Gros changement sur Facebook : Meta teste une fonctionnalité inédite

Face à une concurrence accrue de ses concurrents, Meta cherche de nouvelles façons d’encourager les utilisateurs à rester sur la plateforme. Sa dernière fonctionnalité : permettre à certains de ses utilisateurs d’avoir plusieurs profils sur Facebook, mettant ainsi fin à ce qu’elle avait mis en place depuis le début. La société a confirmé qu’elle autoriserait jusqu’à cinq profils différents sur un seul compte Facebook…

Facebook permettra de créer jusqu’à 5 profils différents sous le même compte

Jusqu’à présent, Meta ne permet pas d’avoir plus d’un compte Facebook. Cependant, la société teste un moyen d’avoir plus d’un profil connecté à leur compte,

Formation Création et développement d'une activité de formation

Facebook a révélé une nouvelle fonctionnalité qui permettra d’avoir différents profils dédiés à différents groupes de personnes. Par exemple, une même personne pourra avoir un profil pour les amis personnels, un autre pour les personnes au travail et un autre pour la famille. La société affirme que la création et le basculement entre les profils seront extrêmement faciles.

Un porte-parole de Meta a confirmé le test. 

« Pour aider les gens à personnaliser leur expérience en fonction de leurs intérêts et de leurs relations, nous testons un moyen pour les gens d’avoir plus d’un profil lié à un seul compte Facebook. Quiconque utilise Facebook doit continuer à suivre nos règles. »

Plus précisément, les utilisateurs pourront créer jusqu’à cinq profils différents sous le même compte. Les profils supplémentaires n’ont pas à inclure le vrai nom de la personne, tant qu’il ne contient pas de chiffres ou de caractères spéciaux. Cependant, le profil principal de l’utilisateur doit toujours contenir le vrai nom de la personne.

L’expérience montre comment le site a essayé d’évoluer au-delà d’une simple plateforme pour partager des mises à jour avec la famille et les amis. Les utilisateurs de Facebook pourraient créer des profils dédiés à leurs loisirs, comme la cuisine, le design ou les voyages, a indiqué jeudi le réseau social. Ils pourraient également avoir un profil séparé où ils ne correspondent qu’avec certains membres de la famille ou amis. 

Meta a déclaré que ses règles contre l’usurpation d’identité et d’autres types de représentations trompeuses de l’identité continueraient de s’appliquer à tous les profils. Cela signifie que les faux noms seront autorisés sur les profils supplémentaires tant que les noms ne violent pas les politiques de la plateforme interdisant les fausses déclarations et l’usurpation d’identité de personnalités publiques, et n’incluent pas de chiffres ou de caractères spéciaux.

Est-ce vraiment nécessaire ?

Le changement donne aux utilisateurs une marge de manœuvre formelle pour semi-anonymiser leur identité sur le plus grand réseau social du monde, conformément aux options offertes par ses concurrents comme TikTok et Twitter, ainsi que la propre application photo et vidéo de Meta, Instagram.

Facebook propose déjà une fonctionnalité similaire depuis des années, qui vous permet de créer et de sélectionner des groupes d’amis qui peuvent voir une publication, une photo ou une vidéo spécifique. Avoir plusieurs profils rend ce processus plus intuitif et organisé, mais les intentions de Facebook semblent être davantage liées au fait que le réseau social perd des utilisateurs au profit de plateformes concurrentes comme TikTok.

Début 2021, des chercheurs de Facebook ont en effet partagé des statistiques alarmantes montrant clairement que la plateforme perdait rapidement du terrain auprès des jeunes générations.

Selon cette étude, le nombre d’adolescents qui utilisent Facebook a diminué de 13% depuis 2019 aux États-Unis et devrait chuter de 45% au cours des deux prochaines années. Cette situation entraînerait une baisse globale du nombre d’utilisateurs quotidiens sur le marché publicitaire le plus lucratif de l’entreprise. On s’attend ainsi à ce que les jeunes adultes âgés de 20 à 30 ans diminuent de 4 % au cours de la même période. Pire encore, plus un utilisateur est jeune, moins il interagit régulièrement sur l’application.

Cette nouvelle fonctionnalité entrerait donc surtout dans la bataille pour fidéliser les utilisateurs et stimuler l’engagement. Selon le porte-parole de Facebook Leonard Lam, la société teste cette nouvelle fonctionnalité avec des utilisateurs dans certains pays bien qu’il n’ait pas précisé où ni quand l’option serait largement disponible.