Attention ! Tout créateur qui utilise des titres trompeurs ou sensationnalistes aura moins de portée et moins de recommandations ! Meta combat en effet activement le clickbait mais aussi ce qu’il appelle le «watchbait » dans les titres des vidéo sur Facebook et Instagram…

Clickbait, watchbait… Meta dit stop !

Chaque jour, d’énormes quantités de vidéos sont reçues sur Facebook et Instagram. La qualité du contenu varie énormément et les vidéos ne sont souvent cliquées que parce qu’elles ont un titre prometteur. Cependant, les titres ou les descriptions de vidéos s’avèrent souvent être de simples appâts à clics. 

Parcours certifiant Webmarketing

L’idée du clickbait n’est pas nouvelle. Des titres sensationnels ont été utilisés depuis toujours, d’abord dans la presse écrite, pour attirer les lecteurs. Et cela s’est poursuivi avec le développement fulgurant d’Internet puis des réseaux sociaux.

Il existe en effet un problème connexe qui touche particulièrement les réseaux sociaux avec le développement de la vidéo : le watchbait, surtout sur Facebook.

Le principe est à peu près le même que celle d’un titre clickbait. Les vidéos proposent des titres et des descriptions trompeurs et exagérés qui omettent souvent des détails clés dans le but d’inciter les gens à les regarder jusqu’à la fin. 

Selon Facebook :

« Ces tactiques peuvent être déployées dans n’importe quelle partie de la publication ou de la vidéo, y compris le texte, la description ou le contenu de la vidéo, et sont finalement utilisées pour attirer ou inciter les gens à regarder la vidéo complète. »

Face à l’ampleur du phénomène, Meta a annoncé des mesures strictes. Si le système détecte un watchbait dans la vidéo, Meta en punit le créateur. La société utilise notamment un système de détection automatique qui réduira la portée de ces vidéos. Et si vous publiez régulièrement des watchbaits, Facebook peut énormément réduire la publication de votre page.

Comment éviter de publier des watchbait ?

Meta a fourni quelques exemples de ce qu’il marquera désormais comme watchbait dans les titres et descriptions des vidéos :

  • « Retenue – Omettre des informations clés pour créer de la curiosité arbitraire afin d’inciter les utilisateurs à regarder la vidéo ;
  • Sensationnalisant – Utiliser un langage exagéré et extrême pour inciter les utilisateurs à regarder la vidéo ;
  • Trompeur – Créer des attentes trompeuses ou tromper les téléspectateurs sur le contenu de la vidéo ».

En bref, que faut-il éviter lors de la publication de vidéos sur Facebook ? Que devriez-vous faire  lorsque vous publiez des vidéos sur Facebook ?

À ne pas faire 

  • Omettre les informations clés ;
  • Utiliser l’exagération ;
  • Tromper les utilisateurs ;
  • Utiliser un langage extrême ;
  • Créer des attentes trompeuses ;
  • Utiliser des majuscules ou des emojis excessifs dans le titre ;
  • Décrire le contenu mis en scène, scénarisé ou faux comme étant réel ;
  • Utiliser des images photoshoppées ou recadrées qui ne sont pas tirées de la vidéo comme vignette.

Que faire dans ce cas ?

Selon Meta :

« Étant donné que le watchbait est conçu pour tromper intentionnellement les téléspectateurs, cela va à l’encontre de notre objectif d’une plateforme avec des titres et du contenu clairs et significatifs. Les téléspectateurs doivent pouvoir décider activement comment ils passent leur temps.« 

Dans ce cas :

  • Utiliser des titres accrocheurs, mais précis et informatifs ;
  • Etre original ;
  • Etre authentique.

Au lieu de compter sur le clickbait pour les titres et les descriptions des vidéos sur Facebook, vous devez convaincre avec des titres et des légendes facilement compréhensibles et informatifs. Les vignettes doivent être créées à partir d’éléments vidéo et non de créations spécialement assemblées dans Photoshop. 

De plus, Meta conseille de rédiger des titres et des descriptions dans votre propre style, le plus unique possible, afin d’être original tout simplement.

Source : Facebook