Inbound Marketing - Quel avenir pour l’Inbound Marketing ? - 29 mai 2019

Quel avenir pour l’Inbound Marketing ?

Quel avenir pour l'Inbound Marketing ?

Et si l’Inbound Marketing était dépassé, désuet, plus dans le coup ? Lorsque j’ai fondé l’agence 1min30 en 2012, celle-ci était pionnière dans l’Inbound Marketing en France. Mais au-delà de l’appliquer à ma propre entreprise, j’ai toujours été un fervent défenseur de la discipline… Pendant de très nombreuses années, j’ai tenté d’évangéliser l’Inbound auprès de mon audience. Sept ans plus tard, force est de constater que le travail d’évangélisation est fait, mais aussi que mon approche a aussi quelque peu évolué, et que j’émets aujourd’hui certaines réserves sur l’efficacité de l’Inbound Marketing…

1. Mais au fait, qu’est-ce que l’Inbound Marketing ?

Avant de se prononcer sur le fait que l’Inbound soit dépassé ou non, revenons sur le terme en tant que tel. Inbound signifie « faire venir à soi », « vers l’intérieur ».

A l’inverse de Outbound qui veut dire « aller vers l’extérieur ». D’ailleurs, la première fois que j’ai entendu parler de ce terme c’était à New York. Là-bas, les trains qui entrent dans la ville sont appelés les Inbound Trains.

Alors que ceux qui en sortent sont nommés les Outbound Trains. Mais la démocratisation de ce terme dans l’univers du marketing, on la doit surtout à la société HubSpot, éditrice d’un logiciel de marketing automation.

Avant cela, on parlait surtout de marketing push et pull.

Pour moi, l’Inbound Marketing consiste à devenir son propre média, à convertir son audience en client.

Avant, cela coûtait cher d’adresser son audience. Télévision, radio, presse… pour exister dans les médias, il fallait payer. Aujourd’hui, avec un simple smartphone et une connexion internet, vous pouvez faire passer vos messages.

C’est un fait, le digital a cassé les codes et offre de nouvelles opportunités de communication pour toutes les entreprises.

2. Pourquoi l’Inbound n’est-il plus aussi efficace ?

De nos jours, il est compliqué, voire impossible, de pratiquer l’Inbound Marketing comme en 2012. L’époque des pionniers est révolue, sa mise en place n’est plus aussi efficace qu’avant… Et cela, plusieurs facteurs l’expliquent.

Premier facteur : le référencement

Il y a 7 ans, peu importe la thématique, n’importe quel article de blog se référençait facilement, il arrivait souvent en première position, ou dans les pires des cas, dans le top 10.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Autre facteur à prendre en compte : la démocratisation de la newsletter

A mes débuts, lorsque je partageais mes articles via ma newsletter, celle-ci avait une vocation pédagogique, non promotionnelle.

Et ce fut l’une des premières dans son genre.

Mais aujourd’hui, quelle entreprise ne produit pas de newsletter ?

Cette démocratisation, cette massification engendre une problématique : les newsletters sont de moins en moins ouvertes et lues.

La baisse du reach sur les réseaux sociaux est un autre facteur prépondérant

Facebook, LinkedIn et toutes les plateformes sociales ont réduit la portée de nos messages sur leurs plateformes respectives. Avant, ces derniers étaient encore largement visibles par nos réseaux. Ils ont compris qu’il était intéressant de nous vendre des contenus sponsorisés.

Et tous ces facteurs s’ajoutent à d’autres…

Popularisation du livre blanc, augmentation du prix des campagnes pour générer du lead… les leviers de l’Inbound Marketing ont pris un sérieux coup dans l’aile.

Pour dire vrai, si je devais lancer l’agence aujourd’hui, je ne miserais probablement pas sur l’Inbound Marketing… Cette stratégie est trop démocratisée, pas assez différenciante…

3. Comment aborder l’Inbound Marketing en 2019

A mon sens, le marketing doit de nouveau être abordé sous l’angle du 360°. L’idée n’est pas de décliner vos créations sur TOUS les supports à votre disposition, mais de repenser directement le marketing à 360°. Autrement dit, d’exploiter tous les canaux pour faire connaître à votre audience : votre ligne édito, vos messages, votre valeur ajoutée.

Quel que soit le point de contact avec votre marque, votre audience doit vivre une expérience client singulière, cohérente et forte.

La question n’est pas de savoir si vous devez faire plus ou moins de digital, mais de savoir comment vous allez adresser votre audience. Faites preuve de créativité, misez sur l’expérience client, innovez, prenez des risques…

Parce que ce sont toutes ces composantes qui aujourd’hui et demain constitueront le nouveau visage du marketing.

Ainsi, voici la stratégie que je mettrais en place si je devais lancer mon agence aujourd’hui, en 2019…

Premièrement, je m’appuierais moins sur mon site internet, car il ne serait plus en mesure de fédérer 150 000 visites par mois.

Je miserais aussi davantage sur l’outil vidéo et sur le développement de ma chaîne YouTube. Nombreuses sont les belles histoires à raconter sur le marketing.

Ensuite, j’écrirais un livre sur le marketing, et je l’offrirais à mes prospects les plus importants.

Bon en vrai ça je le fais déjà. Le cadeau physique reste un bon moyen pour conclure un rendez-vous.

Pour dire vrai, je n’abandonnerais pas l’Inbound marketing. Simplement ce ne serait pas l’Inbound tel qu’il a été imaginé et promu par HubSpot à ses origines.

Je miserais sur l’Inbound dans la dimension qui est celle de devenir son propre média, de chercher à convertir son audience en client. Puis en ambassadeur, j’essaierais de renforcer ce sentiment d’appartenance à une communauté. Je tenterais de tisser une relation qui va au-delà de l’aspect commercial, je chercherais à tisser un lien, de passionnés, d’amitié, d’amour.

Si cet article vous a plu, retrouvez notre livre blanc Inbound Marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients, et contactez notre agence Inbound Marketing.