Dropshipping : Voici une stratégie de publicité Facebook efficace

Ah, le dropshipping. Je pourrais vous en parler pendant des heures. On dit souvent que plus de 90% des boutiques en dropshipping échouent. Pensez-vous qu’il est encore possible d’être (très) rentable en 2020 en utilisant la publicité Facebook pour un site e-commerce en dropshipping ? Je vais vous donner mon avis sur la question en fin d’article…

Il faut savoir que les coûts publicitaires ont drastiquement augmenté ces dernières années, notamment à cause de la concurrence, de plus en plus féroce.

depenses-publicite-facebook
Vous pouvez constater l’évolution des dépenses publicitaires sur Facebook Ads, principalement dû à la hausse du nombre d’annonceurs sur la plateforme et à l’augmentation des coûts.

En ce qui me concerne, j’ai commencé à me renseigner sur le dropshipping vers la fin 2016.

À cette époque, j’étais encore étudiant en Ecole de commerce, et j’avais commencé à découvrir ce business model qui me permettrait de vendre des produits sur un site e-commerce sans avoir de stock. 

Je me suis dit : “Quelle opportunité incroyable à saisir !”

C’est alors qu’un an plus tard, j’ai décidé de me lancer.

Les résultats que j’ai obtenus sont plutôt intéressants comparés à l’investissement initial, notamment grâce à une stratégie de publicité Facebook efficace.

Mais j’ai aussi constaté, aussi rapidement que j’ai obtenu des résultats, deux choses :

  • La réalité est loin de ce que l’on entend parfois sur le dropshipping et la publicité Facebook ;
  • Les chiffres affichés par de nombreuses personnes dites “gourou” du dropshipping sont très trompeurs.

Je m’explique.

Le discours traditionnel omet plusieurs points essentiels pour vous vendre des formations sur le dropshipping.

Plusieurs personnes vous disent qu’il suffit d’envoyer de la publicité Facebook sur un produit pour que vous ayez forcément des acheteurs.

Les moins avertis pourront se dire “waouh ! ça a l’air carrément facile”.

Il n’y a rien de plus faux.

La réalité : pour réussir votre publicité Facebook, il vous faudra une stratégie minutieuse si vous ne voulez pas engraisser un peu plus Mark Zuckerberg et ses employés.

Et plus particulièrement en dropshipping.

Ensuite, les chiffres d’affaires, parfois mirobolants, que vous voyez constamment sur YouTube sont effectivement… des chiffres d’affaires !

Cela ne signifie aucunement que la personne qui expose ces chiffres a encaissé les sous dans sa poche.

Loin de là. 

Très souvent, ils masquent la réalité.

Et pour cause, une grande partie de ces chiffres est grignotée (ou complètement dévorée) par…

La publicité Facebook !

Ce n’est pas le seul, mais Facebook Ads fait partie des principaux outils d’acquisition en e-commerce, comme en attestent ces chiffres.

budget-depense-digital
Nous pouvons voir ici la répartition des dépenses publicitaires sur le digital. Sans surprise, Facebook et Google (Ads) se partagent de très loin les deux premières places.

Mais heureusement pour nous, il est encore possible de dégager de beaux profits avec Facebook Ads, si l’on s’y prend bien.

Pardonnez-moi, mais je me sentais obligé de clarifier le contexte afin de m’assurer que vous ayez conscience de la réalité concernant l’utilisation de cette plateforme.

Passons maintenant à la partie qui vous intéresse :

Comment créer une publicité Facebook efficace en dropshipping et faire exploser ses ventes ?

Dans cet article, je vais vous faire part d’une stratégie que j’applique souvent en e-commerce pour diminuer mes coûts par achat et ainsi augmenter mon ROI.

Cela vous intéresse, n’est-ce pas ?

À la fin de cet article, vous pourrez l’implémenter au sein de votre propre activité et, surtout, l’adapter.

Allons-y !

Pour créer une publicité Facebook efficace, évitez ces erreurs dès le début…

Bien souvent, je constate les mêmes erreurs significatives quand il s’agit de créer une publicité Facebook.

Et pourtant, lorsque je commence à auditer les campagnes de certains clients, je remarque que l’erreur initiale ne vient pas forcément de leur publicité. 

D’où vient-elle alors ?

L’erreur la plus fréquente que je rencontre chez des e-commerçants en dropshipping est le fait de vouloir lancer leur publicité Facebook trop tôt !

Et je ne parle pas de timing, mais plutôt de précipitation…

Bien évidemment, je comprends totalement la volonté de vouloir lancer le plus rapidement possible sa boutique en ligne en envoyant de la publicité Facebook.

Moi-même je suis impatient et j’aime bien aller vite.

Mais le problème est réel.

Bon nombre d’e-commerçants démarrent leurs campagnes publicitaires avec un site en construction !

Très bonne idée pour perdre son budget avant le commencement…

Alors, quand faut-il lancer sa boutique en ligne ?

Pour savoir si votre boutique est prête à être exploiter, voici une simple méthode.

Il vous suffit de vous poser les questions suivantes.

Achèteriez-vous sur un site où vous constatez que :

  • Il y a un peu d’anglais, un peu de français ?
  • Le design n’est vraiment pas attrayant ?
  • Il y a un million de couleurs réparties dans tous les sens, sans véritable cohérence ?
  • Vous avez l’impression de rentrer au souk où chaque produit est en promotion ?
  • Chaque phrase contient une ou plusieurs fautes d’orthographe ?
  • Les images contiennent plein de textes, parfois en chinois ?

Je vais m’arrêter là.

Rassurez-moi, vous n’auriez pas passé commande sur un site aussi douteux qu’amateur ?

La réponse est probablement non.

Ndlr : Soit dit en passant, vous devriez aller faire un tour au souk d’Agadir. Incroyable endroit !

souk agadir
Une petite vue à l’intérieur du souk d’Agadir, l’un des plus grands marchés d’Afrique.

Néanmoins, cela vous donne un aperçu sur ce pourquoi tant de publicités Facebook ne sont pas efficaces. Par conséquent, cela conduit à une boutique e-commerce en dropshipping déficitaire.

En soi, le problème principal n’est pas de commettre ces erreurs, vous pourrez souvent rebondir.

La vraie problématique, c’est surtout votre budget publicitaire qui risque fort d’être impacté.

Bon, à moins que le budget ne soit un problème pour vous…

Mais tout de même, de telles erreurs ont des répercussions négatives sur différents points essentiels :

  • Vos coûts par conversion augmentent significativement ;
  • Vous dépensez des budgets faramineux, parfois au point de fermer la boutique ;
  • Vous ne faites pas de ventes, tout simplement.

Mais le pire, vous perdez de potentiels futurs clients !

Retenez bien que Facebook Ads est un outil vraiment performant, mais il ne fait pas de miracles…

Vous avez beau avoir la meilleure publicité Facebook du monde, si les prérequis ne sont pas respectés, vous ne vendrez pas.

Recommandations avant de lancer votre publicité

Il est indispensable de finir son site pour qu’il soit irréprochable.

Sérieusement, vérifiez-le plusieurs fois. Testez-le pour voir s’il y a des bugs, notamment au niveau du panier.

C’est un problème que j’ai connu, et grâce à l’outil Hotjar, j’ai pu me rendre compte que les visiteurs de ma boutique ne pouvaient pas finaliser l’achat.

D’où mon nombre important de “Paiements initiés” mais… pas de ventes.

En soi, le problème n’était donc pas la publicité Facebook, mais bien le site.

Je ne dis pas de le remplir d’une dizaine de milliers de produits, loin de là. Mais le strict minimum, c’est que ceux qui s’y trouvent soient parfaitement travaillés c’est-à-dire :

  • Des fiches produits extrêmement soignées ;
  • Des visuels attrayants ;
  • Un bouton d’appel à l’action (Call to Action) clair et différenciant.

Justement, pour que le visiteur passe à l’action ;).

call-to-action
D’après plusieurs études, la couleur verte est incitative pour un bouton d’appel à l’action. Cela inspire la confiance. C’est pour cela que, lorsque votre compte bancaire est positif, on dit que vous êtes dans le vert ! 🙂

Comment voulez-vous lui offrir une excellente expérience utilisateur si votre site n’est pas cohérent ?

Ce n’est pas pour rien s’il y a énormément de demandes envers des entreprises ou des freelances afin de rédiger des fiches produits ou créer une hiérarchie visuelle distinctive.

Je le répète, c’est un aspect primordial pour maximiser l’efficacité de vos campagnes publicitaires Facebook.

Tiens, ça me rappelle aussi une autre erreur scandaleuse que je vois régulièrement :

Les fiches produits avec les descriptions du fournisseur, que ce soit avec un géant fournisseur chinois ou autre.

fiche-produit-fournisseur
Voici typiquement le style de fiche produit fournisseur qui n’est pas compatible pour donner envie au client d’acheter.

S’il vous plaît, même si vous n’êtes pas un copywriter de génie, un minimum d’efforts pour citer au moins UN bénéfice que le client puisse tirer en achetant votre produit… !

Comment voulez-vous vendre sinon ?

Ce qu’il faut retenir :

En résumé, si vous ne voulait pas perdre tout votre budget afin de créer une publicité Facebook efficace, évitez absolument ces erreurs.

Je vous conseille également d’envoyer le site à plusieurs proches en leur disant :

“J’ai trouvé ce site internet vendant des diffuseurs d’huiles essentielles, tu en penses quoi ?”

Cet exemple n’est pas anodin.

Ma première boutique en dropshipping consistait à vendre des diffuseurs d’huiles essentielles et j’avais souvent recours à ce genre de pratiques pour avoir du recul sur mon travail.

Cela m’a permis d’être toujours à l’affût de bons conseils et, par la suite, d’exploser mes ventes grâce à une stratégie de publicité Facebook bien rodée.

Mais avant, j’avais bien préparé ma boutique ! 😉

Maintenant, il faut créer du contenu !

Par expérience, je sais que cette partie peut en rebuter certains.

Sur un groupe Facebook, regroupant des e-commerçants en dropshipping, il y a eu un sondage sur les tâches que les “dropshippers” voulaient déléguer.

Voici le résultat :

Sur 72 personnes qui ont répondu au sondage, 88% d’entre elles voulaient déléguer la création de contenu sur des plateformes de freelance, comme 5euro ou Fiverr.

Maintenant, voici un autre petit sondage que j’ai effectué sur mon propre groupe Facebook :

sondage-jt-marketing
Parmi les 16 personnes qui ont répondu au sondage, 62,5% voulaient que je fasse en priorité un Live Facebook pour leur apprendre à créer une publicité Facebook efficace.

Simple coïncidence ou liaison logique ?

Je veux dire par là que les deux sont intimement liés.

Moi-même, au début, je n’étais pas très emballé à l’idée de créer du contenu sur un blog e-commerce.

Erreur

Il y avait une énorme différence entre mon site e-commerce qui marchait déjà bien, mais qui ne cassait pas trois pattes à un canard, et la nouvelle version de ce même site avec du contenu, qui a fait exploser mes ventes.

Alors pourquoi devez-vous créer un blog sur un site e-commerce ?

À vrai dire, pour plusieurs raisons.

La première est qu’avoir du contenu en rapport avec votre audience cible va asseoir votre autorité sur votre marché.

Il est alors beaucoup plus facile de vendre.

Si vous regardez les gros sites e-commerces, que ce soit en dropshipping ou pas, ils ont quasiment tous une partie avec du contenu.

Un exemple fera l’affaire pour expliciter mes propos.

Imaginez.

Vous vous renseignez pour acheter un tapis de yoga. 

Dans votre fil d’actualité, vous voyez une publicité Facebook d’un site A et vous cliquez dessus. 

Vous atterrissez alors sur une fiche produit décrivant comment est composé le tapis de yoga (matières, dimensions, etc.).

Bon, rien de bien convainquant, alors vous naviguez à travers le site, toujours en quête de trouver le tapis de vos rêves.

Vous regardez et le constat est assez simple.

Il y a du choix, mais rien de très folichon…

Aucun détail sur les produits, uniquement des descriptions techniques sans réelles valeurs ajoutées.

Alors, vous vous dites la phrase que tant de propriétaires de site e-commerce devrait redouter : “Je vais aller voir ailleurs.”

Vous quittez le site web.

Le lendemain, insatisfait des recherches de la veille, vous cliquez sur une nouvelle publicité Facebook, mais cette fois-ci, d’un site B.

Contrairement au site A, la page produit sur laquelle vous êtes arrivée décrit explicitement les bénéfices que vous allez tirer en achetant ce tapis. 

De plus, lorsque vous vous rendez sur la page d’accueil, il y a une section blog qui vous redirige vers des articles apportant de la valeur.

Non seulement vous pouvez vous projeter avec les produits, vous avez une idée claire de ce que vous allez acheter et pourquoi, mais vous avez également à votre disposition toute une liste de conseils pour pratiquer le yoga chez vous. 

Plus besoin de perdre son temps ailleurs.

Le temps est ce qu’il y a de plus précieux sur Terre, non ?

C’est génial !

Du coup, vous restez beaucoup plus longtemps sur ce site par rapport au site A grâce aux contenus intéressants qui a retenu votre attention.

L’attention, c’est ce qui est le plus difficile à avoir...

Au pire, pour le propriétaire du site B, même si vous n’achetez pas directement un produit, vous reviendrez sur ce site pour éventuellement finaliser un achat plus tard (ou plusieurs !).

Bien sûr, si le propriétaire du site B met en place une stratégie de retargeting avec la publicité Facebook.

Et il le fera.

L’expérience que vous proposez aux visiteurs lorsqu’ils arrivent sur votre site depuis une page de destination via Facebook joue un rôle majeur dans la pertinence de vos annonces…

Là est toute la différence.

Ensuite, segmentez vos contenus 

Une deuxième raison de créer du contenu sur son site e-commerce en dropshipping : la pertinence du site !

Cela vous offrira plusieurs possibilités afin de toucher efficacement votre audience cible lors de vos futures campagnes Facebook.

Je m’explique.

Beaucoup d’e-commerçants en dropshipping vont créer une publicité sur Facebook et renvoyer directement le prospect sur une fiche produit.

Classique. 

Ça fonctionne, quand c’est bien fait. 

Mais si je vous dis qu’il est possible de vendre d’une tout autre manière en e-commerce, directement grâce à votre contenu, tout en augmentant votre panier moyen.

Vous ne tenteriez pas le coup ?

Bien sûr que si !

Surtout quand l’on sait que si l’on veut survivre en dropshipping, il faut généralement faire des ventes complémentaires (par exemple, upsell, downsell…).

Alors, comment mettre en place cette stratégie de publicité Facebook qui peut s’avérer vraiment efficace et donner de super ROAS (dans l’interface Facebook, l’indicateur de votre retour sur investissement publicitaire) ?

C’est un peu technique, mais plutôt logique en termes de réflexion.

Note : Les seuls prérequis “techniques” sont d’avoir Google Analytics et d’avoir bien installé le Pixel Facebook :

  1. Rendez-vous dans votre gestionnaire de publicité ;
  2.  Créez une “Campagne d’interaction” avec la publication et une autre en “Vues de vidéo” , non pas sur un produit, mais sur une problématique spécifique que peuvent rencontrer les personnes de votre niche. 

Exemple : « 10 astuces pour diminuer le stress grâce aux huiles essentielles ».

Ndlr : La publicité peut être un article ou une vidéo traitant ce sujet.

L’objectif est de voir si le sujet intéresse l’audience à un coût relativement bas. 

3. Si après analyse les résultats sont intéressants, créez une nouvelle campagne de publicité Facebook, mais cette fois-ci, avec l’objectif “Conversion”, ainsi que des publicités (« ads ») sur les produits les plus consultés de votre site. 

Si vous avez fait un bon travail de contenu auparavant, vous auriez dû insérer des liens dans vos articles renvoyant vers vos produits… !

Google Analytics et Facebook ont enregistré les pages les plus consultées de votre site web durant cette période, vous devriez avoir beaucoup d’informations concernant les souhaits de vos audiences.

4. Enfin, créez une publicité de “Retargeting” sur les pages produits avec le plus d’opportunités. Ce sont les audiences qui ont généralement les meilleurs ROI.

Consacrez-y une bonne partie de votre budget !

Bien sûr, cette stratégie nécessite d’avoir du contenu et est un peu plus avancée.

Mais bordel, elle est redoutablement efficace !

retargeting-facebook
Sur l’une de mes publicités Facebook en dropshipping, vous pouvez observer que le taux de conversion est vraiment top. En effet, 26% des personnes qui ont ajouté mon produit au panier sont passées devenues acheteuses, soit 1 personne sur 4.

Pourquoi segmenter ses contenus ?

En effet, votre audience n’a pas le même niveau d’attente vis-à-vis de vos produits. 

L’objectif, ici, est de segmenter chaque problématique afin de pouvoir recibler chaque audience avec un produit en corrélation avec ce besoin spécifique.

De plus, en comprenant mieux le niveau d’engagement d’un client envers vos services, vous avez beaucoup plus de chances de le fidéliser.

Pour reprendre l’exemple du yoga, si le prospect est un novice et qu’il voit un article sur les bienfaits de cette pratique, il peut vous acheter un tapis dans un premier temps pour mettre en application vos précieux conseils.

Au bout d’un certain temps, ce client sera transféré dans votre audience retargeting des personnes qui ont déjà acheté un produit et vous pourrez lui proposer d’aller plus loin avec vous en lui proposant un autre produit.

C’est le moment de faire l’upselling, c’est-à-dire proposer un produit plus haut de gamme à son client.

Vous pourriez également vendre des formations vidéos où apprendre à se relaxer après une dure journée de travail, par exemple.

Pensez également à utiliser vos listes d’e-mails et à la segmenter pour avoir un suivi de vos clients.

C’est très puissant, si l’on prend la peine de le faire.

Après tout, c’est de l’e-commerce. Ou du commerce, tout simplement.

Pour résumer

Ayant moi-même testé plusieurs fois cette stratégie, sur mes propres sites et ceux de mes clients, je peux vous dire que cela m’a permis d’en conclure :

  1. Je pouvais savoir ce qui intéressait mon audience pour un prix relativement bas (notamment avec une vidéo) ;
  2. Il faut dépenser entre 20%-30% du budget en retargeting ;
  3. Mon panier moyen avait une plus haute valeur.

Cette tactique est certainement plus efficace sur certains marchés, où la demande de résolution de problèmes est importante.

Néanmoins, vous pouvez l’adopter à votre secteur pour identifier le besoin majeur de vos prospects.

La solution pour créer une publicité Facebook rentable ? La voici…

Maintenant que je vous ai partagé les prérequis, ainsi qu’une stratégie de mise en place, je vais également vous donner la cerise sur le gâteau pour créer des publicités Facebook efficaces.

La voici…

cerise-sur-le-gateau
La fameuse cerise sur le gâteau…

Et puis tiens, puisque l’on est en période de rentrée, j’ai envie de vous en partager une deuxième :

Elle s’appelle A/B Test !

Mais ne vous méprenez pas. 

Le but n’est pas de tester tout et n’importe quoi. 

Nous allons nous appuyer sur les éléments collectés en amont (et en direct) pour pouvoir optimiser nos campagnes publicitaires Facebook.

Constamment, c’est un travail de fil en aiguille.

Comme je vous l’ai dit, n’écoutez pas les autoproclamés “experts” vous disant qu’il faut créer une campagne Facebook et la laisser tourner toute seule…

Alors oui, une fois configuré, vous n’y touchez pas toutes les cinq minutes… mais il y a plusieurs choses à surveiller.

Il faut notamment veiller à ce que votre répétition ne plombe pas votre ROI, que vos audiences ne se chevauchent pas…

Ce qui est un véritable danger quand on n’a pas un œil d’expert !

Pour rappel, Facebook définit la répétition comme le nombre de fois où un utilisateur voit votre publicité. 

Même si l’on considère qu’un prospect doit voir minimum trois fois une publicité avant de passer à l’acte d’achat, prenez garde à ne pas montrer trop de fois le même format.

Le chevauchement des audiences, lui, correspond au nombre de personnes qui se trouvent dans plusieurs de vos audiences. Ainsi, c’est comme si vous payez deux fois pour montrer la même chose et aux mêmes personnes.

Pour régler le problème, il vous suffira d’exclure, dans les ensembles de publicités en questions, les audiences qui se font concurrence entre elles.

Ces deux problématiques peuvent se traduire par une augmentation de vos coûts.

Résumé :

Pour qu’une publicité Facebook soit efficace, il faut :

  1. Tester, analyser, optimiser ;
  2. Tester, analyser, optimiser ;
  3. Puis enfin…Tester, analyser, optimiser.

Si je peux également vous donner une autre recommandation, essayez plusieurs audiences dans un premier temps afin de savoir assez rapidement lesquelles répondent le mieux.

Ensuite, vous devriez lancer des audiences similaires pour que Facebook trouve les personnes les plus ressemblantes à vos clients actuels.

Facebook propose désormais une interface d’analyse plus poussée, ce qui permet de prendre vraiment des décisions plus éclairées.

Optimisez vos annonces publicitaires

Une fois que vous avez trouvé les audiences parfaites, il vous restera à améliorer trois autres aspects tout aussi importants :

  • La proposition de valeur, l’offre ;
  • Créer un message publicitaire impactant grâce aux techniques de copywriting ;
  • Le format et le visuel de votre publicité doivent donner envie de cliquer.

L’idéal est de tester plusieurs variations et d’observer lesquelles sont les plus efficaces.

Par exemple, AdEspresso recommande de tester entre 3 et 5 publicités par ensemble de publicités, ce que je valide également, car cela vous permet d’avoir un feedback réel et rapide quant à la performance de vos publicités.

La question que vous devez vous poser au moment de créer votre annonce est la suivante :

Comment attirer et retenir l’attention de mon prospect cible ?

Naturellement, cela vous amènera à travailler sur les trois points ci-dessus.

Nous allons les décortiquer.

Une offre convaincante, mais avant tout un bon produit

“La vérité ? Tout part d’un bon produit.”

Je pense que c’est l’une des phrases que je me répète le plus souvent. 

Pourquoi ?

Parce que l’on entend tellement d’astuces, de hacks, de conseils ultimes, que l’on en oublie souvent l’essentiel.

Vous n’arriverez à rien sur le long terme si votre produit n’est pas bon. 

Je m’explique.

Sur l’une de mes boutiques e-commerces en dropshipping, j’ai commis une erreur impardonnable.

Laquelle ?

J’ai créé une offre tout en ayant un doute sur la fiabilité du produit.

En effet, j’ai succombé à mes émotions en lançant ce produit sans le tester en amont…

Je savais qu’il ne fallait pas forcer comme ça, mais j’ai pris un risque.

Résultats ? 

Des ventes aussi nombreuses que les demandes de retour au service client, faute d’avoir eu un produit de qualité.

Néanmoins, j’en ai conclu quelque chose d’assez frappant :

Un excellent marketing suffit à vendre.

Par contre, durer dans le temps avec un produit pourri, c’est une autre paire de manches.

Sans parler de votre image de marque écorchée…

Ma conclusion ?

Pour trouver la meilleure offre possible, soyez sûr de votre produit.

Connaissez-le sur le bout des doigts. 

Mettez-vous dans les chaussures de votre prospect.

C’est alors que votre imagination fera le reste.

Faut-il choisir une vidéo ou une image pour créer une publicité Facebook efficace ?

En marketing, la règle d’or est de ne jamais tirer de conclusions hâtives.

Le business est tellement contre-intuitif…

Lorsque j’ai commencé mon activité en dropshipping, je me souviens de ne pas avoir pris le temps de vraiment tester énormément de choses. 

La vérité est que je n’avais pas non plus le budget pour (loin de là).

Effectivement, au bout du deuxième produit que j’ai lancé, ma boutique en ligne a connu des résultats considérables.

Notamment grâce à une vidéo virale qui a fait plus de 100 000 vues en à peine 2 mois, avec un coût par interaction insolemment bas.

publicite-facebook
Ce produit a été un franc succès du fait que le budget initial était de…5€ !

Comme on dit, on ne change pas une boutique qui marche.

Bien évidemment, cela ne reflète pas totalement le quotidien.

J’ai également par la suite testé des vidéos qui, je pensais, allaient cartonner. Et ce ne fût pas le cas. Parfois, des photos convertissaient mieux.

Mais c’est tout de même intéressant à analyser.

Plusieurs études ont été menées pour savoir quel format convertissait le mieux, dont celle d’Hubspot qui, selon mon expérience, est très juste.

Un autre exemple de l’un de mes produits.

publicite-interaction-facebook
Par exemple, sur ce produit, je me souviens avoir testé une vidéo et cette image. L’engagement était beaucoup plus important sur celle-ci, avec un coût par interaction quasiment inexistant.

A savoir qu’il n’y a pas UNE vérité.

Parfois les vidéos convertissent mieux, et d’autres fois ce sont les photos.

Simplement, vous devez partir de votre réflexion pour créer vos visuels et tester différentes publicités Facebook pour savoir laquelle est la plus efficace.

L’importance du copywriting publicitaire

Une publicité Facebook qui se veut réussie doit attirer l’attention d’une part, mais également la conserver.

Enfin, il faut aussi se montrer persuasif pour inciter un passage à l’action de votre prospect.

Comme vous le savez, votre temps pour faire bonne impression est vraiment court. C’est pourquoi il est impératif, dès les premières lignes de sa publicité, d’être impactant.

Selon l’excellent article du blog d’Hootsuite, un utilisateur reste en moyenne entre 10 à 12 minutes sur Facebook. 

Ce qui signifie qu’il n’a pas beaucoup de temps à vous accorder, sachant que de base il ne vient pas pour acheter.

N’oubliez pas, Facebook n’est pas Amazon…

Veillez également à bien présenter de manière succincte le bénéfice que le prospect va en tirer.

Et enfin, souvenez-vous, chaque publicité doit avoir un objectif unique pour maximiser l’impact et la conversion.

La personne qui voit votre publicité est sûrement ciblée par vos concurrents tous les trois posts dans son fil d’actualité Facebook.

Si vous ne captez pas son regard instantanément, elle peut ignorer votre publicité.

Voici quelques techniques pour améliorer votre message publicitaire :

  • Adaptez votre langage selon votre audience ;
  • Soyez incitatif ;
  • Concentrez-vous sur le bénéfice principal de votre offre ;
  • N’oubliez pas que la première phrase est la plus importante et que la preuve sociale (Social proof) joue un rôle important ;
  • Parfois, utilisez des emojis ;
  • Accordez le texte et le visuel.
exemple-publicité-facebook-efficace
Cette publicité Facebook est intéressante. L’élément incitatif de cette vidéo est clairement le décor. On y voit une femme en train de marcher la plage, avec une vue magnifique en arrière-plan. Votre attention est captée. Ensuite, le texte se veut court pour que vous restiez concentré sur l’essentiel, la vidéo. C’est une publicité Facebook minimaliste alimentée par une importance preuve sociale. Il y a de l’engagement sur le post avec 1184 avis Google et de l’interaction sur la publication. C’est un élément important pour une publicité Facebook.

Comment faire de la veille sur la publicité Facebook de vos concurrents ?

Facebook a mis en place en 2018 un nouvel outil qui, j’en suis sûr, va vous être d’une grande utilité.

C’est la “Bibliothèque publicitaire Facebook” !

À quoi cela vous nous servir concrètement ?

Il est désormais possible de voir les publicités qui sont actuellement diffusées sur Facebook, ainsi que sur Instagram.

Cela offre de nouvelles possibilités :

  • Voir les publicités de ses concurrents ;
  • Depuis quand elles sont actives ;
  • Si elles sont actives depuis longtemps, pourquoi fonctionnent-elles ?

Outil à utiliser sans parcimonie ! 

Comment y accéder ?

Deux possibilités s’offrent à vous :

  1. Vous vous rendez directement sur la page Facebook de votre choix ;
  2. Scrollez jusqu’à ce que vous voyez “Transparence de la page” ;
  3. Cliquez sur le bouton “Voir plus”.
page-facebook

4. Un onglet va s’ouvrir et cliquez sur “Accéder à la bibliothèque publicitaire”

bibliotheque-facebook

L’autre possibilité est d’y accéder en passant par ce lien :

Accéder à la Bibliothèque publicitaire Facebook pour espionner vos concurrents !

Mais attention, cela ne veut pas dire copier bêtement ses concurrents. Il faut, surtout, comprendre pourquoi leurs publicités Facebook sont efficaces.

Ensuite, vous pourrez tester différentes variantes, car vous avez saisi les enjeux et le style d’offres qu’attend votre audience.

À noter également que l’outil n’affiche pas l’engagement accumulé sur un post. C’est-à-dire le nombre de like, de partage etc.

Impossible de voir aussi les audiences qui ont été ciblées par vos concurrents.

Et puis quoi encore ? 

Pour reprendre l’exemple du début de l’article, avec notre site e-commerce en dropshipping sur le yoga, nous pourrions étudier ce concurrent :

bibliotheque-facebook-2
Une célèbre boutique en dropshipping sur les accessoires de Yoga

Nous voyons que cette marque, dont la page Facebook a été créée en 2016, possède un nombre de “J’aime” colossal sur la page.

En étant attentif, je peux également voir les lieux de résidences des personnes qui gèrent cette page.

On notera ici que trois d’entre elles ont résidé à Malte, et une autre, à Chypre.

Des pays reconnus pour l’optimisation fiscale…

Encore une fois, aucune conclusion hâtive.

Mais peut-être est-ce un élément à prendre un compte dans sa veille concurrentielle ?

Surtout quand on sait que les marges en dropshipping peuvent être très maigres entre les frais de livraison, la publicité, ou autres applications.

Intéressant cet outil…

Mais ce que l’on remarque surtout, c’est que certaines publicités Facebook de la marque sont actives depuis janvier 2020.

publicite-facebook-efficace-2

L’article que je rédige, étant écrit au mois de septembre de la même année, nous pouvons en conclure qu’elles doivent être efficaces.

Pour un bon benchmarking de la situation, posez-vous les questions suivantes :

  • Pourquoi ces publicités marchent-elles ?
  • Y a-t-il plusieurs fois le même produit sur les annonces ?
  • Est-ce l’offre qui est plus intéressante que le produit en lui-même ?
  • Quelles sont les techniques de copywriting utilisées dans les textes ?
  • Est-ce que ce sont les visuels qui sont attrayants ?
  • Si les publicités tournent depuis si longtemps, ses audiences sont-elles larges ?

À vous ensuite de trouver des liens entre ces différents éléments.

Conclusion

Maintenant que vous avez une des nombreuses stratégies pour créer une publicité Facebook efficace, il faut la mettre en place.

Lire ne suffit pas, malheureusement.

Comme vous avez pu le constater, pour créer une publicité ultra efficace en dropshipping, c’est une succession d’étape à réaliser.

On peut faire une analogie avec un bon plat.

C’est la combinaison de plusieurs ingrédients de qualité, dans les bonnes portions et ajoutés au bon moment lors de la préparation qui va aboutir sur un plat savoureux.

Une publicité Facebook profitable, c’est pareil.

Autre point crucial.

N’oubliez pas également que si vous ne faites pas ÉNORMÉMENT de volume, vos prix doivent être au moins de 20€.

Sinon entre : fournisseur + coût par achat + frais, etc. il sera impossible pour vous d’être rentable.

J’espère qu’en cliquant sur le lien de cet article, vous ne vous attendiez pas à une “recette miracle” ?

Pour revenir à mon avis, s’il est possible d’être rentable en dropshipping avec de la publicité Facebook en 2020, la réponse est évidente.

Oui, définitivement.

Plus d’un milliard d’utilisateurs, dont la moitié de la population française.

Seulement, il faut la voir comme un outil qui viendra sublimer votre travail effectué en amont.

Je vous suggère de commencer par réviser votre boutique e-commerce de façon chirurgicale, cela va vous permettre de partir sur de bonnes bases.

Et surtout, il vous faudra créer du contenu pour votre audience.

Ensuite, prenez soin de lancer des campagnes en interactions pour chaque segment de votre tunnel de conversion afin de savoir ce qui intéresse vraiment les gens qui vous suivent pour un prix relativement intéressant.

Enfin, testez et optimisez !

Encore et encore jusqu’à trouver votre recette pour créer une publicité Facebook efficace.