Visioconférence : Google tacle Zoom…

Partage des données à Facebook, failles de sécurité… l’application de visioconférence Zoom n’a pas arrêté de faire parler d’elle ses dernières semaines. Alors que le marché de la vidéoconférence se développe à vitesse grand V avec le confinement, plusieurs plateformes ont profité de ces situations pour se lancer, comme Google. Le géant américain proposera gratuitement au grand public son service Meet sur la page principale de Gmail… 

Google Meet est désormais accessible au grand public

Google Meet est un service de visioconférence proposé par Google dédié à plusieurs participants.

Formation webmarketing

Alors qu’il était uniquement réservé aux clients de G Suite, soit 6 millions d’entreprises et organisations, Google a annoncé cette semaine que Google Meet sera mis gratuitement à la disposition de tous.

Ses réunions peuvent accueillir jusqu’à 100 personnes à la fois, et ce, jusqu’à 60 minutes – et même plus jusqu’au 30 septembre 2020.

Comme expliqué par Google :

« Aujourd’hui, nous créons Google Meet, notre produit de visioconférence haut de gamme, gratuit pour tous, avec une disponibilité au cours des prochaines semaines. À partir du début du mois de mai, toute personne possédant une adresse e-mail peut s’inscrire à Meet et en profiter en grande partie. Les fonctionnalités sont disponibles à nos utilisateurs professionnels et éducatifs, telles que la planification simple et le partage d’écran, les légendes en temps réel et les mises en page qui s’adaptent à vos préférences, y compris une vue en mosaïque étendue. « 

Depuis cette annonce, il est très clair que Zoom est sa principale cible, étant au centre de l’actualité, notamment pour ses failles de sécurité. Le géant américain n’a pas hésité à insister sur les mesures mises en place pour assurer la sécurité des données des utilisateurs et ainsi respecté le RGPD.

Zoom, Google, Messenger Rooms de Facebook récemment ou encore Teams, quelle plateforme de visioconférence utilisez-vous ?