Duplicate content, spam… ces deux types de contenus sont devenus la hantise de content managers et community managers sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. Pour limiter la portée des tweets dupliqués, Twitter a décidé de passer à la vitesse supérieure…

Twitter déploie le copypasta 

Il vous arrive de voir passer un tweet formulé bizarrement et/ou qui exprime une opinion douteuse ? En poussant plus loin vos recherches, vous vous rendez compter que ce tweet est partagé plusieurs fois, et se propage même sur Twittosphère comme un virus ?

Ces spams et contenus dupliqués arrivent de plus en plus souvent malheureusement. Face à l’ampleur qu’ils prennent et leur répercussion sur les autres tweets, Twitter a lancé une  nouvelle politique : « Copypasta and Duplicate Content ». Elle met désormais au clair le fonctionnement de la plateforme et ainsi lutter contre ce type de contenus.

Selon Twitter, « « Copypasta » (une référence à la fonctionnalité copier-coller pour dupliquer le contenu) est un terme d’argot Internet qui fait référence à une tentative par plusieurs personnes de dupliquer le contenu d’une source originale et de le partager largement sur les plateformes sociales ou les forums. »

Ce contenu dupliqué est une technique qui peut amplifier artificiellement le contenu. Il peut également manipuler les tendances de Twitter ainsi que les meilleurs résultats de recherche, voire supprimer certaines informations. Répétitif et polluant, il est dans tous les cas négatif  pour l’expérience des utilisateurs sur Twitter.  

À quoi ressemble un contenu dupliqué sur Twitter ?

Par contenu dupliqué ou spam, et désormais sanctionné, Twitter fait référence :

  • Aux Tweets dupliqués ou copiés-collés qui peuvent perturber l’expérience des autres. Ils peuvent inclure l’utilisation de hashtags ainsi que la mention d’utilisateurs ;
  • Aux contenus quasi identiques tweetés par un compte individuel ou plusieurs comptes.

Ces comportements entraineront désormais une perte de visibilité des tweets dans le cadre de cette politique.  

Notez que cela ne sera pas le cas lorsque :

  • Vous retweetez du contenu existant avec la fonction Retweet ;
  • Vous citez explicitement le contenu copié ;
  • Vous tweetez du contenu existant combiné avec votre propre contenu, commentaire ou réaction unique.

De nouvelles règles plus spécifiques concernant les tweets dupliqués

La politique de Twitter contre le contenu dupliqué n’a jamais été communiquée de manière adéquate jusqu’à présent. Déjà lancée en 2020, elle n’était toutefois pas claire, ne définissait pas concrètement ce qui constitue une violation ou ce qui se passe exactement lorsqu’une violation se produit.

Face à l’ampleur que prennent les spams et le contenu dupliqué sur le réseau social, il a récemment publié une page d’aide qui répond à de nombreuses questions jusqu’ici sans réponses.

Désormais, le contenu dupliqué (texte, image, combinaison de contenu copié et collé, ou dupliqué par n’importe quel moyen sur la plateforme) peut être caché aux autres utilisateurs ou ne pas être éligible dans les meilleurs résultats de recherche et sur les tendances. De plus, non seulement les tweets peuvent être déclassés dans les réponses, mais ils peuvent aussi ne plus être recommandés dans les fils des utilisateurs qui ne suivent pas l’auteur du Tweet.

Une fois combinées, ces mesures réduiront fortement la visibilité de ces tweets. Néanmoins, ils apparaîtront toujours dans la chronologie des personnes qui suivent chaque compte individuel, ainsi que dans des résultats de recherche spécifiques sur un sujet. En cas de violations graves, Twitter peut même supprimer ou suspendre de manière permanente le compte.

N’importe qui peut signaler des violations potentielles de la politique sur Twitter. Il suffit de sélectionner « Signaler un tweet » sur le menu à trois points à côté d’un tweet. À partir de là, sélectionnez l’option qui décrit le mieux en quoi un tweet est suspect ou spam.