Quels sont les salaires moyens et les attentes des commerciaux en matière de rémunération pour 2022 ? Réponse dans cette nouvelle étude…

La vente est encore un ascenseur social 

Entre le 1er janvier et le 1er novembre 2021, Uptoo, spécialiste français de la vente et des commerciaux, a réalisé une étude portant sur les rémunérations des commerciaux et leurs souhaits de rémunération.

Formation formateur

« Le décalage entre les salaires proposés par les entreprises et la rareté des profils commerciaux prendra fin en 2022 pour deux raisons. D’une part, les entreprises qui n’augmenteront pas les salaires des commerciaux auront du mal à recruter de nouveaux talents voire, à fidéliser leurs collaborateurs. 2022 sera ainsi marquée par la revalorisation des salaires dans de nombreux secteurs : santé, industrie, informatique, grande distribution notamment. D’autre part, les salaires proposés à l’embauche aux jeunes diplômés seront attractifs et par conséquent, un argument de poids pour attirer les talents. La COVID-19 ayant accéléré la digitalisation des forces de vente, la pénurie de commerciaux va obliger les entreprises à revoir leurs grilles et leur politique de recrutement » commente  Didier Perraudin, fondateur et PDG d’Uptoo.

Plus les études sont longues, plus les salaires sont élevés. Les écoles d’ingénieurs se placent ainsi en tête des rémunérations les plus hautes, devant les écoles de commerce. La vente est par ailleurs de plus en plus délaissée par les jeunes diplômés. Ces profils sont donc devenus rares et les salaires montent rapidement, allant ainsi de 30 000€ à 40 000€ en sortie d’école. 

Les autodidactes et BTS/DUT tirent parti de la surenchère avec des rémunérations souvent plus élevées que le salaire médian des Français. La vente est encore un ascenseur social.

Les commerciaux devraient bénéficier de revalorisations salariales

Le secteur de la vente est en tension depuis plusieurs années, 100 000 commerciaux  manquaient en effet à l’appel en 2019, la crise sanitaire ayant davantage accru le besoin de recrutement des entreprises. 2020 a paradoxalement été marquée par une diminution de 2% des rémunérations et la tendance s’est confirmée en 2021 : avec 51 000€ en moyenne, les commerciaux n’ont pas été augmentés l’année dernière.

En 2022, grâce à la reprise économique et la pénurie de talents, les commerciaux se trouvent en position de force, si bien qu’ils devraient bénéficier de revalorisations salariales.

Selon les résultats de l’étude, trois secteurs sont plus attractifs que d’autres en 2022 :

  • Le secteur banque et assurances (salaire moyen par an : 49 00€ brut) : suite à la crise de la Covid-19, ce secteur connaît une forte tension, et expérimente actuellement un important besoin en recrutement. Cette tension permettra aux commerciaux de prétendre à un salaire attractif en 2022 ;
  • L’industrie (salaire moyen par an : 55 000€ brut) : 2022 annonce une forte demande en recrutement des producteurs de fournitures industrielles ainsi que des fournisseurs d’énergies (gaz, eau électricité).
  • L’informatique et le digital (salaire moyen par an : 57 000€ brut) : C’est le secteur le plus porteur en 2022, et celui qui recrute le plus. Il devra également revoir les salaires à la hausse. La digitalisation est devenue pour beaucoup un objectif majeur vu les nombreux métiers d’avenir sur internet.

L’Ile-de-France tire son épingle du jeu

Avec un salaire moyen de 52 000 € brut par an, les commerciaux de l’Ile-de-France sont les mieux payés de France, contrairement à ceux qui vivent en région Nouvelle-Aquitaine avec 46 000 € brut par an en moyenne. En revanche, les variables sont similaires sur l’ensemble du territoire.

Source : Uptoo