Stratégie omnicanale : pourquoi investir dans une solution PIM en 2021 ?

À l’heure de la préparation des budgets e-commerce et marketing, il n’a jamais été aussi crucial de bien réfléchir avant d’investir dans de nouvelles solutions. 2020 restera évidemment une année noire sur le plan sanitaire et économique et les effets néfastes de la pandémie vont forcément influencer les arbitrages budgétaires des entreprises…

Même si le secteur du digital a finalement augmenté ses parts de marché durant la crise, l’heure est quand même à la rationalisation des coûts et à la recherche de ROI dans les directions digitales, e-commerce et marketing.

Formation webmarketing

Beaucoup d’entreprises ont été contraintes d’accélérer leur digitalisation (parfois dans la douleur) et parmi la myriade d’outils de l’écosystème digital, les solutions PIM (encore peu adoptées sur le marché français) semblent cocher toutes les cases pour enclencher une transformation digitale sur des bases solides.

Les marques, distributeurs et fabricants qui gèrent un catalogue produit et souhaitent accélérer sa diffusion sur tous leurs canaux de vente peuvent espérer un ROI rapide. Explications.

Définition du PIM (Product Information management)

Le PIM pour Product Information Manager est un logiciel qui permet la collecte, la centralisation, la hiérarchisation, l’enrichissement, la validation et la publication des informations produits (descriptifs, caractéristiques techniques, SEO, traductions, etc.) sur différents canaux de vente digitaux ou points de vente physiques.

Un outil PIM peut intégrer nativement un DAM (Digital Asset Manager) ou être capable de se synchroniser avec un DAM indépendant qui prendra en charge toute la partie médias (visuels, images, photos) d’une fiche produit.

Précision : ne pas confondre le PIM avec l’ERP (Enterprise Resource Planning) qui regroupe des informations dites « chaudes » relatives aux stocks, résultats des ventes, données RH… Même si le PIM peut hériter de certaines informations, les objectifs sont clairement différents.

À qui profite le PIM ?

Aux marques (distributeurs, détaillants et e-commerçants) qui diffusent leurs catalogues produits en ligne ou en physique auprès de leurs clients, mais également aux fabricants qui doivent gérer des référentiels de produits conséquents.

Les secteurs de la mode, de l’alimentaire, du tourisme, mais également de l’industrie ou de l’outillage sont potentiellement des bénéficiaires d’un PIM lorsqu’il est associé à un DAM.

Au sein d’une entreprise, plusieurs métiers peuvent capitaliser sur les fonctionnalités d’un PIM :

  • Les directions marketing dont l’objectif est d’offrir une expérience produit parfaite ;
  • Les DSI et responsables informatique en quête de données structurées et cohérentes pour leur système d’information ;
  • Les services Achats souhaitant renforcer leurs relations fournisseurs
  • Les directions e-commerce et digitale conscientes de l’importance de la qualité de l’information produit pour mieux vendre et réduire le délai de mise en ligne des produits.

Une petite révolution dans la gestion du catalogue produit

Concrètement le PIM va permettre de s’affranchir de l’utilisation d’Excel pour gérer tout le référentiel produit. Si le fichier Excel est encore largement répandu pour la gestion des données produits, c’est une pratique qui atteint vite ses limites lorsque les volumes d’articles sont importants et les assortiments nombreux. Cela peut même virer au cauchemar lorsque l’on est confrontés à des doublons, des versions de fichiers multiples ou obsolètes, des titres manquants… Bref, beaucoup de temps perdu pour beaucoup d’équipes et une activité commerciale qui en fait les frais.

Le PIM sert justement à rationaliser et à corriger ces frictions tout en ajoutant une couche collaborative pour mieux s’organiser et gagner en productivité.

Meilleure qualité de l’information produit

Le PIM n’est pas un énième outil marketing de l’écosystème et c’est bien plus qu’une simple base de données produits. Le PIM va permettre de structurer son commerce et d’harmoniser la stratégie produit autour d’un catalogue centralisé, à jour, fiable et à disposition de toutes les équipes.

Dans certaines situations, le PIM a une valeur ajoutée indiscutable :

  • Faire évoluer rapidement sa gamme de produits en enrichissant ses fiches produits : nouveaux modèles, ajout d’infos légales (nutriscore, allergènes, composition, normes électriques, etc.) ;
  • Gérer sa stratégie d’up-sell et cross-sell dans un outil PIM permettant tous les regroupements possibles ;
  • Internationaliser son activité en traduisant, par exemple, toutes ses fiches produits dans le PIM ;
  • Optimiser le référencement des pages produits dans les moteurs de recherche (ajouts de champs SEO, Meta, title…) ;
  • Gérer facilement  toute la partie graphique et visuelle des fiches produits : droits, gestion des tailles et poids des photos, recadrages, etc.

Amélioration sensible de la productivité

C’est bête, mais la simple recherche de fichiers peut prendre jusqu’à 20 % du temps dans une journée de travail (soit 1 jour complet par semaine !). Les fonctions de recherche intelligente (filtres, tris, sauvegardes) d’un outil PIM permettent de réduire drastiquement ce délai. Certains PIM proposent même des outils de pilotage de l’activité pour suivre l’avancée du travail d’enrichissement des fiches produits ou prioriser certaines tâches.

Pour gagner davantage en efficacité, le logiciel PIM offre la possibilité de créer et gérer des workflows pour permettre aux équipes distantes de mieux travailler ensemble (notifications, alertes, historisation des modifications, jauge de complétude des fiches produits, etc.).

Accélérer et faire décoller son business omnicanal

À plusieurs égards, le PIM est un catalyseur de l’activité commerciale, qu’elle soit digitale ou physique.

Il permet d’abord de réduire le ‘time-to-market’ d’un produit. Pour vendre avant ses concurrents, le délai de mise en ligne d’une fiche produit est crucial ! La marque Jennyfer a réussi à diviser par 7 son time-to-market en intégrant un PIM dans sa stratégie multicanal.

Pour l’entrée d’une marque ou d’une enseigne sur un nouveau marché, le PIM est aussi un réel facilitateur. Traductions, ouvertures de nouveaux canaux de ventes localisés (marketplaces par exemple), formats et données spécifiques à gérer, tout est plus simple avec un PIM.

L’une des conséquences observées par les marques utilisatrices d’un PIM est que les retours produits sont considérablement réduits. Les fiches produits étant plus qualitatives, la satisfaction client est au rendez-vous. L’économie liée à ces retours magasins évités n’est pas non plus négligeable.

Coûts et tarifs d’une solution PIM

Plusieurs facteurs vont faire varier le coût d’une solution PIM DAM. Mais grosso modo, les offres tarifaires (et fonctionnelles d’ailleurs) se valent sur le marché français. L’abonnement mensuel va de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers selon l’ampleur du catalogue produit et le nombre d’utilisateurs du PIM. À cela pourront s’ajouter des frais d’accompagnement au déploiement et de services (formations) si besoin.

Il faut néanmoins garder en tête un élément important lorsque l’on s’engage avec un fournisseur de PIM. Le fait que la solution soit disponible en SaaS, Open Source ou On-Premise va largement peser sur le coût du PIM. Une solution PIM Open Source ou On-premise sera plus rigide et figée dans le temps.

Les mises à jour, moins fréquentes, feront en général partie d’un contrat de maintenance et engendreront du temps et des coûts supplémentaires, contrairement à une solution SaaS qui pourra évoluer sans surcoûts. L'embauche d’une ressource dédiée au PIM pourra également s’imposer avec un outil On-premise.

Choisir un PIM  : les questions à se poser

  • Quel est mon volume de données produit ? Quelle est la complexité de mon catalogue ? (catégories, sous catégories, assortiments des produits entre eux, cross-sell, up-sell…) ;
  • Quel niveau de confidentialité pour mes données PIM ?
  • Combien d’utilisateurs travailleront sur le PIM ? (typologie de métier, localisation, poste, accès au SI) ;
  • Quelle est l’urgence de l’acquisition d’un PIM pour mon entreprise ? Quels délais de mise en place dois-je attendre ?
  • La solution PIM est-elle nativement couplée avec un outil DAM ?
  • Quel type de PIM correspond à mes besoins et mon budget (SaaS ou On premise) ?

Pour une solution On premise :

  • Y a-t-il des compétences techniques internes pour déployer le PIM ? Quelle est la disponibilité de ma DSI ?
  • Dois-je anticiper de recruter quelqu’un pour l’occasion ?
  • Mon architecture informatique dispose-t-elle des ressources suffisantes pour accueillir un PIM hébergé dans mon SI ?

Pour conclure, disons que les solutions PIM DAM sont des outils structurants pour un commerce omnicanal en phase d’accélération et dont l’objectif est d’ouvrir de nouveaux canaux de vente. L’acquisition d’un PIM nécessite une réflexion de fond avant déploiement, mais le ROI est rapide. Sur une année, les gains opérationnels sont évalués à 50k euros en moyenne pour un temps de 300 à 500 jours/h  gagnés en une seule année. Un investissement qui mérite réflexion à l’heure des budgets.

Ce guide complet vous permettra d’y voir plus clair et de faire les bons choix.


Crédit : Photo by Stephan Henning on Unsplash