SEO : comment se préparer aux algorithmes Google ?

La position de vos contenus web dans les résultats de recherche dépend principalement des algorithmes Google. Des algorithmes du géant californien, il y en a eu beaucoup ! De Caffeine à Panda, en passant par Pigeon, Colibri, BERT ou encore la récente May Core Update 2020. Cette dernière a d’ailleurs fait trembler plus d’un responsable SEO. Comment éviter d’être pris de court par les algorithmes Google ? Quelles astuces pour adapter ses contenus web en continu et se préparer à la prochaine update sans crainte pour son référencement naturel ?

Comment fonctionnent les algorithmes Google ?

Les mises à jour régulières des algorithmes de Google modifient la façon dont les pages web sont classées dans les résultats du moteur de recherche. C’est pourquoi on parle d’elles en tant qu’algorithmes de recherche ou d’algorithmes de “page rank”. Google les renouvelle ainsi plusieurs fois par an. Ces algorithmes laissent rarement les rédacteurs web et autres experts SEO indifférents.

Formation webmarketing

Le dernier algorithme Google en date, la May Core Update 2020, a fait s’écrouler les référencements naturels de certains sites. Cette mise à jour Google, intervenue en pleine pandémie de COVID-19, nuit notamment au SEO de certains sites web de santé. Google défavorise ainsi les sites web diffuseurs de fausses informations sur le coronavirus.

Cet exemple ne doit pourtant pas inquiéter. Il montre simplement que les algorithmes de recherche de Google affectent prioritairement les sites web qui ne respectent pas strictement ses consignes SEO.

Les sites web les mieux préparés aux nouveaux algorithmes de Google sont donc aussi les meilleurs élèves en termes de qualité des contenus web. Ce sont également les plus à même de résister aux mises à jour “Phantom. Il s’agit là d’algorithmes secrets, dont Google ne parle pas, mais qui sont bien tangibles dans les résultats de recherche.

EAT, une mise à jour Google impossible à ignorer

Pour classer les résultats de son moteur de recherche, Google se base entre autres sur le respect de ses « guidelines« . Ces consignes visent à faciliter le travail des dits “quality raters”. Ces personnes ont la lourde tâche d’analyser les résultats Google. Elles déterminent ensuite leur classement dans la SERP, ou Search Engine Result Page, c’est-à-dire la page de résultats des moteurs de recherche.

Certaines guidelines se sont ainsi révélées particulièrement importantes à respecter jusqu’ici. Elles caractérisent effectivement les meilleurs résultats Google. Les sites web qui les suivent à la lettre ressortent, en outre, comme ceux qui ont le mieux vécu les récentes mises à jour Google. Parmi ces règles, le respect des critères EAT se distingue ainsi notamment .

Récemment, le « score de qualité » attribué par les quality raters est effectivement devenu très dépendant des critères EAT évoqués ci-dessus. Expertise, Authoritativeness et Trustworthiness, c’est-à-dire « Expertise, Autorité et Crédibilité ». Ces critères incarnent ainsi, depuis 2018, les règles indispensables à suivre pour qu’un contenu web soit optimisé pour le référencement :

  • L’ »Expertise » désigne le fait que l’auteur du contenu web soit compétent à traiter le sujet de son article ;
  • Le site internet à l’origine de la page web doit être connu et reconnu dans son domaine. Il fait donc l’objet d’un netlinking efficace : c’est le principe d’ »Autorité » ;
  • La « Crédibilité » désigne le fait que le site web attire la confiance de l’internaute. Elle passe par exemple par le fait de recevoir des avis positifs, qu’il est sécurisé, ou bien reconnu par ses pairs.

Dans tous les cas, l’EAT d’un site internet dépend de sa capacité à inspirer la confiance par son sérieux. Il s’agit donc là de critères à intégrer à sa stratégie web pour bien se préparer aux futurs algorithmes Google.

Qu’implique le dernier algorithme Google, la May Core Update 2020 ?

Le dernier algorithme Google, la May Core Update 2020, a eu lieu le lundi 4 mai dernier. Autant dire que les rédacteurs web, webmasters et experts SEO en ont tout de suite ressenti les effets. Certains collègues webmasters ont véritablement paniqué de voire le référencement de leur site web décliner. La fréquentation et le nombre de vues de leurs articles s’effondraient également.

Les intentions cachées derrière les mises à jour de Google ne sont pas toujours transparentes. Quelques premières conclusions ressortent pourtant déjà du mini tremblement de terre qui a suivi la May Core Update 2020. La première semble anodine, mais reste pourtant centrale : cette update à améliorer le positionnement dans la SERP de sites web sous-classés jusque là.

D’autres sites web – pourtant qualitatifs – se sont donc retrouvés à la traîne, alors qu’ils roucoulent d’habitude au-dessus du panier. Cela a notamment été le cas pour certains sites internet réputés tels que LinkedIn ou Spotify.

Pour retrouver leur gloire d’antan et éviter les pénalités Google, ces sites web nouvellement à la traîne ont donc dû réinvestir les domaines sur lesquels les bons élèves se démarquent :

  • Le respect des critères EAT ;
  • La pertinence et la qualité des contenus, notamment dans le secteur de la santé ;
  • Des liens externes qualitatifs ;
  • L’actualisation de la dimension mobile-responsive, indispensable depuis l’algorithme Google Mobile Friendly de 2015 ;
  • Des sites internet orientés UX, c’est-à-dire expérience utilisateur ;
  • Des contenus web qui incarnent les préoccupations des internautes, et notamment leurs recherches vocales.

Ces consignes sont en réalité de grands poncifs du référencement naturel sur Google. C’est pourtant les sites web qui les appliquent avec le plus de sérieux qui ont le moins de risque de se voir pénaliser par les vagues de mises à jour Google, comme la récente May Core Update 2020.

Comment s’adapter à un nouvel algorithme Google ?

Vous lisez cet article alors qu’une mise à jour Google vient d’être déployée et vous paniquez légèrement ? Ne paniquez plus. Si votre site internet est bien construit et respecte les critères EAT, il n’y a pas de raison pour que votre SEO souffre particulièrement. C’est d’autant plus vrai si vos pages web ont l’habitude d’entretenir un taux de rebond faible, et qu’elles attirent un nombre de clics croissant.

Pour s’assurer que vous avez maintenu le cap malgré la tempête, quelques indicateurs sont à surveiller :

  • Vos pages web ont-elles perdu ou gagné des positions dans la SERP ?
  • Le trafic sur le site internet est-il maintenu à son niveau précédent la mise à jour ?
  • Les mots-clés sur lesquels vous investissez ont-ils toujours la même pertinence pour les utilisateurs ?
  • Les vues sur vos articles se maintiennent-elles ?

Quelles que soient vos observations en la matière, elles doivent vous permettre de rectifier le tir, si nécessaire. Attention, il ne s’agit pas de supprimer les pages web qui auraient perdu en référencement. Votre site internet a besoin de ces pages internet pour rester une référence dans son domaine.

Sur le moyen terme, cependant, de petites astuces peuvent vous permettre de retrouver votre classement perdu, voire même de l’améliorer :

  • Miser sur vos rédacteurs web fétiches pour confirmer l’autorité de votre site internet ;
  • Mettre à jour les contenus SEO en modifiant les informations datées et en ajoutant des éléments pertinents, quitte à réécrire les pages ;
  • Organiser la lecture en Z avec des titres, des intertitres, des listes à puces, des images ;
  • Faire la chasse aux contenus dupliqués : varier les URLs, les titres, les descriptions, les contenus, ou miser sur des redirections 301 et des URLs canoniques ;
  • Éviter les pages web avec trop peu de contenu, parfois considérées par les robots Google comme du contenu dupliqué.

Comment se préparer aux prochaines mises à jour Google pour 2021 ?

Le géant du web a d’ores et déjà annoncé que les mises à jour des algorithmes de ranking Google de 2021 devraient porter sur l’expérience utilisateur, ou “UX”. Les experts SEO ont donc tout intérêt à travailler toujours davantage ce qu’on appelle dorénavant la “page experience”, c’est-à-dire le vécu que les pages web offrent aux internautes.

Cette future mise à jour Google s’annonce cohérente avec la récente tendance du SEO à se transformer en SXO. Le “Search eXperience Optimization” – un mixte entre SEO (Search Engine Optimization) et l’UX (User eXperience) – répond effectivement à de nombreux critères de qualité de Google. Un site pensé pour l’utilisateur prend nécessairement en compte ses intentions. Il est aussi plus accessible, et donc forcément plus lisible pour les Google bots.

Pour se préparer efficacement et bien vivre les Google Updates de 2021, il est donc judicieux de parier sur tous les critères d’une UX efficace. Google a d’ores et déjà indiqué les critères UX qui influencent le plus le positionnement dans la SERP. Il s’agit principalement de critères dits d’”interactivité”, déjà abordés dans la June 2019 Core Update et la Site Diversity Core Update :

  • Le Largest Contentful Paint (LCP) évalue le temps de chargement d’une page web. Il doit idéalement être inférieur ou égal à 2,5 secondes ;
  • Le First Input Delay (FID) est le délai mesurable entre le moment où l’utilisateur clique sur le lien de la page web et celui où le navigateur lui offre une réponse. Il doit, quant à lui, être inférieur ou égal à 100 millisecondes ;
  • Le Cumulative Layout Shift (CLS) recoupe la stabilité visuelle d’une page web, soit les petits décalages de mise en page pendant le chargement.

Pour commencer à pallier d’éventuels défauts dans ces domaines, quelques actions peuvent d’ores et déjà se prévoir :

  • S’inspirer des conseils de l’outil gratuit de Google PageSpeed Insights pour améliorer les temps de chargement de son site web ;
  • Garantir une mise en page stable visuellement, en privilégiant par exemple une structure commune à certains groupes de pages web ;
  • Vérifier la sécurisation de son site web HTTPS avec la Google Search Console ;
  • Investir dans l’interactivité des pages web, avec par exemple un chatbot, des boutons de call-to-action bien placés, des sondages ou un espace commentaires.

Ces quelques démarches vont améliorer votre site web aux yeux de Google. Elles devraient ainsi vous aider à vivre la future Google Update plus sereinement, et à avoir moins d’optimisation à faire une fois l’ algorithme Google 2021 installé.