Les cartes Pokémon, l’investissement d’une génération

Il serait peut-être temps d’aller fouiller dans ses vieux tiroirs pour essayer de dénicher ses anciennes cartes Pokémon, car aujourd’hui certaines d’entre elles pourraient valoir plusieurs dizaines de milliers d’euros...

Attendez quand même avant d’appeler vos parents par surprise en prétextant une envie soudaine de les revoir et essayer de retourner dans votre chambre d’enfant en espérant retrouver vos anciennes cartes Pokémon.

Formation webmarketing

Parlons de ce que nous allons essayer de comprendre dans cet article.

  • Comment ce type d’investissement est-il devenu viral ?
  • Quels leviers psychologiques se cachent derrière ce type d’investissement ?
  • Comment l’appliquer dans notre marketing pour multiplier nos clients ?

Prêt ?

C’est parti !

Comment ce type d’investissement est-il devenu viral ?

La franchise Pokémon a été crée par Satoshi Tajiri en 1996. Commencé d’abord sous forme de jeux vidéos dans des séries éditées par Nintendo, il faudra attendre 1999 pour que le premier jeu de cartes à collectionner Pokémon soit exporté.

Comme son nom l’indique, ce sont des cartes à collectionner, même si j’en faisais plus usage pour battre mes amis en cours de récré ou pour draguer…

Parce que oui on ne va pas se mentir, c’était quand même la classe d’avoir des Pokémon rares dans son deck et de pouvoir les montrer à Deborah (mon crush) des cartes comme Pikachu, Tortank ou encore Dracaufeu…

… Quelle belle époque d’insouciance.

Aujourd’hui ? 

Dracaufeu de la première édition s’évalue à plus de 150’000 dollars

Est-ce que je l’avais ? 

Oui.  

Est-ce que je l’ai encore ?

Non.

Est-ce que je suis dégoûté ? 

Oui. 

Mais évidemment, personne ne pouvait s’attendre à une telle explosion des prix. 

Septembre 2020

Pour comprendre, il nous faut revenir en Septembre 2020. 

Alors que le monde des collectionneurs de cartes Pokémon est petit et méconnu du grand public, un influenceur va donner un coup de boost EN-OR-ME et une visibilité exceptionnelle  à ce type d’investissement. 

Si je vous dis :

  • 23 millions d’abonnés ;
  • Blond ;
  • Bad buzz dans une forêt japonaise ?

Vous pensez à qui ? 

À moi ? Non, je n’ai que 8 abonnés sur YouTube (Miskine)

Son nom est légendaire dans le paysage des Youtubeur américain.

Il s’agit évidemment de Logan Paul.

Certains diront qu’il n’est pas entièrement responsable de la hausse du marché des cartes Pokémon. 

Et pourtant, l’impact qu’il a eu est indéniable, selon certains médias les prix ont augmenté de 500% après qu’il ait exprimé son intérêt en disant des cartes Pokémon que c’était un investissement légitime. 

S’en est suivie une série de vidéos toujours plus sensationnelles où il dit avoir dépensé 200’000 dollars, puis 1 million, puis 2 millions de dollars dans des boosters extrêmement rares en ouvrant ces mêmes boosters devant plus de 60’000 personnes durant certains de ses lives. 

Aujourd’hui, d’autres grandes personnalités se mettent à investir dans les cartes Pokémon

Comme :

  • L’investisseur Gary Vaynerchuk ;
  • Le Dj Steve Aoki ;
  • Le rappeur Logic.

Ou encore en France : 

  • Le rappeur Big Flo. 

Le media Tcgplayer spécialiste des jeux de cartes à collectionner parle même du « Logan Paul Effect » pour vraiment souligner son impact et son influence concernant la variation des prix et de toute cette spéculation autour des différentes cartes Pokémon. 

Mais qu’en est-il réellement ?

Maintenant que l’on sait comment cet investissement est devenu viral, voyons quels sont les leviers psychologiques qui se cachent derrière ce type d’investissement. 

Quels leviers psychologiques se cachent derrière ce type d’investissement ?

Effet de Halo

Le premier biais psychologique que nous pouvons apercevoir est l’effet de halo ainsi que le biais de popularité, qui se produit quand la perception d’un groupe est influencée par l’opinion d’une personne.

En l’occurrence ici, Logan Paul qui a mis en avant et a exprimé, je cite : « Ces cartes sont appréciées comme des objets de collection, et deviennent des pièces d’art à très faible offre et à forte demande. » 

Cela a évidemment influencé le marché des cartes Pokémon. 

Effet de Rareté

Ça me permet de continuer sur le deuxième biais psychologique qui est celui de la rareté. En effet, plus un objet est demandé et difficile à obtenir, plus les prix augmentent jusqu’à atteindre des sommes complètement irrationnelles.

Je rappelle qu’en 2007, les boosters qu’il a pu acheter à 200’000 dollars valaient 500 dollars. Aujourd’hui, c’est entre 300’000 et 500’000 dollars que ces mêmes boosters sont vendus. 

Mais ces deux biais psychologiques ne sont que la partie émergée de l’iceberg. 

Savez-vous réellement pourquoi ces cartes se vendent à prix d’or ?

Effet de Nostalgie

Pourquoi des personnes peuvent-elles dépenser plusieurs centaines de milliers d’euros dans de simples cartes Pokémon ?

Non.

  • Ce n’est pas parce que ce sont des « œuvres d’art » ;
  • Ce n’est pas parce que ces cartes sont très rares ;
  • Ce n’est pas parce que Logan Paul a dit que c’était un bon investissement.

Qu’achetons-nous donc réellement lorsque nous investissons dans des cartes Pokémon ?

Nous ne capturons plus des Pokémon, nous capturons une partie de notre enfance.

Un souvenir d’émerveillement lorsque petit, nous ouvrions dans nos chambres, nos premiers paquets, avec l’excitation d’obtenir notre Pokémon préféré et que l’odeur neuve des cartes s’immisçait dans nos narines. 

Nous achetons ce sentiment nostalgique et ce rêve enfoui en chacun de nous de devenir un jour le meilleur dresseur. 

Vous l’aurez compris, nous n’achetons pas « les choses » nous achetons ce que ces choses font pour nous.

Comment l’appliquer dans notre marketing pour multiplier nos clients ?

J’aime identifier les leviers psychologiques qu’utilisent les business pour essayer, autant que je peux de les implémenter dans le mien. 

Et comme nous l’avons vu, les 3 leviers ici sont :

  • L’effet de Halo, de popularité ;
  • L’effet de rareté ;
  • L’effet de nostalgie. 

Aujourd’hui, les gens n’achètent plus pour l’entreprise, mais pour le visage de celle-ci. 

C’est-à-dire ?

Appliquez l’effet de halo à votre entreprise. Pour se différencier, elle doit avoir un visage, une identité, un caractère, elle doit partager des valeurs, être dans l’esprit de vos clients de par son humanité. 

Ce n’est pas pour rien que la plupart des entreprises aujourd’hui retravaillent leur « personal branding » la transparence devient de plus en plus importante pour se démarquer de la concurrence.

Appliquez l’effet de rareté dans votre entreprise, à l’heure ou tout est accessible, ou l’accès sans engagement est roi, faite l’inverse. 

Engagez votre communauté, vos clients,

Mettez des barrières à l’entrée pour utiliser votre solution, que ce soit le prix, ou une sélection de vos clients idéaux peu importe.

Montrez que vous n’avez pas peur de refuser un client pour respecter vos valeurs. 

Proposez, mais ne mendiez pas, combien de petits entrepreneurs vont à la pêche au client en acceptant toutes les missions, même les pires sans respecter leur temps, ni même leur intégrité. 

D’après vous, quelle image donnez-vous à vos clients ?

Pour finir, l’effet de nostalgie, entre autres un sentiment, une émotion, rappelez-vous que les gens achètent avec leur cœur et rationalisent leur achat avec leur cerveau. 

Ne leur parlez pas des fonctionnalités et des bénéfices… 

Montrez-leur ! Faites-les rêver, s’imaginer avec cette solution, qu’est-ce que cela changerait pour eux, quelles émotions pourront-ils ressentir ? Utilisez l’histoire de vos clients précédents, leurs témoignages, développez un monde où ils utilisent déjà votre solution et offrez-leur l’opportunité de découvrir ce monde.