Les assistants vocaux (Siri, Alexa,…) font de plus en plus partie de notre quotidien. En 2021, 1 Français sur 2 utilise un assistant vocal et 77% d’entre eux considèrent que l’assistant vocal améliore le quotidien*. Vous-même avez probablement déjà fait partie de ces millions de gens à travers le monde qui, chaque jour, sollicitent leur assistant vocal préféré en disant « Ok Google » ou « Dis Siri… » ?

Outre la recherche sur le Web, les assistants intelligents à commande vocale peuvent être utilisés pour trouver un itinéraire, réserver une table, prendre un rendez-vous… Vous êtes-vous demandé ce que font les créateurs de sites web pour apparaître dans les résultats de recherche vocale? Ils appliquent ces bonnes pratiques ! 

Formation webmarketing

Comment fonctionne la recherche vocale ?

Les assistants virtuels et autres appareils qui permettent la recherche vocale sont devenus un réflexe dans notre vie quotidienne. Ils nous aident à trouver des solutions à nos questions du point de vue de l’utilisateur. 

L’appareil, quant à lui, va transformer la demande vocale en une requête sur un moteur de recherches, et faire remonter les résultats appropriés. Autrement dit, il présente des résultats que Google aurait pu vous remonter, en fonction de mots-clés détectés dans la question.

Il est donc essentiel que les sites web comprennent comment s’adapter à cette nouvelle méthode de recherche, pour être trouvés et consultés ! 

Que faire sur son site Web pour l’optimiser pour la recherche vocale ?

Pour optimiser son site web pour la recherche vocale, le point de départ est de comprendre que, pour répondre à une recherche vocale, l’assistant virtuel va choisir parmi les premiers résultats renvoyés par les moteurs de recherche. Cela nous ramène aux traditionnels enjeux SEO (Search Engine Optimization) : un site a besoin d’améliorer son positionnement (la manière dont il est classé parmi les résultats) dans les moteurs de recherche en suivant les recommandations de référencement.

1. Optimiser votre site Web pour la recherche vocale en appliquant les règles d’optimisation SEO 

L’un des premiers critères privilégiés par les moteurs de recherche est le temps de chargement des pages. Les gens ne souhaitent pas attendre quand ils cherchent une information. 

Les sites Web qui se chargent rapidement arrivent en tête des résultats de recherche de Google. 

Le temps de chargement des pages de votre site est une information simple à retrouver. Google a notamment publié PageSpeed, un outil de « crawler » gratuit qui examine un site Web et attribue une note en fonction de son bon fonctionnement. Vous pouvez également utiliser d’autres programmes gratuits de mesure du temps de chargement, tels que GTmetrix ou Dareboost, si vous le souhaitez. Ces outils vous donneront également des conseils supplémentaires pour optimiser les vitesses de chargement de votre site Web, ce qui aidera votre site à mieux de positionner dans les résultats de recherches vocales.

Parmi les autres critères de performances techniques, il est également recommandé de vérifier que votre site Web est responsive, c’est-à-dire adapté à un affichage sur tout type d’appareil : mobile, tablette, ordinateur.

Si vous utilisez des médias (photos, gifs, vidéos), pensez à les compresser pour de meilleures performances. Fichier moins lourd = fichier qui charge plus vite ! 

L’URL de votre site peut aussi être importante, car elle permet dans certains cas de se référencer plus facilement. Choisissez un nom de domaine relativement court, représentatif de votre activité et comportant vos mots-clés.

2. Optimiser son site Web pour la recherche vocale en répondant aux questions fréquemment posées dans votre secteur

Vous devez vous familiariser avec les questions les plus fréquemment posées dans votre secteur d’activité ou parmi le marché que vous ciblez. 

La très grande majorité des recherches vocales se présentent sous la forme de questions, il est essentiel de s’assurer un classement élevé pour ces requêtes en termes de référencement.

Pour commencer, vous devrez déterminer quelles requêtes, sur votre secteur ou votre segment de marché, sont les plus fréquemment posées, qu’elles soient posées via la recherche vocale ou via un navigateur Web. Pour localiser ces questions, effectuez d’abord une recherche à l’aide de mots-clés liés à votre secteur d’activité et vérifiez quelles questions apparaissent sur la première page de résultats.

Ces questions s’affichent en haut de la page dans le cadre d’une fonctionnalité Google appelée Google Snippets. Cet outil vous permet de mettre en évidence du matériel sur un site Web qui répond à certaines requêtes, 

Par exemple, il est probable que des gens cherchent à connaître les transports VTC autour d’eux qui proposent une option siège bébé. Si c’est votre cas, il faut le faire savoir ! 

Le but est que vous apparaissiez dans cette partie des résultats.

Si les questions qui apparaissent ont déjà été répondues par vos rivaux dans plusieurs articles, vous devrez vous démarquer en répondant à différentes requêtes. Nous vous proposons d’utiliser le site Web Answer The Public pour vous aider dans vos recherches. Il permet de multiples recherches gratuites chaque jour et affiche les questions sous forme d’illustrations faciles à comprendre.

Ensuite, l’approche est la même : créez un contenu qui répond à la requête de manière succincte afin d’apparaître dans le Google Snippet et de partager votre contenu dans les résultats de la recherche vocale. Si on reprend l’exemple donné précédemment, il serait utile de créer une page FAQ détaillant les différents services possibles, en mentionnant notamment que vos véhicules VTC disposent d’un siège bébé en option.

3. Optimiser son site Web pour la recherche vocale en jouant la carte « locale »

L’aspect local est un autre levier utile. Les résultats de recherche vocale de Google sont souvent liés à des recherches d’articles ou de services dans le voisinage immédiat de l’utilisateur. 

Par exemple, il est probable que des gens cherchent à connaître les restaurants autour d’eux qui proposent un service de livraison. Dans votre fiche Google My Business, vous pourriez indiquer votre adresse, vos horaires d’ouverture et votre zone de livraison. En pratique, Google vous permet de renseigner jusqu’à 20 zones desservies, qui peuvent être une ville, un département, une région voire un pays.

Il est essentiel d’avoir une page Google My Business afin d’apparaître dans ces résultats : la création d’une page est absolument gratuite, et elle permet aux consommateurs potentiels qui vous recherchent de localiser rapidement vos coordonnées (et donc votre proximité géographique), ainsi qu’un lien vers votre site Web. Grâce à ce site Web, vous apparaîtrez plus fréquemment dans les résultats de la recherche vocale.

Si vous avez également une présence physique, comme un magasin ou un espace de bureau, vous pouvez aller encore plus loin en fournissant un contenu spécifique à votre région locale. Notre recommandation est d’écrire sur votre ville ou votre quartier afin qu’il apparaisse dans les recherches pour cet emplacement. Si vous êtes boulanger, par exemple, suivre ce conseil signifie que lorsque quelqu’un vous demandera « Quel est le boulanger le plus proche ? », vous aurez plus de chances d’apparaître dans les résultats.

Combien y a-t-il de recherches vocales ?

En 2019, 3,25 millions d’assistants vocaux numériques étaient utilisés dans le monde. Et la tendance se poursuit : selon Google, une requête sur cinq effectuée à l’aide de ce moteur de recherche phare est effectuée à l’aide de la recherche vocale. Lors de la création de contenu pour nos sites Web, nous devons tenir compte de la recherche vocale, tout comme nous devons tenir compte des meilleures pratiques du SEO (Search Engine Optimization) pour optimiser et augmenter le classement d’une page dans les résultats des moteurs de recherche.

*Étude réalisée par le pôle Enquêtes d’Isoskèle, auprès d’un échantillon de 2 500 Français âgés de 18 ans ou plus, du vendredi 2 au mercredi 7 avril 2021.

A propos de l’auteur

Gandi, un acteur français de l’Internet. Gandi est à la fois un bureau d’enregistrement de noms de domaine, un hébergeur et fournisseur de mail et certificat SSL, qui n’a qu’une ambition : rendre le web accessible à tous.