Comment optimiser sa page 404 ? 4 bons exemples

Qu’est-ce qu’une page 404 ? Une page 404 est la page que les utilisateurs rencontrent lorsqu’ils cherchent une page d’un site web qui n’existe plus (ou qui n’a jamais existée)… 

Cette page est visitée par exemple quand un utilisateur clique sur un lien d’un article qui a été supprimé ou lorsqu’ils se trompe dans l’URL. 

Bien sûr, le mieux est que personne n’ait à voir cette page, car elle signifie l’erreur finalement. Mais malheureusement, pour les sites complexes, avec une fonctionnalité de recherche et de nombreuses pages, cette page 404 est inévitable. Il y a forcément des utilisateurs qui vont tomber dessus par un moyen ou par un autre.

Pourquoi les messages d’erreur affectent-ils l’expérience utilisateur ? 

Comme sur toutes les pages d’un site web, l’expérience utilisateur, l’UX/UI Design a un rôle important. L’objectif de l’UX est de rendre l’expérience agréable, facile d’accès, efficace. Et ce, même sur la page 404.

L’objectif ici est donc de rendre l’expérience de l’erreur agréable et utile. Imaginez que vous cherchiez un article et que vous tombez sur une page brute “erreur 404”. Est-ce cela vous aura aidé à trouver ce que vous cherchez ? Non cela vous a-t-il donné envie d’en savoir plus sur la marque ? Non plus. 

Ici, vous n’aidez en rien vos utilisateurs. Et même pire, vous les frustrez, car ils ne comprennent pas pourquoi la page n’est pas accessible et vous ne donnez aucun indice sur ce qui se passe. Une page basique et directe comme celle-ci illustre un profond manque d'empathie. Si vous n’apportez pas de plus-value sur votre page 404, vos utilisateurs passeront à autre chose rapidement et vous perdrez donc des conversions. 

Et puis, cela joue un rôle important dans l’image de marque également. Quelle va être l’impression d’un utilisateur qui vous découvre grâce à une page 404 pas travaillée .

Il faut donc travailler la page 404 aussi bien dans son visuel que dans son contenu textuel afin de ne passer à côté d’aucun visiteur.

La rédaction sur la page 404

L’objectif sur la page 404 va être d’utiliser les mots, le copywriting et l’UW Writing pour optimiser l’expérience utilisateur sur cette page en question. 

Mais alors que faire sur une page 404 ? 

1. Soyez clair, expliquez ce qui se passe et comment ils en sont arrivés là

En fait, le mieux est de partir du principe que tous vos utilisateurs ne savent pas ce qu’est une page 404. Evitez donc de mentionner les termes “404” ou ”erreur” (sauf si vous êtes dans un marché qui concerne le web ou la tech, dans ces cas-là, cela peut être cohérent). Soyez plus humain, plus clair et plus explicatif. 

Utilisez des mots simples, sans utiliser du jargon technique précis.  Expliquez directement pourquoi la page en question n’existe pas (ou n’existe plus). 

Assumez le fait que l’erreur vient de vous et expliquez-leur sincèrement pourquoi la page n’existe pas : 

  • L’article a été supprimé ;
  • Le site a été mis à jour ;
  • L’auteur a changé de site ;
  • L’URL n’est pas bonne. 

En aucun cas, les utilisateurs doivent penser que l’erreur vient d’eux. On en arrive donc au deuxième point.

2. Soyez empathique envers vos utilisateurs

En général, les utilisateurs sont naturellement déçus lorsqu’ils tombent sur une page 404, et plus globalement, lorsqu’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent. Et souvent, c’est de notre faute, à nous les concepteurs de sites web.

Il est donc important dans ces cas-là de faire preuve d'empathie sur la page 404. Expliquez avec des phrases simples que vous comprenez ce que ressent à l’instant votre utilisateur, que l’erreur ne vient pas forcément d’elle et qu’il existe une solution à son problème actuel.

Si vos utilisateurs sentent que vous les comprenez, ils seront plus tentés de continuer leur navigation et de vous écouter. Vous pouvez donc vous excuser sur votre page 404, en indiquant que vous êtes navré, mais qu’il existe une solution et que vous avez de la valeur à leur apporter. On en arrive donc au troisième point. 

3. Proposez des solutions et des sorties.

Ne laissez pas vos utilisateurs en plan sur votre page 404. Ne les laissez pas se débrouiller seuls. Proposez-leur des solutions qui pourraient peut-être remplacer leur recherche initiale. 

Sur une page 404, plusieurs points de sorties peuvent être proposés : 

  • Liens vers des catégories de produit ;
  • Liens vers des services ;
  • Liens vers la page d’accueil ;
  • Barre de recherche ;
  • Liens vers des articles ;
  • Liens vers un livre blanc.

Je vous conseille ici de ne pas directement proposer des liens vers vos produits ou services. Cela peut paraître trop agressif et dans la majeure partie des cas, lorsqu’un utilisateur tombe sur une page 404, c’est qu’il cherchait du contenu pur, de l’information. 

Proposez plutôt du contenu qui peut leur servir et leur apporter de l’aide et de la valeur. Des articles, des e-books, du contenu téléchargeable. Voilà des choses qui peuvent redonner confiance aux utilisateurs après une page 404. 

4. Donnez de la personnalité à votre page 404

Les utilisateurs ont affaire à une erreur sur votre site, si c’est la première fois qu’ils se rendent sur votre site, vous vous imaginez bien qu’il est possible qu’ils aient déjà un mauvais a priori sur vous et votre marque.

La page 404 est une excellente occasion pour mettre en avant votre singularité, votre authenticité, votre branding et votre image de marque.

Plusieurs solutions existent pour renforcer votre marque sur la page 404 : 

  • Une belle illustration, une animation, un visuel de qualité ;
  • L’humour : afin de rendre l’expérience qui est à la base une erreur en quelque chose de plus positif (attention ici à ne pas en abuser et de ne pas donner à vos utilisateurs l’impression que vous vous moquez d’eux) ;
  • Une solution de contact : afin de donner la possibilité à l’utilisateur d’avoir une réponse à sa problématique directement et rapidement ;
  • Une solution pour signaler le problème et prendre contact là aussi.

4 exemples de page 404 réussie 

Spotify

La page 404 de Spotify est simple, graphique, minimaliste et agréable à l’oeil. On retrouve un tourne-disque qui correspond bien aux parties de la marque. On nous explique également sur la page qu’une page FAQ est disponible si on souhaite obtenir une réponse.

On a donc un lien pour accéder à la communauté, un lien vers la FAQ et un autre lien retour pour accéder à la page d’accueil. Cela laisse un large choix aux utilisateurs pour accéder à ce dont ils ont besoin rapidement. 

La page 404 de Spotify est réussie, car elle donne des solutions cohérentes aux utilisateurs avec un visuel simple et une animation sur le disque.

Bonne Gueule 

La page 404 de Bonne Gueule est elle aussi assez simple. L’attention est portée sur le texte. On retrouve un vocabulaire qui leur est propre, de l’humour bien placé et cohérent. 

Mais surtout, un lien vers la page d’accueil est disponible pour recentrer l’utilisateur dans sa navigation et lui offrir un point de départ pour découvrir le site.

La vidéo est un plus qui apporte une touche d’humour où l’on voit 2 membres de l’équipe. Cela permet de briser la glace directement avec les utilisateurs et de faire ressortir l’authenticité de la marque.

MailChimp

MailChimp a des visuels forts et les utilise en permanence. Ce genre de dessins assez brouillon reflète leur image de marque et leur singularité. Ici, il utilise une animation pour rendre la page un peu moins générique et banale. 

On retrouve là encore une explication de ce qui se passe sur la page. MailChimp invite les utilisateurs à se rendre sur la page d’accueil, car ils n’ont pas trouvé ce que l’utilisateur cherchait. 

IMDB

Sur les pages 404 du IMDB, qui est un site dans le domaine du cinéma et de la télévision, on trouve une réplique de série ou de film. Si vous actualisez la page 404, vous verrez apparaître d’autres répliques. On reste dans le thème tout en donnant du “fun” à la page.

Là encore, on invite l’utilisateur à se rendre sur la page d’accueil pour poursuivre sa navigation. 

Conclusion 

La page 404 n’est surement pas la page la plus consultée de votre site. Mais ça n’est pas pour autant qu’il faut négliger l’expérience utilisateur de celle-ci. Il y a trop de possibilités et de solutions pour ne pas la travailler.

Cette page d’erreur a tendance à frustrer les utilisateurs, et s’ils sont frustrés, ils s’en vont. Et s’ils s’en vont, vous perdez une chance de convertir un visiteur en client. Optimiser sa page 404, c’est optimiser son taux de conversion.

Respectez donc ces bonnes pratiques : 

  • Ne blâmez pas vos utilisateurs ;
  • Faites preuve d'empathie ;
  • Mettez en avant votre image de marque ;
  • Assurez-vous de donner la possibilité à vos utilisateurs de corriger l’erreur ;
  • Offrez des solutions de sortie cohérentes ;
  • Soyez clair et évitez le jargon.