiront avec des likes, des émojis, des commentaires, etc. Au-delà, l’intérêt qu’elle suscite diminuera. Pour obtenir les résultats escomptés, il faudra que vous limitiez vos publications à une fois par jour. Si vous en publiez plus, ou si vous mettez les articles existants à jour, vous recommencerez tout le processus, ce qui en réduira la portée.

LinkedIn est un réseau social qui aime la régularité et la constance. N’hésitez pas à inviter vos relations à venir sur LinkedIn à des horaires que vous aurez préalablement fixés pour être aux premières loges lorsque votre publication sera mise en ligne. C’est une manière de créer des liens de confiance entre vous et la communauté qui s’est constituée autour de votre marque, de votre entreprise.

Quel est le meilleur moment pour publier sur LinkedIn ?

La question que se posent généralement les utilisateurs est de savoir quel est le meilleur moment pour publier sur LinkedIn. Si le nombre de post minimum par jour est communément acquis, à savoir un post par jour, celui du moment reste assez flou. Pour LinkedIn, les mardis et les jeudis entre 8 h et 10 h sont à privilégier, sans toutefois exclure le fait que plus de 50 % des utilisateurs ne se rendent sur la plateforme que le samedi. Publier à des horaires différents permet de tester le taux d’audience. Et à partir de là, vous pourrez choisir le moment idéal pour votre public cible.

Pour conclure, tirer profit des avantages de l’algorithme de LinkedIn reste un paramètre de succès pour vos publications, mais ce n’est pas le seul. Pour que votre visibilité soit permanente, faites preuve de persévérance, mais aussi d’un professionnalisme sans faille. Mettez en place une stratégie marketing efficace, en adéquation avec votre cible. Pour ce faire, suivez avec attention l’évolution de l’algorithme et adaptez votre stratégie en fonction. En outre, restez dans l’authenticité, dans le partage d’expériences réelles qui toucheront plus votre audience.