Boycott publicitaire contre Facebook : Disney suit le mouvement

Début juillet, des associations à l’origine de #StopHateForProfit, un mouvement de boycott publicitaire contre Facebook, et les dirigeants du réseau social se sont réunis en visioconférence pour essayer d’apaiser certaines tensions… en vain. Loin de s’essouffler, le mouvement est rejoint par de nouvelles entreprises, dont Walt Disney…  

Walt Disney rejoint #StopHateForProfit

Walt Disney a considérablement réduit ses dépenses publicitaires sur Facebook et rejoint des centaines d’autres entreprises dans le mouvement #StopHateForProfit.

Toutes ont suspendu leurs dépenses sur le réseau social, comme Microsoft, Coca-Cola, Adidas, Reebook, Puma, Honda, ou encore Ford Motor, ainsi que de nombreux petits commerçants.

Des groupes de défense des droits civils, dont l’Anti-Defamation League et la NAACP, ont appelé les annonceurs à réduire les dépenses publicitaires, affirmant que Facebook n’avait pas fait suffisamment de progrès dans l’application de ses politiques contre les contenus haineux et la désinformation.

Contrairement à de nombreuses autres entreprises, Disney n’a pas annoncé sa décision publiquement, mais a plutôt modifié discrètement ses stratégies publicitaires. Le géant du divertissement a suspendu la publicité de son service de streaming vidéo Disney + selon le Wall Street Journal.

Disney était pourtant le deuxième annonceur Facebook aux Etats-Unis

Au premier semestre de cette année, Disney a dépensé environ 210 millions de dollars en publicités Facebook pour Disney + aux États-Unis, selon la plateforme de veille marketing numérique Pathmatics. 

Disney a été le plus gros dépensier en publicité pendant cette période. L’année dernière, il a même été le deuxième annonceur Facebook aux États-Unis, derrière Home Depot Inc., une entreprise de distribution américaine pour l’équipement de la maison.

Disney a également suspendu ses dépenses sur Instagram, appartenant à Facebook, pour son service de streaming Hulu.  Ce dernier a dépensé 16 millions de dollars sur Instagram du 15 avril au 30 juin, a déclaré Pathmatics.

Pour l’instant, les représentants de Disney n’ont fait aucun commentaire sur le sujet.

Source : Wall Street Journal, SiecleDigital