Comment rédiger un article de blog inoubliable ?

Vous savez pourquoi certains blogs ont plus de trafic que le vôtre ? Ce n’est pas qu’une histoire de SEO. En réalité, ils publient des articles de blog exceptionnels. Des articles que les gens aiment lire. Des textes qui font vibrer leur audience.

Vous publiez régulièrement sur un blog d’entreprise. Vous êtes un blogueur pro. Vous lancez un blog et souhaitez vendre vos produits en ligne. Dans tous les cas, votre blog est un pilier important dans votre stratégie de contenu.

Formation formateur

À tous ceux et celles qui veulent fidéliser leur audience et convertir plus grâce à leur blog. Lisez ce qui suit si vous voulez savoir comment rédiger des articles de blog irrésistibles.

L’Émotion : la clé pour rendre votre article de blog inoubliable

article de blog - écriture émotionnelle

Arrêtez d’écrire des articles que personne ne lit et mettez de l’émotion dans votre contenu.

Internet aujourd’hui est une vraie fourmilière où des millions de sites et de blogs se côtoient. Dans cette immensité qu’est le web, difficile de distinguer une fourmi d’une autre.

Tout ou presque a déjà été dit.

Si vous écrivez un article sur comment optimiser une image pour le SEO par exemple, il y a de fortes chances pour que ce sujet ait déjà été bien traité des dizaines de fois. Si ce n’est pas des centaines de fois.

Alors si vous vous contentez de rester simplement dans l’informatif, votre article risque de se noyer dans la masse. Même si celui-ci est bon.

La qualité de l’information ne suffit plus.

L’émotion, c’est l’ingrédient qui manque pour bousculer votre lecteur. Sans elle, le texte risque d’être ennuyeux.

Pour qu’un article de blog soit excellent, c’est comme une belle voiture de sport. Le moteur, c’est la dimension informative de l’article. Et puis il y a la carrosserie pour le côté émotionnel. Comme pour une Ferrari des années 60.

Alors, comment mettre de l’émotion dans votre contenu ? Pas besoin d’avoir de grands talents d’écrivain.

Décrivez l’état émotionnel de votre cher client cible dans vos articles de blog.

Commencez dès l’introduction pour accrocher le lecteur et l’inciter à poursuivre la lecture de l’article.

Par exemple, si vous êtes dans la thématique de la musculation, voici comment vous pourriez décrire l’état émotionnel de votre lecteur :

Vous passez des heures à la salle de sport pour ne récolter que des courbatures. Vous aimeriez ressembler à vos sportifs préférés ou à ces stars de cinéma au corps d’Apollon. Tous ces efforts investis dans un programme d’entraînement intense et les sacrifices accomplis pour maintenir un régime drastique pour si peu de résultats. Dans cette situation, c’est normal de se sentir frustré.

Désormais, vous allez vous entraîner moins, mais mieux. Et vous allez réellement gagner en force.

Vous devez identifier les frustrations et les problèmes de votre audience. Comme dans l’exemple ci-dessus. Cela implique de savoir à qui l’on s’adresse évidemment. Identifiez leurs peines, leurs douleurs, leurs besoins, ce qui les rend heureux, etc..

Grâce à cette approche psychologique, vous vous connectez à votre audience. Vous lui parlez directement.

Vous rendez vos articles de blog beaucoup plus vivants, beaucoup plus axés sur le lecteur.

Veillez aussi à rester sincère dans vos propos.

N’oubliez pas. Vous n’êtes pas un(e) vendeur(euse) de rêve. Vous êtes là pour aider des gens à solutionner un problème, que vous savez comment résoudre. Mais je vous fais confiance là-dessus ????

En mettant de l’émotion dans votre texte, les gens qui vous lisent se sentent compris.

Et vous allez améliorer vos taux de conversion sur la durée.

Écrivez des textes froids comme ceux d’un manuel de droit pénal, et vous aurez du mal à fidéliser votre audience.

Démarrez votre article de blog avec une introduction percutante

L’attention des gens est extrêmement limitée sur internet puisque celle-ci est accaparée de partout.

Voyez comme il est difficile de visionner une vidéo entière sur YouTube sans être tenté de cliquer sur la vignette d’une autre vidéo. Voyez le nombre de publicités en ligne qui essayent de capter votre regard. Voyez le nombre de courriels que vous recevez tous les jours de gens qui vous proposent une offre.

Sur internet, c’est littéralement la guerre de l’attention.

Et inconsciemment ou pas, vous y participez aussi en publiant du contenu ????

Si vous ne captez pas l’attention et ne suscitez pas l’intérêt de l’internaute rapidement, il n’ira pas plus loin.

Même si votre article est génial.

Alors, faites en sorte d’accrocher l’attention dès les premiers mots. Ce qui se fait très bien avec le titre.

On pourrait écrire un livre entier sur les titres. Mais vous pouvez déjà commencer par lire cet article pour trouver des idées de titres percutants.

 Vous devez aussi susciter l’intérêt rapidement pour impliquer le lecteur dans la suite de la lecture.

Le but ici est de faire en sorte que le titre génère suffisamment d’intérêt pour amener le lecteur à poursuivre sa lecture vers le reste du texte.

Comme ceci :

« Si vous n’avez pas encore bien compris tout l’intérêt de diversifier vos sources de revenus, vous auriez tout intérêt à lire ce qui suit ».

On sait de quoi on parle. On confirme la problématique : je ne sais pas grand-chose de cette manière de générer des revenus. Ce qui amène un second problème : je ne sais pas et j’aimerais donc savoir.

Et on nous propose tout de suite la solution : continuer à lire pour obtenir une réponse immédiate.

Oubliez donc ce principe qui consiste à garder le meilleur pour la fin. Sur le web, vous n’avez pas de temps à perdre pour capter l’attention des gens et susciter de l’intérêt.

Appliquez ce conseil contre-intuitif pour libérer votre écriture

C’est simple.

Écrivez comme vous parlez.

Oubliez le jargon des techniciens et des politiciens. Oubliez l’écriture scolaire aussi.

Écrivez comme si vous parliez à quelqu’un en face de vous. De manière respectueuse, apaisée, dans un style conversationnel, sans effets spéciaux. Si vous ne pouvez pas le dire en face de votre lecteur, c’est sans doute que vous ne devriez pas le faire par écrit non plus.

Un exemple :

« S’il vous plait, veuillez trouver en attache les informations que vous avez demandées ».  

C’est formel. Vous ne diriez jamais ça à quelqu’un en personne, n’est-ce pas ?

Maintenant :

« Je  joins en attache les informations que vous m’aviez demandées ».

Ça veut dire la même chose. Ça peut tout aussi bien s’écrire. C’est quand même plus naturel et plus proche de l’autre comme ça.

Vous remarquez au passage que j’ai utilisé « ça » au lieu de « cela » juste au-dessus. Oui, oui, c’est permis aussi.

Utilisez vos mots pour communiquer, informer et apporter de la valeur aux gens. Pas pour impressionner, ni pour divertir, ni pour remporter un prix littéraire ou pour faire valoir votre talent d’écrivain.

Pour tester la simplicité des mots que vous allez employer : si vous ne les utilisez pas à l’oral alors vous ne devriez pas les écrire non plus. En considérant que vous vous adressez à votre client cible évidemment.

Dites choisir au lieu de sélectionner. Utilisez le mot donner au lieu du mot procurer.

Vous avez compris l’idée.

Faites des recherches (même si vous maîtrisez votre sujet)

Beaucoup de gens se lancent trop rapidement dans l’étape de la rédaction.

Avant de vous jeter sur votre éditeur de texte et commencer à taper, partez à la pêche aux bonnes infos.

C’est aussi l’occasion de réfléchir à la structure de votre article de blog. Celle-ci pourra découler naturellement des informations que vous trouvez.

Si vous êtes un expert du sujet, une étape de recherche peut aussi vous être utile pour récolter des chiffres clés, des données, des exemples, ou d’autres éléments qui viendront enrichir votre article.

Préparez le terrain quoi.

Je vous renvoie à cette citation d’Abraham Lincoln :

Si vous me donnez 6 heures pour couper un arbre, je passerais les 4 premières heures à aiguiser la lame de ma hache.

Le lecteur d’abord, le SEO après

Vous l’aurez peut-être constaté. Nous sommes entourés de spécialistes en référencement disant de choisir soigneusement ses mots-clés, de publier beaucoup et d’être patient. Ainsi le trafic finira par arriver grâce au référencement organique.

Sauf que certains oublient un truc : leurs textes sont chiants à mourir.

Et ça, on n’aime pas.

Pour mettre les choses au clair : le SEO, c’est super.

Mettre en place des actions SEO est pratiquement indispensable pour assurer sa visibilité sur le web. Bien que d’autres leviers existent pour se faire connaître.

Vous comme moi, nous avons besoin d’un minimum de visibilité pour réussir en ligne. C’est parfois une question de survie pour certains.

Mais le problème est le suivant. À force de se soumettre aux exigences du dieu tout puissant Google pour lui proposer du contenu optimisé, on en oublie presque à qui on s’adresse : le lecteur !


La conséquence est souvent terrible quand on écrit en pensant trop au SEO. Le contenu est plat. On s’ennuie. C’est froid.

On pense uniquement au nombre d’itérations de la requête principale dans le texte. Quitte à sacrifier la cohérence des phrases et la fluidité du discours.

Que fait alors le lecteur à votre avis ? Vous l’avez deviné. Il s’en va voir ailleurs.

Je pense que l’écriture sur internet est victime des dérives du référencement naturel. On pense beaucoup trop à Google en premier, avant de penser aux lecteurs.

Alors voici mon conseil. Autant que faire se peut, essayez de combiner habilement SEO et qualité du contenu.

Mais privilégiez le lecteur d’abord. Toujours le lecteur.

Utilisez les mots magiques pour doper vos articles

Article de blog- mots magiques

Avec les mots magiques, vous allez transformer vos lecteurs en fans inconditionnels.

Vous avez remarqué que certains blogueurs ont cette faculté à vous retourner le cerveau.

Vous lisez quelques lignes, et vous mourrez d’envie de tester cette nouvelle astuce. Une fois l’article lu, vous voulez appliquer tout de suite ces conseils pour votre business.

Alors, c’est quoi les « mots magiques » au juste ? Sur la forme, ce sont de simples mots. Mais dont vous n’imaginez même pas la portée.

Ces mots servent à susciter de l’émotion (excitation, peur, frustration, joie, espoir, etc.).

Vous ne touchez plus le cerveau du lecteur. Vous touchez son cœur.

Il s’agit de mots et expressions telles que : ultime, imparable, horrible, terrifiant, crise, chaos, en feu, pour faire fortune, faites de l’argent, ventes explosées, adapté à votre budget …        

Grâce à eux, vos lecteurs deviendront des fans inconditionnels.

Et vos fans deviendront vos clients.

Un article de blog sans mots magiques, c’est un peu comme manger une salade sans vinaigrette. C’est fade.

Alors, mettez-y des mots magiques pour rendre vos articles plus épicés.

Rédigez d’abord. À la relecture, si vous voyez un mot fade qui pourrait être remplacé facilement, remplacez-le tout de suite par un mot (ou une expression) plus puissant.

Et le tour est joué.

Puisque écrire est un art, bien écrire n’est pas une science exacte. En appliquant tous ces conseils, vos chers lecteurs se souviendront longtemps de votre article. Peut-être plusieurs mois après l’avoir lu.

Écrire un article de blog inoubliable est à votre portée.

Publier du contenu attractif sur un blog est l’un des leviers les plus puissants pour construire une relation de confiance avec son audience. À ce propos, je vous invite à lire mon article sur l’importance de tenir un blog professionnel pour réussir en ligne.

À votre succès.

Nihl Z.