Facebook développerait un clone de Clubhouse !

Voilà une nouvelle qui ne surprendra surement personne : Facebook travaillerait sur une copie de Clubhouse, la petite dernière des applications, qui repose uniquement sur la voix… Comme vous vous en doutez, avec la montée soudaine de l’audio social avec Clubhouse, Facebook travaille sur sa propre fonctionnalité de salles de réunion audio en direct. Les utilisateurs de Facebook pourront à leur tour créer des émissions audio auxquelles ils peuvent se connecter et participer dans l’application…

Clubhouse, l’étoile montante des réseaux sociaux

Connu pour copier les idées de ses concurrents, Facebook aurait jeté son dévolu sur Clubhouse, l’étoile montante des réseaux sociaux née qui s’est ultra développée durant la pandémie. Elle a en effet connu une augmentation massive ces derniers temps, passant de 600 000 utilisateurs actifs  en décembre 2020 à 2 millions un  peu plus d’un mois plus tard.

Formation webmarketing

Cette application est complètement différente des autres applications mobiles, car celle-ci ne propose ni post, ni messages, ni photos, ni vidéos, ni hashtags. Elle repose uniquement sur la voix, animée sur invitation uniquement, et sur la base d’une salle de discussion. Cette salle est classée par thématiques et peut accueillir jusqu’à 5 000 personnes simultanément, chacune.

Facebook tente de copier Clubhouse. Surpris ?

Le produit de Facebook serait encore aux premiers stades de développement, il est donc difficile de savoir s’il sera réellement lancé, et quand. Cette nouvelle survient seulement cinq jours après que le PDG Mark Zuckerberg ait rejoint Clubhouse et a participé à une salle pour parler de l’avenir de la réalité augmentée et virtuelle.

Surprenant ? Pas vraiment puisque la société l’a déjà fait avec plusieurs autres applications, notamment Instagram Reels, son concurrent TikTok lancé l’année dernière. En 2016, Instagram avait également lancé Stories, l’une des fonctionnalités phares de Snapchat qui permet aux utilisateurs de partager des vidéos et des photos éphémères.

La continuité d’une fonctionnalité déjà disponible

Facebook considère Clubhouse comme une nouvelle source d’inspiration qu’il peut « copier » – de la même manière qu’il a emprunté le concept des messages éphémères à Snapchat avec Instagram Stories, et plus récemment de l’expérience TikTok avec Instagram Reels. Pour Facebook, il s’agit tout simplement de la continuité d’une fonctionnalité déjà disponible, les salles vidéo ou Messenger Rooms qu’il a ajoutée en mai dernier. Elles permettent de créer des chats de vidéo privés dans lesquels d’autres utilisateurs peuvent participer.

Le réseau social proposera ainsi bientôt une option «Live Audio» pour Messenger Rooms, le concurrent social de Zoom, utilisé pour les visioconférences.

De quoi mettre la pression sur clubhouse

Selon les images dévoilées par le développeur mobile et ingénieur Alessandro Paluzzi sur Twitter, Facebook travaille sur une extension des salles intégrée au sein même du réseau social :

  • Une salle audio privée pour discuter avec un groupe d’amis ;
  • Une salle audio publique ou Live Audio : une salle audio pour diffuser à un plus large groupe d’auditeurs de Facebook où  tout le monde peut participer en temps réel.

On sait également que l’écosystème de Facebook pourrait profiter de cette nouvelle fonctionnalité via à un lien dédié, à savoir dans une publication, dans les groupes, ainsi que sur Messenger.

De quoi mettre la pression sur Clubhouse, qui est toujours en mode invitation uniquement. Il sera intéressant de voir quand Facebook cherchera à mettre en ligne sa fonctionnalité de salles audio et à quoi il ressemblera pour la déployer. 

Quoi qu’il en soit, cela pourrait certainement être une bonne option à considérer, en particulier pour les pages de marque qui cherchent à créer une communauté et à maximiser l’engagement dans l’application, en vue de générer plus de trafic de référence.

Twitter suit la tendance

Twitter travaille également sur un concurrent du Clubhouse appelé Spaces, actuellement en version bêta. Son équipe a acquis la société de podcasting social Breaker, apparemment pour son expertise en audio social, pour l’aider à réaliser une fonction de chat audio similaire.

Source : Le New York Times