Gagner de l'argent en ligne - Ce qu'on omet (volontairement) de te dire...

E-commerce, Blogging, Dropshipping, coaching en ligne, sondages rémunérés. Si tu regardes cette vidéo, c’est probablement parce que tu es à la recherche d’une méthode pour générer de l’argent sur Internet, te constituer un complément de revenu…

Cette méthode te permettra notamment de :

  • Financer tes loisirs, voyager plus souvent ;
  • Consacrer plus de temps à ta famille ;
  • Arrêter de compter à chaque fois que tu veux t’offrir un extra ;
  • Basculer sur un temps partiel.

Et finalement atteindre une certaine liberté financière.

Le problème pour gagner de l’argent sur Internet, et tu as dû t’en apercevoir, c’est que la profusion d’informations disponibles rend le choix difficile.

Il suffit de rechercher sur YouTube « gagner de l’argent sur Internet » pour tomber sur des dizaines de vidéos te vantant la dernière recette miracle facile et rapide à mettre en place.

Et cela pose 2 problèmes :

Le premier problème est mis en évidence par Barry Schwartz dans son livre « Le Paradoxe du choix ». Ce livre montre l’étroite corrélation entre la quantité de choix auquel tu es soumis et ton hésitation au moment de passer à l’action.

C’est un peu comme devoir choisir le parfum d’un pot de confiture devant un rayon plein à craquer.

On peut finalement résumer ce premier problème par la peur de passer à côté de la bonne opportunité.

Le deuxième problème, quant à lui, peut se résumer par la difficulté à dissocier l’arnaque de la vraie opportunité et la peur de faire le mauvais choix.

Et finalement l’obstacle, ce n’est pas de te lancer sur le web, mais plutôt d’arriver à choisir, parmi la quantité d’informations disponible sur la toile, une méthode viable et qui te corresponde.

La bonne nouvelle, c’est que des solutions viables et rentables existent.

Et dans la suite d’article, je vais te présenter (chiffres à l’appui) celle qui m’a permis, entre autres de générer pas moins de 1447,47 euros par mois, de quitter un job alimentaire sous-payé et peu valorisant et de voyager aux quatre coins du monde

Et en parlant de job sous-payé, et peu valorisant, j’en ai une certaine expérience. Le dernier en date étant “vendeur à Decathlon”.

Je m’en souviens encore car à l’époque je venais tout juste de passer 2 semaines au Vietnam.

Moi sans barbe – Vietnam (année 2010)

Autant te dire que le retour “à la réalité” a été brutal. Surtout que je me suis retrouvé à travailler en pleine période de soldes.

Cette expérience aussi déplaisante soit-elle, aura au moins eu l’occasion de me forcer à trouver un moyen qui me permette de voyager beaucoup plus souvent, du moins beaucoup plus que les 5 semaines de congés payés qui nous sont alloués.

Et après pas mal de recherches, Internet s’est naturellement imposé à moi.

J’ai commencé à jouer au Black Jack sur des casinos en ligne pour finalement perdre l’intégralité de ma mise de 250 euros en l’espace de 2 semaines.

Par la suite, j’ai créé un ebook sur “comment obtenir ses premiers clients en 31 jours” qui a fait un flop après 1 mois de travail acharné.

Puis, j’ai décidé de lancer un blog sur mes voyages au Vietnam dont le business modèle s’est effondré du jour au lendemain après 3 ans de loyaux services.

Autant te dire que niveau motivation je n’étais pas au top

Et au moment où je pensais tout abandonner, j’ai eu l’occasion de rencontrer Yann et Maximilien lors d’un séjour à Bangkok, deux webentrepreneurs vivant confortablement d’un certain type de revenus en ligne… l’affiliation.

Après quelques bières et une vision d’ensemble du concept, j’ai décidé de me consacrer à 100% à l’affiliation, notamment au travers des sites de niche (je t’en parle en détails dans la suite de l’article).

On était en 2014 et il m’aura fallu à peu près un an pour atteindre la barre des 1000 euros et un an de plus pour dépasser celle des 5000. 

Le meilleur dans tout ça, c’est qu’à l’heure à laquelle j’écris ces lignes, les sites existent toujours et continuent à me rapporter encore de l’argent sans que j’aie besoin de m’en occuper.

Qu’est-ce que l’affiliation?

L’affiliation c’est très simple. C’est le fait de faire la promotion de produits et de services et de toucher une commission pour chaque vente générée.

Concept de l’affiliation et des sites de niche

Imaginons qu’on fasse la promotion d’arbres à chats. A chaque fois que tu vas renvoyer une personne sur Amazon et qu’une personne va acheter un produit, tu vas toucher une commission en retour.

Et le meilleur pour la promotion de produit en affiliation reste les sites de niche.

Un site de niche, c’est un petit site thématisé, un blog qui va parler d’une thématique.

Ce sont des sites sur lesquels tu as forcément dû surfer à un moment ou à un autre lorsque tu as fait des recherches sur Google.

Et ces sites présentent plusieurs avantages

  • Le premier avantage c’est que tu peux te lancer sur une multitude de thématiques et pas forcément que sur Amazon ;
  • Le deuxième avantage c’est que tu n’es pas obligé de te mettre en avant. C’est le deal parfait si tu souhaites créer un blog sans montrer ta tête ;
  • Le troisième avantage, qui est l’un des meilleurs, c’est que tu vas pouvoir générer des revenus récurrents, automatiques et durables.
Revenus sur l’une des plateformes avec laquelle je travaille (décembre 2019)

Tu l’auras compris, si tu décides de générer des revenus en ligne grâce à la combinaison de l’affiliation et des sites de niches, tu t’offres la possibilité de gagner de vrais revenus qui se comptent en dizaine, voire en centaines d’euros tous les mois.

Car une fois ton système en place, tu toucheras des commissions de manière automatique qui te permettront d’avoir du temps libre pour :

  • Profiter d’un weekend en famille ;
  • Te payer le voyage dont tu rêves depuis des années.

Et si tu es intéressé par la combinaison de l’affiliation et des sites de niche, sache que je t’ai préparé une formation offerte dans laquelle je te donne toutes les bases en t’expliquant tout le concept de A à Z.

Voilà pour cet article. Si tu as des questions, n’hésite pas à me les poser en commentaire, j’y répondrai avec grand plaisir.