Comment déclencher l'envie de lire une newsletter ?

Dans une campagne d'emailing, collecter les données de vos prospects afin de leur envoyer des offres personnalisées est une étape primordiale. Cependant, il existe des techniques afin de faire en sorte que ces derniers ouvrent le mail que vous leur avez envoyé. Très peu de prospects le font dans la plupart du temps. Or, cette étape est déterminante pour avoir un fort taux d’ouverture. Dans cet article, nous allons vous donner quelques pistes à suivre pour susciter l’envie de lire votre newsletter, considérée comme un média officiel d’une entreprise…

Le titre de votre newsletter

Lorsque votre prospect reçoit votre newsletter dans sa boîte mail, la première des choses qu’il voit c’est le titre. Pour susciter l’envie d’ouvrir puis de lire votre newsletter, au milieu de tous ses emails, le titre de cette dernière doit d’abord être accrocheur.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Pour cela, commencez déjà par identifier les raisons pour lesquelles votre prospect s’est inscrit à votre newsletter. La réponse à cette question vous aidera à formuler des problématiques qui pourront servir à composer le titre de votre newsletter. 

Vous avez la possibilité de formuler des titres sous forme de question. Mais à la condition que dès que votre prospect lira votre newsletter, sa réponse soit  »oui ». Par ailleurs, vous devez prendre soin de rendre plus humaine l’emailing que vous enverrez à vos prospects. Il s’agit de mettre votre nom et prénom ou l’identité de votre entreprise pour l’expéditeur du mail. Ainsi, dès que votre prospect voit votre newsletter, il sait déjà à qui il a affaire. Il y a alors de plus grandes chances qu’il clique sur celle-ci. 

Outre cela, vous devez veiller à ce que le titre de votre newsletter soit le plus court possible, c’est-à-dire 70 caractères au maximum. Cela est nécessaire, car les titres courts sont faciles à lire. De plus, le titre ne risque pas d’être coupé dès que votre newsletter apparaîtra dans la boîte de réception de votre destinataire.

De même, vous devez vous assurer de rédiger un titre précis. Dès que votre prospect reçoit votre newsletter, il doit comprendre aussitôt de quoi il s’agit sans avoir trop à réfléchir. A ce sujet, nous vous recommandons d’éviter les jeux de mots. 

Le contenu de votre newsletter

Votre campagne d'emailing ne sera pas totalement efficace si votre destinataire reçoit votre newsletter, l’ouvre mais ne trouve pas son contenu pertinent. Il n’y a nul doute qu’il n’ira pas visiter votre site. Par conséquent, les informations contenues dans votre newsletter doivent être utiles pour votre prospect. 

En fait, si en lisant le titre de votre newsletter, cela a suscité une envie chez lui, le contenu doit également satisfaire cette envie. Le contenu de votre newsletter doit répondre à un but précis. Il peut s’agir de fournir des informations relatives à des soldes ou au lancement de nouveaux produits. Mais ce n’est pas pour autant que votre newsletter doit contenir un long texte. Faites l’effort d’éviter cela.

L’idéal, c’est un contenu court, personnalisé, aéré, rédigé dans une police lisible avec un langage rédactionnel qui correspond à celui du destinataire. Ainsi, si votre destinataire est jeune, le langage doit être cool, et soutenu s’il s’agit d’un professionnel et enfin dynamique, si vous vous adressez à un sportif .

Par ailleurs, vous devez retenir qu’il est nécessaire que le contenu de votre newsletter soit attrayant. Pour cela, insérez-y des images, des couleurs ou même le logo de votre enseigne. Cependant, l’erreur à éviter avec les images est d’en insérer en abondance. Cela pourrait ralentir le temps de chargement de la newsletter et décourager votre destinataire. 

Insérez des liens et des call-to-action dans votre newsletter

S’il y a une chose qui est certaine, c’est que vous devez vous assurer que l’envoi de votre newsletter suscite chez le prospect, la visite de votre site après lecture. Mais pour que votre destinataire le fasse, vous devez le pousser à le faire. Et cela n’est possible que grâce aux call-to-action et aux liens que vous insérerez dans le contenu. 

Les call-to-action jouent en fait le rôle de guide pour votre destinataire. Ils doivent pousser votre destinataire à faire ce que vous voulez. Il peut s’agir de se rendre sur votre site, d’acheter un produit ou de donner son accord pour assister à un évènement que vous organisez. 

C’est pour cela qu’il doit être simple, de forme adéquate et défini dans une couleur distincte de celle du texte. Quant aux liens, ils serviront à mieux éclairer votre destinataire sur un sujet. 

Choisissez le bon timing pour l’envoi

L’une des plus grandes raisons pour lesquelles un prospect n’ouvre pas une newsletter, c’est qu’elle arrive au moment où il est occupé. Envoyez donc votre newsletter au bon moment. Vous pouvez le faire tôt le matin, pendant votre pause-déjeuner ou encore après une journée de travail. C’est à vous de décider le moment le plus opportun. 

Par ailleurs, réduisez la fréquence d’envoi de votre newsletter car votre destinataire ne doit surtout pas se sentir harcelé.