Référencement naturel - Créez des contenus qui séduiront Google mais surtout VOTRE cible - 18 septembre 2019

Créez des contenus qui séduiront Google mais surtout VOTRE cible

Créez des contenus qui séduiront Google mais surtout VOTRE cible
Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

La dernière fois, nous avons vu comment choisir ses mots-clés de sorte à attirer les bonnes visites sur son site. Des visites qui vous amènent des prospects, clients et autres leads qualifiés ! Dans cet article, nous allons voir comment créer des contenus, basés sur ces expressions, qui vont séduire à la fois Google mais surtout votre cible…

Est-ce qu’il faut bourrer de mots-clés ses contenus pour bien se positionner sur Google ?

Que le mot-clé soit présent à différents endroits du contenu c’est une chose mais il est fortement déconseillé de mettre votre mot-clé toutes les deux phrases 😊

Non seulement c’est absolument indigeste et vous allez faire fuir votre audience (donc avoir un taux de rebond élevé, qui est considéré comme un signal négatif par Google) mais en plus, cela peut se retourner contre vous. Un contenu trop optimisé peut être repéré par Google et déclassé.

De nos jours, au-delà de la répétition du mot-clé dans le texte, les moteurs de recherche analysent le contexte sémantique du contenu. Ce contexte va jouer un rôle important dans votre classement.

Pour faire simple, en fonction de l’expression que vous visez, Google s’attend à avoir un certain nombre d’expressions connexes dans le contenu. S’il repère les bonnes expressions en fonction du contexte, cela renforcera la force de votre contenu.

Donc, NON, il ne faut surtout pas bourrer vos contenus de mots-clés.

Alors on fait quoi ?

1 : Travailler son contexte sémantique

Lorsque vous avez choisi vos expressions, vous avez surement trouvé des expressions complémentaires les unes avec les autres.

Vous allez choisir 1 expression principale et 2-3 expressions secondaires. L’expression principale sera celle sur laquelle vous allez optimiser votre contenu, VOTRE objectif !

Les deux autres viendront en appui et seront des expressions principales dans d’autres contenus.

En parallèle, comme vu précédemment, Google s’attend à certaines expressions vis-à-vis de l’expression principale que vous visez. Vous allez utiliser des outils d’analyse sémantique pour avoir une liste d’expressions.

De mon côté, j’utilise 1.fr.

Vis-à-vis du mot-clé, il donne une liste d’expressions et un pourcentage d’optimisation, plus vous utilisez les expressions, plus le contexte sémantique est cohérent et plus votre note est bonne.

Ici, par exemple, ce sont les expressions attendues pour travailler le mot-clé « optimiser son référencement » :

outil analyse sémantique

Grâce à ce type d’outil, vous pouvez optimiser parfaitement votre contexte sémantique.

A ce stade, vous avez :

  1. Votre mot-clé principal ;
  2. Vos 2-3 mots-clés secondaires ;
  3. Les mots à utiliser pour avoir un contexte sémantique cohérent vis-à-vis du mot-clé principal.

Vous êtes donc prêt à rédiger !

Oups pas encore, une dernière petite chose…

2 : Analyser la concurrence et faire mieux en termes de contenu

Avant de passer à la rédaction de votre contenu, vous allez taper votre mot-clé dans Google et analyser les 3 / 4 premiers résultats.

Sur ces résultats, vous allez étudier deux choses :

  1. Le nombre de mots des contenus ;
  2. Les sujets abordés.

Pour le nombre de mots, vous allez prendre le nombre le plus élevé de mots sur ces 4 premiers résultats et y ajouter 20%.

Exemple vous avez des contenus entre 500 et 1400 mots sur l’expression que vous visez, vous prenez 1400 vous y ajoutez 20% soit 1680 et cela sera votre objectif de mots.

Pour les sujets abordés, utilisez les pour vous aider à trouver des idées (sans copier bien sûr) pour votre contenu. Une sorte de brainstorming pour être plus efficace dans votre rédaction.

Petit récap, à ce stade vous avez :

  1. Votre mot-clé principal ;
  2. Vos 2-3 mots-clés secondaires ;
  3. Les mots à utiliser pour avoir un contexte sémantique cohérent vis-à-vis du mot-clé principal ;
  4. Le nombre de mots à rédiger ;
  5. Des idées de contenus.

Cette fois-ci, vous êtes prêt à produire un contenu d’une qualité à bluffer votre audience !

Car rien ne sert de produire un contenu fade, il faut qu’on ressente votre personnalité afin d’être efficace et obtenir le ROI visé.

3 : Rédiger son contenu avec les expressions visées sous les yeux

Mettez sur un post-it, un second écran, ou tout simplement une page les mots-clés à intégrer dans votre contenu. Rédigez de façon complétement naturelle avec votre cible en tête et faites-en sorte de répondre à toutes les questions et objections qu’elle pourrait avoir.

Utilisez, sans forcing, quand vous pouvez le mot-clé que vous visez, intégrez également au moins une fois, chacun des mots-clés secondaires et un maximum d’expressions suggérées par l’outil pour votre contexte sémantique.

Pensez à bien organiser votre contenu avec un titre, une introduction et des grandes parties précédées d’intertitres.

Une fois que vous avez atteint votre objectif de mots et que vous êtes fier de votre contenu, faites une deuxième relecture, cette fois-ci, orientée référencement / seo.

4 : Avoir une seconde relecture orientée SEO

Vous allez maintenant faire en sorte de respecter cette checklist SEO :

  1. Vérifiez que le mot-clé est présent dans le titre ;
  2. Dans l’introduction également ;
  3. Dans un des intertitres (au passage, vérifiez que vos intertitres utilisent la balise H2) ;
  4. Dans le nom de vos images ;
  5. Utilisez la mise en gras et italique sur l’expression avec parcimonie ;
  6. Rédigez un title avec l’expression principale et les expressions secondaires ;
  7. Rédigez une meta description qui donnera envie de cliquer pour lire votre article ;
  8. Optimisez l’url de votre page, elle doit contenir également le mot-clé ;
  9. Intégrez également l’expression dans la balise alt de vos images.

Faites cela de façon naturelle et sans abus. A ce stade, vous avez un contenu bien rédigé qui contient votre expression aux bons endroits. Il reste maintenant à renforcer le contexte sémantique.

5 : Optimiser son contexte sémantique jusqu’au bon résultat

Maintenant, vous allez passer votre contenu dans l’outil d’analyse sémantique en indiquant le mot-clé que vous visez. Il vous donnera alors une note sur 100 ainsi que les expressions à ajouter pour renforcer encore le contexte.

Rajouter des expressions jusqu’à obtenir une note d’au moins 80. Une fois que vous atteignez ce score, faites une dernière relecture avant publication.

Si vous souhaitez une présentation de l’outil, vous avez notre article dédié.

Si vous ne souhaitez pas utiliser ce type d’outil, faites-en sorte d’analyser les premiers résultats de Google sur l’expression que vous visez et repérez les expressions et sujets abordés. Ça ne sera jamais aussi efficace mais cela permettra d’atteindre un premier niveau d’optimisation sémantique.

6 : Optimiser le maillage interne

Votre premier contenu créé, vous allez maintenant rédiger le même type de contenu pour vos expressions secondaires. Dans ces contenus, l’une des expressions secondaires deviendra votre mot-clé principal et le mot-clé principal du précédent contenu et les autres expressions secondaires vos expressions secondaires…

Une fois vos contenus créés sur chacune des expressions, vous allez les relier entre eux en faisant des liens sur les mots-clés secondaires que vous avez intégré à chacun de vos contenus.

Ils se renforceront ainsi mutuellement.

Vous pouvez également rechercher parmi vos contenus déjà publiés des sujets connexes pour créer des liens également dans vos archives.

Et votre style éditorial dans tout ça ?

Votre style éditorial ne doit surtout pas être oublié, bien au contraire !

En lisant vos contenus, votre cible doit, non seulement se reconnaitre dans ces derniers mais également VOUS reconnaitre !

Ayez votre propre style ou développez-le si ce n’est pas encore le cas. Affirmez-vous !

Vous souhaitez pratiquer avec nous l’optimisation éditoriale ? Découvrez notre atelier en présentiel sur Paris :

Atelier Google Loves Me le 13 novembre 2019

atelier référencement google loves me

Vous souhaitez apprendre à être efficace dans votre référencement éditorial ? Découvrez notre atelier Google Loves Me (et c’est réciproque), à Paris (Métro Père Lachaise) le mercredi 13 novembre 2019. Un atelier pratique sur Paris pour apprendre à identifier les expressions recherchées par sa cible, mettre en place un calendrier éditorial et rédiger des contenus performants pour Google et appréciés de sa cible. Cliquez ici pour plus d’informations et réserver votre place (tarif au plus juste, places très limitées).