Vous pensez ne plus être heureux au travail à tel point que cela ruine votre vie ? Plusieurs choses vous échappent-elles ? Voici 10 mauvaises habitudes courantes au travail qui pourraient contribuer de manière significative à votre malaise. A vous de les corriger…

Avant toute chose, être heureux au travail permet d’être plus productif sans rien forcer. Cela est d’ailleurs prouvé. Caleb Papineau (2017), auteur du blog Tinypulse, a dévoilé une analyse statistique sur le sujet :

Formation webmarketing
  • Le bonheur améliore la rentabilité des entreprises de 147 % ;
  • 75% des individus quittent leur emploi parce qu’ils sont mécontents de leur employeur plutôt que du travail ;
  • Les gens heureux sont 31 % plus productifs et 3 fois plus créatifs que les autres ;
  • Le mal-être au travail est le résultat d’un manque de motivation intrinsèque et d’une incapacité à faire face au stress.

Alors que faire ou plutôt NE PAS faire pour être plus heureux au travail ?

1. Commencer sa journée sur une note négative

Une journée qui commence bien est plus susceptible d’apporter plus de productivité. Evitez toute pensée et personne négative et prenez quelques instants chaque matin pour penser à vous. Allez vous promener, sirotez un café chaud, et visualisez vos objectifs pour la journée. 

Faites aussi de l’exercice, mais pas uniquement pour votre corps. L’exercice régulier peut aider à réduire le stress, les sentiments d’anxiété et les symptômes de dépression tout en stimulant l’estime de soi et le bonheur. Même une petite activité physique peut faire une grande différence. Vous n’avez pas besoin d’escalader une falaise  ou de vous entraîner pour un triathlon (à moins que ce ne soit ce qui vous rend heureux, bien sûr).

L’astuce est de ne pas se surmener. Si vous vous lancez soudainement dans une routine intense, vous finirez probablement par être frustré, ce qu’il faudra éviter.

2.  Vérifier constamment votre téléphone 

Qu’il s’agisse d’un tout petit ding, d’un vibreur ou d’une sonnerie même amusante, les téléphones portables ont plus de contrôle sur nous que nous ne voulons l’admettre. Vous avez pris l’habitude de vérifier votre téléphone et vos notifications juste après vous être réveillé ? A plusieurs reprises tout au long de la journée ? De consulter vos emails professionnels plusieurs fois par jour et avant de vous coucher ?

Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul MAIS c’est excatement ce qu’il ne faut pas faire !   Bien que ces comportements puissent être courants, ils pourraient également avoir un impact négatif sur votre bonheur.

Alors, mettez en place de nouvelles habitudes et créer des limites saines. En désactivant simplement vos notifications et en plaçant votre téléphone dans une pièce ou une zone différente, vous pourrez plus facilement vous concentrer.

3. Avoir un bureau désordonné

Avez-vous déjà entendu l’expression « la vue d’un bureau encombré évoque un esprit encombré » d’Albert Einstein ? Cela est peut-être vrai. Optimiser son bureau et faire preuve de créativité sur son espace de travail peut rafraîchir l’esprit. Cela renforce la concentration et est un excellent moyen de se sentir bien au travail au quotidien.

L’encombrement n’est pas seulement une distraction, c’est aussi un catalyseur de la procrastination. Vous serez beaucoup plus efficace si vous éliminez les objets inutiles, puis organisez le reste de votre espace.  

4. Etre adepte du multitâche  

La majorité d’entre nous pense que le multitâche ou multitasking est une compétence (c’est pourquoi tant de descriptions de poste et de CV l’énumèrent comme telle), mais la vérité est qu’elle empêche d’être réellement productif ! Et cela vous rend frustré au travail, réduit votre capacité à voir ce qui ne fonctionne pas, diminue la qualité de votre travail, endommager votre cerveau, et vous rend moins productif notamment, car vous vous sentez incroyablement occupé et épuisé. Pourtant, vous avez l’impression que votre liste de tâches ne semble pas diminuer.

Arrêtez donc le multitâche et prenez une nouvelle habitude : concentrez-vous sur une chose à la fois. Vous serez plus productif et serez beaucoup plus satisfait du travail que vous faites.

5. Ne pas penser ni agir positivement

Nous venons de dire que votre cerveau doit se concentrer sur une seule chose à la fois pour avancer progressivement. C’est pourquoi il est important de se concentrer sur le fait d’être positif. Il ne s’agit pas d’être faussement heureux ou de supprimer des émotions et des difficultés réelles. Mais vous avez le choix de choisir de penser positivement.  

6. Etre égoïste et renfermé

Ne pensez pas seulement à vous, pensez également autres, à vos collègues. Nourrir la positivité de vos collègues leur inculque de bons sentiments envers vous. Ainsi, en vous concentrant sur ce qui est positif dans votre propre vie et votre environnement, et en aidant les autres à se concentrer sur la même chose, vous créerez une meilleure atmosphère au travail.

Des études ont montré que les altruistes au travail sont plus susceptibles de se sentir satisfaits et sont plus heureux au travail. Le niveau de bonheur que nous tirons d’aider les autres ne peut être assimilé à rien d’autre dans le monde. Cela donne un sentiment d’autonomisation, améliore la sagesse et nous fait nous sentir plus connectés à l’organisation.

Et cela commence par de petites habitudes très simples. De simples actes de gentillesse, des expressions de gratitude et l’offre de soutien aux collègues en cas de besoin peuvent nous faire nous sentir beaucoup mieux dans notre peau et nous rendre plus heureux au travail.

7. Ne pas faire de pause

Les corps humains ne sont pas faits pour rester assis devant un ordinateur pendant 10 heures d’affilée. Être actif pendant votre journée de travail est une excellente habitude de travail à mettre en œuvre dans votre quotidien. Prendre le temps de se déplacer physiquement peut faire une énorme différence dans votre niveau de fatigue, stimuler votre créativité et minimiser les douleurs associées au travail de bureau.

Prenez donc de l’air frais régulièrement. Cela a quelques avantages pour améliorer l’humeur. Même une marche rapide de 15 minutes autour du pâté de maisons peut vous rendre plus énergique et donc plus productif. Dans le même ordre d’idées, si vous vous sentez frustré ou coincé, essayez de vous étirer, de vous promener ou même de sauter. Votre esprit est affecté par ce qui se passe avec votre corps.

8. Ne pas dormir suffisament

Allez vous coucher plus tôt ou, si cela ne fonctionne pas, dormez un peu plus longtemps. Quoi qu’il en soit, plus de sommeil = meilleure humeur. Il n’y a pas de chiffre magique secret comme huit heures par nuit. L’horloge de sommeil de chacun fonctionne un peu différemment. Le but est d’être à l’écoute de la vôtre. 

Voici quelques conseils pour maintenir une bonne hygiène de vie au quotidien et vous aider à établir une meilleure routine de sommeil :

  • Investissez dans un bon lit ;
  • Couchez-vous et réveillez-vous à la même heure tous les jours, y compris le week-end ;
  • Si vous devez faire une sieste, essayez de la limiter à 20 minutes ;
  • Gardez votre chambre sombre, fraîche et calme ;
  • Notez combien d’heures de sommeil vous obtenez chaque nuit et à quel point vous vous sentez reposé. Après une semaine, vous devriez avoir une meilleure idée de comment vous allez ;
  • Réservez l’heure avant le coucher pour un moment de calme. Prenez un bain, lisez ou faites quelque chose de relaxant. Évitez de trop manger et de boire.

9. Travailler comme un robot 

Si vous voyez toutes vos journées de la même manière, à pointer à l’arrivée et au départ, à traiter plusieurs dossiers, à tapoter sans arrêt sur votre clavier… vous détesterez votre travail. Mais si vous imaginez le travail que vous faites comme une VRAIE vocation, votre attitude changera.

Lorsque vous considérez votre travail comme une vocation, vous voyez votre travail en termes d’opportunités d’avancement avec un objectif plus large. L’excitation de la poursuite de cet objectif vous permet de continuer et vous donne envie de  vous investir. Lorsque le travail est votre vocation, il est également épanouissant. 

10. Terminer sa journée sur une note négative

Tout comme vous avez commencé votre journée de manière positive, vous devriez la terminer de la même manière. Pensez à ce que vous avez fait. Réfléchissez et notez ce que vous ferez demain pour commencer votre journée du bon pied. Trouvez des choses pour lesquelles vous êtes satisfait. Vous vous sentirez mieux en rentrant du travail et cela vous évitera d’appréhender le lendemain.

En fin de compte, vous jouez un rôle important dans votre bonheur (ce n’est pas uniquement dû au hasard et aux circonstances !), surtout lorsqu’il s’agit de votre carrière. Cela ne dépend donc que de vous.

Et vous, êtes-vous heureux au travail ? N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires.