Comment éviter les désabonnement à sa newsletter ?

Avoir une newsletter, c’est bien. C’est même important pour gérer un canal de communication privilégié avec vos clients et prospects. Vous avez l’opportunité de leur parler directement, sans intermédiaire, ce qui est une véritable chance. Mais encore faut-il que vos courriers soient ouverts, bien sûr. Et, surtout, qu’ils ne génèrent pas un taux de désabonnement massif…

Quel est le bon taux de désabonnement ?

Je ne vais pas vous mentir : éviter totalement les désabonnements, c’est mission impossible. Tout simplement parce que certaines personnes se sont inscrites à un moment donné (souvent pour une promotion) mais n’ont en réalité aucun intérêt à vous lire.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Et aussi parce que le nombre de mails envoyés chaque jour engorge les boîtes aux lettres. Des choix doivent donc être faits.

Si vous passez à la trappe, rassurez-vous : il vaut mieux envoyer des emails à des personnes qui ont réellement envie de les lire. À condition que cela reste limité : selon une étude de 2013, le taux moyen de désabonnement en emailing tourne autour de 0,25 %. Si vous dépassez ce chiffre, c’est peut-être que vous avez un problème dans votre communication.

Les astuces pour garder vos abonnés

Vous avez envie que les gens vous lisent. Et qu’ils continuent à le faire au travers de vos différents envois.

Pour cela, voici les conseils à suivre :

1. Envoyez au bon moment

Si vos destinataires n’ont jamais le temps de lire vos messages, ils seront d’autant plus tentés de se désabonner. Les jours qui ont le meilleur taux de délivrabilité sont les mardis et les jeudis. Pensez aussi à l’heure d’envoi : les particuliers lisent plutôt leurs mails en dehors de leurs heures de travail : avant 9 h, pendant la pause déjeuner ou après 17 h sont les meilleurs moments pour expédier vos mailings.

2. Personnalisez

Personne n’a envie d’avoir l’impression d’être un numéro dans une immense base de données. Si vous envoyez le même mail à tout le monde, sans même prendre le temps d’ajouter un petit champ « prénom », vous contribuerez, hélas, à cette sensation. Pour éviter le désabonnement, évitez d’envoyer de la promotion sur de la crème pour les vergetures à vos clients masculins, par exemple.

3. Soyez responsive

La démocratisation des smartphones a cet impact : vous ne devez pas seulement rendre votre site responsive, mais aussi votre newsletter. Elle doit pouvoir s’ouvrir et se lire depuis un support mobile, en évitant les larges zones de texte qui débordent !

4. Soyez vrai

On l’a dit, vous avez un support de communication privilégié. Si vous y exprimez la même chose que sur tous vos autres supports, quel sera l’intérêt pour vos abonnés ? Réservez-leur des offres ou des informations exclusives, faites-les rentrer dans vos coulisses… Vous avez l’opportunité de créer une relation unique par ce biais, profitez-en !

5. Ajoutez des images

Une newsletter, c’est un contenu efficace, mais c’est aussi une mise en page et des visuels adaptés. Attention cependant à ne pas trop miser dessus : ils ne s’ouvriront pas automatiquement dans toutes les messageries. Tout doit être compréhensible juste avec le texte.

Utilisez vos désabonnements

Un désabonnement n’est pas forcément la fin d’une relation. Vous pouvez proposer un autre rythme d’envoi à vos destinataires, ce qui peut les convaincre de vous donner une autre chance.

Pensez aussi à demander les raisons du désabonnement (avec un questionnaire à choix multiple, de préférence). Vous pourrez ainsi améliorer vos prochains envois !