Faut-il revoir votre stratégie éditoriale et l’adapter post-confinement ?

La stratégie éditoriale doit-elle être revue avec le déconfinement ? La réponse semble être une évidence, et pourtant, tous n’en sont pas encore persuadés. Les internautes ont pris de nouvelles habitudes, ressentent de nouveaux besoins et expriment des craintes jusque-là inconnues. La stratégie éditoriale ne peut pas, sous peine d’inefficacité absolue, ignorer ces transformations profondes et durables…

Le confinement du SEO, une réalité qui doit vous interroger sur votre calendrier éditorial

Le monde d’après ne ressemblera pas à celui d’avant. Le gouvernement martèle cette évidence sous tous les tons depuis plusieurs semaines. Cette lapalissade se vérifie aussi s’agissant du référencement naturel et encore plus de votre stratégie éditoriale.

Depuis le mois de mars, vous avez déjà dû revoir votre calendrier éditorial, et ce, quel que soit votre secteur d’activité. Dans le domaine du tourisme, vous avez dû renoncer à ces guides pour préparer les longs week-ends prolongés de mai.

Depuis des semaines, vous avez dû bouleverser votre création de contenu pour vous adapter à la réalité. Et cela va devoir perdurer de longues semaines. Il vous faut donc en premier lieu redéfinir votre stratégie éditoriale en commençant par le calendrier.

La ligne éditoriale à réécrire, quand votre contenu est déjà infecté

Si la rédaction web doit changer de rythme pour s’ajuster à celui du confinement, vous allez devoir également élaborer une nouvelle ligne éditoriale. Les messages à faire passer ne sont plus les mêmes, et à moins de perdre définitivement vos prospects, vous devez leur apporter des réponses pertinentes.

La période est anxiogène pour les consommateurs et internautes, et ils ont besoin de se rassurer et de se tranquilliser. Une explication des mesures prises en interne pour se protéger du coronavirus aura plus d’impact sur vos lecteurs qu’une offre promotionnelle même imbattable.

Plutôt que de vanter la gratuité de votre service de livraison, peut-être vaut-il mieux expliquer que ce dernier est toujours opérationnel et dans quelles conditions.

Vous devez tranquilliser et rassurer, ce qui vous renvoie aux rudiments essentiels de la rédaction web : la réassurance. S’agissant de votre ligne éditoriale, il vous faudra enfin adapter votre discours. En quoi votre offre va-t-elle être impactée par les nouvelles habitudes imposées aux consommateurs (gestes barrière, distanciation sociale…).

C’est à vous de montrer la voie, en proposant de nouveaux usages ou de nouvelles utilisations.

Votre stratégie éditoriale  à l’heure du post-confinement

A ce stade, vos rédacteurs web, vos infographistes et tous les spécialistes de la création de contenu ont modifié le calendrier éditorial, et adopté de nouvelles lignes directrices pour les aider dans leur production. Les efforts ne s’arrêtent pas là, puisque vous devez enfin vous adapter aux canaux de communication.

Entre les salariés en chômage partiel et ceux s’adonnant au télétravail, la consommation d’Internet a bondi (+ 70 % au niveau mondial). Les Internautes recherchent des réponses très ciblées, mais ne veulent plus de dossiers indigestes faisant des points exhaustifs sur un dossier.

Répondre à la question « Combien de temps le virus survit-il sur le carton ? » (Pour le e-commerçant, il faudra bien répondre à l’interrogation  induite : « Une commande Internet peut-elle me contaminer ? » ) ne nécessite que quelques lignes. Faut-il créer une page ou donner vos éléments sur votre page Facebook ou même LinkedIn ? Tout va dépendre de votre stratégie, mais les réseaux sociaux ont le vent en poupe et même Facebook retrouve des couleurs. Il n’existe pas de réponse générale s’appliquant indifféremment à toutes et tous.

En revanche, chacun doit prendre le temps nécessaire pour aborder chacune de ces problématiques. Car si nous vivons dans un monde d’incertitude, une seule réalité est incontestable : le monde d’après ne ressemblera pas à celui d’avant.

Et vous, comment avez-vous adapté votre stratégie éditoriale à cette période exceptionnelle ? Et pour l’après-confinement, avez-vous revu en profondeur votre Content Marketing ?