Dropshipping : les 5 motivations qui vous feront échouer à coup sûr

Que vous en ayez entendu parler sur un blog, dans un podcast ou bien une formation en ligne, vous avez certainement vos raisons de vous intéresser au dropshipping. D’ailleurs, c’est décidé, vous vous lancez demain : vous avez déjà trouvé un fournisseur en dropshipping, vous avez créé le logo et le nom de marque parfaits pour votre boutique en ligne, et il ne vous reste plus qu’à ouvrir votre compte Shopify

Attendez un instant : vous avez certainement vos raisons de vouloir vous lancer, mais sont-elles toutes bonnes pour autant ? Le dropshipping peut représenter une formidable opportunité pour créer un business en ligne, à condition d’adopter une démarche responsable et de le faire sans préjugé. Voici 5 mauvaises raisons de faire du dropshipping : vous retrouverez-vous dedans ?

Mauvaise raison n° 1 : le dropshipping, c’est facile

C’est un fait : le système du dropshipping simplifie nettement le processus logistique des boutiques en ligne. Cette méthode de vente vous permet en effet de déléguer la constitution et la gestion du stock, mais aussi la livraison des produits à un fournisseur spécialisé.

Pour autant, « simple » et « facile » n’ont pas la même signification.

Le dropshipping est une méthode simple à comprendre, certes, mais son exécution n’est pas toujours facile. La création d’une boutique en dropshipping vous demandera des efforts, du travail et des investissements. Elle exigera également que vous vous formiez au marketing digital et aux principales techniques de vente en ligne.

Le dropshipping, ce n’est pas facile : c’est avant tout du travail. Passionnant, si vous vous en donnez la peine, mais du travail malgré tout.

Mauvaise raison n° 2 : le dropshipping ne demande aucun investissement

C’est certainement l’un des avantages du dropshipping les plus fréquemment mis en avant. Or, il n’est qu’en partie vrai : pour vous lancer dans le dropshipping, vous n’aurez pas besoin d’investir dans du stock. Votre fournisseur ne vous facture les produits vendus qu’après leur livraison. La véracité de ce préjugé sur le dropshipping s’arrête là !

Pour le reste, votre business vous demandera les mêmes investissements que la création d’une boutique en ligne traditionnelle.

investissement-rentable-e-commerce
Tout projet e-commerce nécessite des investissements pour devenir rentable, dès son lancement et au fil de son développement : le dropshipping ne fait pas exception à la règle !

Vous devrez ainsi anticiper le coût de l’hébergement de votre boutique et celui d’une plateforme e-commerce comme Shopify (à moins que vous ne préfériez un CMS gratuit comme WordPress). Vous devrez également prévoir le budget que vous allouerez au marketing et à la communication.

Si vous vous lancez dans le dropshipping uniquement parce que vous pouvez le faire sans frais, passez votre chemin. Votre boutique en ligne nécessitera des investissements si vous voulez la voir prospérer !

Mauvaise raison n° 3 : pas besoin de travailler pour gagner de l’argent avec le dropshipping

À vous la semaine de trois ou quatre heures : grâce au dropshipping, vous ne travaillerez plus jamais de votre vie et vous pourrez partir vous la couler douce sur une plage à Bali, un ordinateur portable posé entre deux cocktails.

Oui, mais voilà : le dropshipping ne se résume pas à la création d’une boutique en ligne. Vous devrez également assurer la promotion et l’animation commerciale de votre site e-commerce si vous voulez faire décoller ses ventes. Vous devrez également assurer la gestion des relations clients et le service après-vente de votre boutique en ligne.

La vie des e-commerçants n’est pas toujours de tout repos. Vous n’y couperez pas si vous décidez de vous lancer dans le dropshipping !

Mauvaise raison n° 4 : le dropshipping, c’est 100 % clés en main

Oui, de nombreuses solutions vous permettent d’obtenir une boutique de dropshipping clés en main. D’autres outils vous permettent d’automatiser vos processus. Enfin, des formations vous promettent de vous livrer toutes les clés du succès du commerce en ligne.

Ces solutions existent. Elles ont un point commun : elles sont toutes payantes et, la plupart du temps, très coûteuses.

Elles ont un autre point commun : aucune de ces solutions ne vous garantit le succès. Si elles peuvent toutes vous aider dans une certaine mesure, elles ne remplaceront jamais un travail régulier et une importante implication personnelle. Et des algorithmes ou un formateur ne pourront jamais le faire à votre place.

Mauvaise raison n° 5 : le dropshipping va vous rendre plus riche que Bill Gates

Le dropshipping a rendu des gens riches. Vous les trouverez facilement sur Facebook, devant des piscines à débordement et des voitures hors de prix.

Ces personnes ont travaillé et ont eu de la chance au bon moment. Ces personnes constituent un club restreint, mais pas fermé. S’il est peu probable que vous le rejoigniez un jour, ce n’est pas pour autant impossible. Si c’est votre objectif, vous aussi, vous aurez besoin de travailler et d’avoir de la chance au bon moment. Vous aurez surtout besoin d’une détermination sans faille.

Pour les autres, le dropshipping ne vous rendra peut-être pas riche. Il vous permettra peut-être de dégager un complément de revenus. Il vous offrira peut-être la possibilité de changer de métier et de vous consacrer pleinement au commerce en ligne. Il deviendra peut-être une expérience enrichissante qui vous réorientera vers une autre voie du marketing digital.

Le dropshipping peut vous mener loin, à condition de vous lancer pour les bonnes raisons : et vous, quelles sont les vôtres ?