Après Twitter, Instagram serait-il le prochain réseau social à adopter le NFT dans les flux des utilisateurs ? Apparemment oui !

Adam Mosseri, le responsable d’Instagram, a dévoilé une nouvelle qui changement le quotidien de plusieurs utilisateurs : l’application commencera la phase de test initial de ses fonctionnalités NFT, y compris l’introduction de cryptomonnaies.

La révolution des NFT

L’introduction des NFT (Non-Fungible Tokens), ces actifs numériques émergents changera complètement l’univers du digital. Ils transformeront le marché de l’art en revalorisant des produits ou des biens culturels via un achat « en ligne » avec des cryptomonnaies.

Au cours des dernières années, le trading NFT a considérablement augmenté. Ces œuvres d’art numériques basées sur la blockchain sont vendues à des prix exorbitants sur les meilleurs marchés, avec des ventes pouvant atteindre 5 millions de dollars.

Compte tenu de son énorme potentiel, les réseaux sociaux tentent de percer sur le marché, comme Twitter. En janvier dernier, l’application avait lancé les NFT sous forme d’images de profil en forme d’hexagone.

Instagram a également décidé de sauter le pas et a confirmé : « Nous testons différentes façons pour les créateurs et les collectionneurs de partager les NFT qu’ils ont créés sur leur propre Instagram avec un effet pailleté. Cela signifie que vous pouvez vous connecter au portefeuille numérique et choisir le NFT que vous souhaitez partager ».  

Un petit groupe d’utilisateurs pourra ainsi afficher des NFT sur leur flux, leurs stories et leurs messages. Étiqueté comme « objets de collection numériques », le NFT téléchargé n’est pas limité aux images, mais peut également toucher des vidéos ou de la musique.

En cliquant sur la balise, plusieurs informations plus détaillées apparaitront, comme le nom du propriétaire et du créateur.

Mark Zukerberg, le fondateur de Meta, a annoncé le lancement du test de ces « collectibles numériques », sur Instagram puis sur Facebook par la suite pour que les créateurs et collectionneurs puissent les afficher sur leurs profils.

L’art numérique pourra également être placé dans des espaces physiques, grâce au lancement prochain des NFT de réalité augmentée dans Instagram Stories, via Spark AR.

Des NFT sur Instagram ? À quoi servent-ils ?

On connait tous Instagram en tant que réseau social pour se socialiser avec ses amis, sa famille, sa cible. On sait également que plusieurs artistes l’utilisent en tant qu’outil marketing pour mettre en valeur leurs créations et que cela a un énorme potentiel marketing.

En effet, de nombreux créateurs de contenu et marques n’hésitent pas à y exposer diverses formes d’art : photographie, musique, vidéos courtes… En utilisant les bons outils, ces artistes et marques peuvent se créer une nouvelle avenue commerciale. 

Les NFT, ces certificats numériques attestant la propriété d’une œuvre, seront publiés sur Instagram, en connectant des portefeuilles numériques tiers dans l’application.  En pratique, un petit groupe d’utilisateurs, de créateurs et de collectionneurs, pourront partager ce qu’ils ont créé ou acheté en connectant des portefeuilles numériques tiers dans l’application. Ces objets numériques seront affichés dans un mode spécial, aux couleurs plus vives, et le contenu sera attribué à la fois à l’auteur et au propriétaire.

Dans cette première phase de test, les cryptomonnaies Rainbow, MetaMask et Trust Wallet. Coinbase, Dapper et Phantom seront les portefeuilles tiers compatibles à utiliser plus tard. Mais Ethereum et Polygon, ainsi que Flow et Solana seront déjà les chaînes de blocs prises en charge. Quant au coût, publier ou partager un NFT sur Instagram est entièrement gratuit.

Le potentiel d’Instagram sur les NFT 

Pour Adam Mosseri, la prise en charge des NFT sur Instagram pourrait aider à introduire la technologie à un plus large éventail de personnes.  La nouvelle survient alors que le succès médiatique autour des NFT commence à chuter, le marché connaissant une baisse de 92% des ventes de NFT depuis septembre 2021, selon le Wall Street Journal. Mais cette intégration de Web2 et Web3 pourrait rendre la transition vers le métavers plus acceptable pour un public réticent, et une fois de plus susciter l’intérêt pour les NFT.

Chez Instagram, la fonctionnalité sera déployée en premier auprès d’une poignée d’utilisateurs américains. Elle sera par la suite testée sur d’autres réseaux sociaux, tels que Facebook.