Search Marketing - Comment les Français chercheront-ils demain sur internet ? - 7 juin 2019

Comment les Français chercheront-ils demain sur internet ?

Comment les Français chercheront-ils demain sur internet ?
Gauthier Caizergues Consultant SEO

Depuis 2018 et l’arrivée des assistants vocaux dans les foyers français, les manières de rechercher sur internet ont tendance à évoluer vers un comportement vocal…

Cela fait depuis 1998 que les internautes français et du monde entier ont l’habitude d’utiliser le moteur de recherche de Google et ses liens bleus pour trouver toute sorte d’information sur internet. Bien que la recherche web en tapant sur un clavier reste ancrée dans les comportements, on assiste depuis quelque temps à une évolution sans précédent de l’utilisation des moteurs de recherche due aux assistants vocaux.

En s’appuyant sur les dernières communications de Google et futurs appareils connectés qui arriveront en France courant 2019, voici à quoi pourrait ressembler la recherche sur internet de demain.

La recherche vocale

Selon une infographie de Visual Capitalist décryptée dans un article de l’Agence 90, près de 25% des foyers américains possèdent un assistant vocal du type Google Home ou Amazon Echo. Toujours selon cette même étude, ce chiffre devrait plus que doubler pour atteindre 55% en 2022.

Ces chiffres en constante croissance reflètent parfaitement à quel point les GAFA comme Google et surtout Amazon ont su installer la recherche vocale dans les habitudes quotidiennes des consommateurs. En effet, la firme de Jeff Bezos avec son assistant Amazon Echo Dot occupe la position de leader aux Etats-Unis avec 31,4% de parts de marché, loin devant le Google Home de la firme de Mountain View avec 11,2%.

La Chine adepte du vocal

En l’espace d’un an, la Chine est passée d’une part de marché mondial de 0 à 30% en ce qui concerne les assistants vocaux, preuve que l’Empire du Milieu est prêt à franchir le cap d’une recherche internet sans les mains et uniquement dirigée par la voix.

Comme d’habitude en Chine, les GAFA leaders en Occident sont quasiment inexistants puisque ce sont les acteurs locaux comme Baidu et Alibaba qui se tirent la bourre pour dominer le marché du vocal. A noter que le marché chinois est très demandant de tout ce qui se rapporte aux objets connectés puisque ce secteur représentait près de 8 milliards de dollars en 2018.

La France, pays d’exception

Selon une étude menée par Reichelt Elektronik et OnePoll, le paysage des assistants vocaux en France est sensiblement différent que son voisin d’Outre-Atlantique. En effet, contrairement au marché américain c’est l’assistant Google et le Google Home qui dominent l’Hexagone avec 30% de parts de marché, reléguant l’assistant d’Amazon à seulement 9%.

Concernant l’utilisation que les Français font de leur assistant vocal, on constate que 75% d’entre eux l’utilisent principalement pour poser des questions et obtenir des informations. La deuxième utilisation étant l’écoute de musique en streaming pour 61% des utilisateurs, ce qui n’est pas étonnant puisque Spotify a récemment annoncé offrir gratuitement un Google Home Mini à tous les nouveaux abonnés de son offre Premium.

La recherche vocale ne constitue qu’une étape

Bien que la recherche vocale fasse son trou petit à petit, d’autres comportements de recherche devraient émerger dans les mois et années à venir si on se fie aux dernières innovations technologiques sorties il y a peu.

Vers une recherche visuelle

Lors de sa célèbre conférence Google I/O, le géant américain a annoncé l’arrivée courant 2019 de son dernier assistant appelé Google Nest Hub embarquant en plus de la technologie vocale, un écran. L’évolution proposée par cet assistant vocal est de permettre à l’utilisateur de commander une action via sa voix et l’assistant Google mais d’obtenir les informations visuellement grâce à l’écran de 7 pouces. L’année dernière déjà, Google avait lancé son premier appareil vocal et visuel appelé Google Home Hub sur le marché nord-américain, mais ne l’avait pas distribué dans l’Hexagone. Avec le Google Nest Hub, les foyers français pourront donc engager un premier pas avec une nouvelle manière de rechercher sur le web.

La réalité augmentée aux portes de notre quotidien

La conférence Google I/O 2019 a réservé bon nombre d’autres annonces dont une particulièrement alléchante concernant l’intégration de la réalité virtuelle dans le quotidien des internautes comme l’explique cet article. Pour rappel, le concept de réalité virtuelle consiste à utiliser notre environnement et de l’enrichir avec des éléments virtuels. Cette technologie a été largement démocratisée par l’application mobile Pokémon Go qui permet de capturer les créatures de Nintendo où que vous vous trouviez.

Revenons à la conférence Google I/O durant laquelle l’entreprise californienne a annoncé que les pages de résultats de son moteur de recherche seront enrichies par de la réalité virtuelle dès le mois prochain. Un exemple très concret a été montré où l’on peut voir qu’en tapant la recherche « muscle flexion » dans Google, des résultats permettent de profiter d’une animation 3D relative à une flexion de muscle que l’internaute pourra situer dans sa réalité.

Conclusion

Vous l’aurez compris, les mois à venir constitueront un bouleversement majeur dans la manière dont les internautes recherchent sur le web avec l’expansion de la recherche vocale et l’arrivée progressive de la réalité virtuelle dans les résultats de recherche Google.