Il y a quelques jours, j’échangeais avec une cliente qui s’apprête à quitter son job salarié pour se mettre à son compte. Nous avons terminé notre accompagnement et voici les 5 conseils que je lui ai donnés pour lancer (ou relancer) un business opérationnel et 100% aligné…

1/ Ralentir : lever le nez du guidon pour construire une vision long terme

Le quotidien nous amène souvent à avoir la tête dans le guidon, que l’on soit salarié ou freelance. Pour créer une vie sur mesure et pouvoir construire un projet de vie à l’image d’une vision idéale, il est nécessaire de prendre de la hauteur et nous demander ce que l’on veut vraiment :

  • En termes de qualité de vie (cadre de vie, activités) ;
  • En termes de revenus estimés pour financer cette qualité de vie ;
  • En termes de stratégie de financement de cette qualité de vie (épargne, investissements) ;
  • En termes d’obstacles à cet objectif de qualité de vie (manque de temps/argent, travail aliénant, vie familiale contraignante).

2/ Avoir les yeux sur ses finances personnelles pour définir un CA qui fait sens

Inutile de définir un chiffre d’affaires théorique si celui-ci ne fait pas sens pour vous.  En sommes, il est indispensable de vous demander à quoi va servir l’argent que vous gagnez.

Voici comment vous pouvez définir un CA qui fait sens :

  • Il doit servir à vous verser un salaire qui alimente votre niveau de vie ;
  • Il doit servir à payer vos taxes (charges et impôts) ;
  • Il doit servir à financer vos projets d’investissement long terme (épargne pro/perso) ;
  • Il doit servir à constituer une épargne court terme de secours (épargne personnelle) ;
  • Il doit servir à constituer une trésorerie pour votre entreprise.

3/ Construire son offre en fonction de son besoin de chiffres d’affaires

Une fois votre objectif de chiffre d’affaires défini, vous allez pouvoir créer des offres vous permettant de tendre vers cet objectif.

J’insiste sur le mot « tendre », car un business model est une modélisation théorique, et non une vérité absolue…sinon, nous serions tous milliardaires 😉

Pour construire vos offres, la notion d’alignement est un élément essentiel : vous devez mettre en place des services/produits qui vous font vibrer et non assurer des prestations de services qui vont pomper toute votre énergie.

Si vous n’êtes pas aligné, vous n’attirerez pas de clients (ou du moins pas les bons). C’est le principe du marketing énergétique, dont j’ai parlé dans un article sur Webmarketing & co’m.

4/ Construire son emploi du temps en fonction de son rythme naturel et choisir ses contraintes : 

La notion d’alignement est également indispensable pour gérer votre organisation en tant qu’entrepreneur. Construire votre emploi du temps en fonction de l’écoute de votre rythme naturel vous permet de vous économiser au quotidien.

Vous n’avez pas besoin d’être à 100% pour vos prospects.

Vous n’avez pas besoin de répondre à tous les appels entrants par peur de manquer une opportunité.

Demandez-vous plutôt :

  • Par quel canal/moyen souhaitez-vous être contacté ?
  • À quel moment de la journée ?
  • À quel moment saturez-vous (moment de la journée/nombre limite de clients) ?

5/ Sortir de sa zone de confort si derrière la peur se niche l’excitation

Lorsqu’on est entrepreneur, l’inconnu se place souvent devant nous. La peur également. Mais derrière la peur, il y a souvent une excitation de l’inconnu, ou un goût du challenge. Si derrière vos peurs, vous sentez cette stimulation et cette fierté de pouvoir sortir de votre zone de confort, c’est un signe qu’il faut foncer ! Au pire, vous ratez, et alors ?

L’entrepreneuriat n’est pas la science du perfectionnisme, au contraire. 

Pour résumer, voici donc l’équation du succès : alignement (ce qui fait vibrer + vision entrepreneuriale et personnelle) + régularité et rigueur (stratégie de contenu) + visibilité (SEO + RS) + notoriété (articles invités, interventions à des événements/live + podcast)

Bon courage !