Chine : 5 Conseils pour les Entreprises de la FinTech

L’industrie de la Fintech en Chine dont la valeur en 2017 s’élève à près de 2200 milliards de dollars constitue l’un des marché le plus innovant et pionnier du genre dans le monde. La même année, le secteur des Financial Technologies en Asie était bénéficiaire d’investissement à hauteur de 11 milliards de dollars. Ce marché vient donc concurrencer les marchés leaders comme l’e-commerce ou le développement digital retail par exemple… 

La Chine, leader mondial de la Fintech

La Chine est sans l’ombre d’un doute pionnière dans le secteur des financial Tech. Notamment avec la vague de vulgarisation des applications de paiement comme WeChat ou Alipay, la Chine est la seule à avoir adopté ces technologies à cette échelle. Selon eMarketer, 79,3% des utilisateurs de smartphone en Chine utilisent également des applications de paiement mobile contre seulement 30% aux États-Unis. 

Parcours certifiant Webmarketing
Les applications WeChat et Alipay permettent à leurs utilisateurs de payer en ligne mais également en magasin grâce aux QR codes

La révolution numérique en Chine est apparue soudainement et a radicalement transformé le quotidien des Chinois. Avec près de 58% des Chinois connectés, le nombre de netizens en Chine s’élève à plus de 800 millions, dont 98% d’utilisateur mobile. 

L’essor de la Chine dans le secteur des technologies financières est une réponse à cette adoption massive des smartphones, au développement d’applications et à la demande des consommateurs en matière de rapidité, de commodité et de facilité de paiement.

Comment tirer parti de cette dynamique d’investissement et de développement des entreprises de FinTech en Chine ? 

#1 Établissez votre réseau avant le lancement 

Il est important pour le lancement d’une entreprise sur le marché chinois que vous construisiez un réseau solide. D’une part parce qu’en Chine la culture du « 关系 » qui signifie littéralement « relation » est très importante. Ainsi les relations que vous établirez avec les acteurs de votre industrie vous permettront d’aller loin dans vos projets chinois. 

Le guanxi reposera sur votre capacité à échanger sur des aspects plus personnels de votre vie avant de pouvoir créer des liens professionnels. C’est souvent de cette façon que se créer les relations en entreprise en Chine. Une fois cette relation établie, votre interlocuteur sera beaucoup plus ouvert et d’un soutien souvent irréprochable.

#2 Tirez parti des stratégies O2O 

Les stratégies online to offline peuvent permettre d’attirer des clients et de créer un sentiment de confiance. En effet, si le premier contact s’effectue souvent par plateforme digitale, une entité physique permet au client moins à l’aise sur des supports digitaux de pouvoir accéder aux services et aux suivis avec de « vraies » personnes. 

Une entité physique permet donc à tous les clients d’accéder à vos services, mais cela contribue également aux développements de votre image de marque, à l’augmentation du taux de confiance qu’ont vos clients / potentiels clients en votre enseigne.

#3 Créez des partenariats avec des entités locales opérant également dans la FinTech

Il est difficile pour les entreprises étrangères de s’implanter en Chine. Notamment pour tout ce qui touche au digital, car à l’inverse de toute les autres économies au monde, la Chine a construit elle-même son propre écosystème digital au lieu d’adopter celui des Américains. 

Ainsi il est judicieux si vous souhaitez vous implanter sur le marché chinois de créer un partenariat avec une entité chinoise. Une entreprise qui aura une connaissance plus approfondie des consommateurs, du marché, des méthodes de fonctionnement en Chine. 

Attention cependant à établir un partenariat juste et équilibré avec l’entité chinoise, à ne pas vous laisser marcher dessus par les connaisseurs du marché. Il est aisé pour une entreprise chinoise de tirer parti d’un business étranger et de le laisser de côté par la suite. Les règles doivent être claires dès le début de votre relation. 

#4 Tirer parti des prêts P2P (peer to peer) 

Ce type de prêt est de plus en plus courant en Chine et contribue fortement à la dynamisation du secteur des FinTech. Les banques accordent très peu de crédit (seulement 20% des projets de crédits sont acceptés en Chine).

C’est dans ce contexte que les prêts P2P se sont développés, un marché permettant aux particuliers d’accéder au crédit sans avoir en avoir recourt aux crédits bancaires. La gamme des offres de prêts sur le marché P2P est variée et les taux d’intérêt libéralisés stimulent le microcrédit sur Internet et la croissance de plusieurs petites et moyennes entreprises.

#5 Utilisez les outils digitaux chinois

Le meilleur moyen de bien s’implanter en Chine est d’adapter son business aux outils chinois déjà utilisés et bien implantés en Chine. Ils permettront de donner confiance aux Chinois puisque ce sont des dispositifs qu’ils utilisent déjà quotidiennement, comme les applications Alipay et WeChat qui régissent la vie de leurs utilisateurs. 

Tirer parti de la dynamique d’investissement chinoise

La Chine est l’un des pays à investir le plus dans le secteur financier. La Chine accorde de plus en plus d’importance au développement des entreprises étrangères et aux investissements dans ces dernières. Ainsi, de réelles opportunités sont accessibles sur le territoire chinois pour les entreprises de FinTech. 

Si les entreprises FinTech voulant s’implanter en Chine se frottent à un environnement très concurrentiel, elles saisissent cependant l’opportunité de se développer sur un des marchés de FinTech les plus développés et enrichissante au monde.