Inbound Marketing - Content Marketing : 6 idées et 5 étapes pour recycler ses blog posts - 6 décembre 2018

Content Marketing : 6 idées et 5 étapes pour recycler ses blog posts

Cécilien Dambon SEO & Growth Lead à Venngage

Recycler, c’est bon pour la planète. Mais c’est aussi bon pour atteindre vos objectifs marketing ! Je vous le prouve dans cet article…

On pense tous à développer sa stratégie de contenu pour toucher plus de monde, essayer différents canaux de communication, programmes de promotion, etc. Mais l’on pense peu à l’effort investi.

Vous avez créé ce superbe article sur le marketing automation ? Oui, mais voilà, après quelques heures sur les réseaux sociaux, le voici perdu dans la masse de contenus produits chaque minute.

Alors, on envoie un email à ses utilisateurs pour continuer la promotion. Puis, on essaye de voir s’il n’y a pas moyen de ranker cet article sur Google (pro tip : si vous faites cela dans cet ordre, il est un peu tard pour y penser…). On épuise toutes ses options avant de passer à la création d’un autre contenu.

Autant se le dire tout de suite : si le contenu digital et sa distribution utilisaient des ressources fossiles, on ne verrait pas des éco-responsables tous les jours ! D’autant plus que l’opération coûte cher, surtout quand on est une entreprise à petit budget.

recycler contenu statistiques

Lorsque l’on pense optimisation de contenu, on pense généralement à une approche SEO ou à l’expérience utilisateur vis-à-vis de ce même contenu.

Mais optimiser son contenu veut aussi dire faire en sorte qu’il soit réutilisable et ait la plus longue durée de vie possible, qu’il ait bien performé ou non.

Après tout, abandonneriez-vous votre voiture au bord de la route sous simple prétexte qu’elle ne marche pas aussi bien que ce que vous pensiez ?

Je suis convaincu que non. Et il en va de même pour la relance de votre blog.

Ça veut dire quoi recycler ses contenus ?

Avant même sa création, cela veut dire penser “unicorne”.

“Et aquaponey aussi ?!”

Je vous vois venir.

Un contenu “unicorne” est un contenu original à très fort potentiel de viralité. Il performe mieux que tous vos autres contenus, et mieux que tous les contenus sur le même sujet.

Plus votre contenu sera performant, plus il sera facile de le décliner sous plusieurs formats tout en gardant le même potentiel, plus vous rentabiliserez votre investissement.

Je vous invite à consulter le travail de Larry Kim, CEO de MobileMonkey, à ce sujet !

Larry Kim Twitter

Recycler un contenu consiste à le reformater visuellement pour le promouvoir efficacement sur d’autres canaux et atteindre de nouveaux résultats.

C’est créer plus avec moins, en moins de temps, et pour de meilleurs résultats. C’est aussi travailler plus intelligemment, plutôt que plus dur.

Voici 6 idées de reformatage de contenu :

  1. Blog post -> infographie ;
  2. Rapport -> diaporama/présentation ;
  3. Diaporama/présentation -> brochure ;
  4. Blog post -> Ebook ;
  5. Infographie -> image pour réseaux sociaux ;
  6. Image pour réseaux sociaux -> bannière pour newsletter.

Pourquoi penser visuel plutôt que textuel ?

On sait tous désormais que les visuels performent mieux que de longs textes à bien d’égards.

Ce que l’on mentionne peu par contre, c’est que les visuels permettent simplement de donner une seconde vie à des contenus fatigués, et que leurs variations sont quasiment illimitées.

Cela dit, reformater un contenu n’est pas aussi simple que de créer un nouveau visuel de zéro. Voici les différentes étapes à suivre pour un recyclage optimal.

Comment recycler ses contenus en 5 étapes ?

1. Trouver son contenu le plus performant

Pour commencer, il est nécessaire de fouiller ses rapports analytics pour identifier le contenu de son site qui ramène le plus de trafic, le plus de partages sur les réseaux sociaux, ou pourquoi pas le plus de backlinks.

Parmi les meilleurs outils pour y arriver, on retrouve Google Analytics et Buzzsumo.

2. Identifier et extraire les pépites d’or

Maintenant que vous avez identifié votre contenu le plus performant, il est temps de se mettre au travail.

J’assume ici que votre public trouve un intérêt particulier à ce contenu, car il inclut toutes sortes d’informations à forte valeur. Pour créer des visuels qui capitalisent sur cette valeur, vous aurez besoin d’extraire et de compiler ces éléments-clés :

  • Faits ;
  • Citations ;
  • Statistiques ;
  • Astuces ;
  • Instructions.

Chacun de ces éléments peut potentiellement faire l’objet d’un visuel unique, ou être compilé pour faire une infographie digne de ce nom.

3. Trouver les bons éléments visuels

Une fois ces éléments clés identifiés, comment passer de la simple stat ou astuce au visuel percutant ?

À ce stade, une session brainstorming va vous aider à trouver des idées de visuels qui viendront communiquer ou renforcer votre fait, statistique, etc.

Commencez par dresser une liste de mots-clés qui pourraient être traduits en visuels. Des idées qui peuvent être résumées en une icône, une illustration, une photo. Ne vous souciez pas de comment trouver ces illustrations pour le moment.

Prenons un exemple simple. Si je souhaite comparer le nombre de fautes effectuées par l’équipe de France durant la Ligue des nations par rapport aux autres équipes, je vais probablement m’orienter vers des éléments visuels parlant au plus grand nombre (icônes, couleurs…).

  • Faute : couleur jaune ou rouge, sifflet ;
  • Équipe de France : maillot bleu, ballon, étoiles, coq ;
  • Ligue des nations : drapeaux, coupe, stade ;
  • Comparaison : diagrammes en bâtons, diagrammes camembert, couleurs différentes pour chaque équipe.

On peut éviter le cliché, mais l’utilisation de stéréotypes aide la communication du message grâce à l’association de concepts visuels connus de votre public.

Une fois ces mots-clés trouvés, vous pouvez lancer la recherche de visuels. Il existe des dizaines de bibliothèques d’icônes et d’illustrations gratuites. Des logiciels de création graphique, comme Venngage, incluent même ces bibliothèques dans leur outil.

icones-equipe-france4. Commencer par recycler un article en infographie ? Probablement une bonne idée !

Les infographies sont un bon point de départ si vous souhaitez aller plus loin dans le recyclage de votre article. Une fois votre infographie réalisée, rien de plus simple pour en faire une image d’en-tête pour votre blog, un visuel pour Twitter, ou une publication Instagram.

Pour commencer, vous pouvez simplement associer votre fait avec votre illustration comme dans les exemples ci-dessous :

exemples-infographies

Voyez comment chaque section est associée à une illustration ? Recycler son article sous la forme d’une infographie peut être aussi simple que ça ! Et c’est encore plus simple à partir d’un modèle.

En voici la preuve avec l’exemple précédent (et le tout en moins de 30 minutes grâce à un modèle d’infographie).

France Pays Bas infographie

5. Reformater son infographie en visuels pour réseaux sociaux

Pour recycler votre infographie, il vous faut simplement retenir un fait marquant, une statistique, une citation, une icône ou, plus simplement, l’en-tête de votre infographie, et mettre ça en avant dans un visuel.

Toujours le même exemple avec, ci-dessous, un visuel pour Instagram.

publication instagram

Et une image à la une pour votre article.

banniere france pays bas

Si je me lance dans la création d’un contenu plus élaboré, comme un ebook ou une présentation reprenant toutes les statistiques de l’Équipe de France depuis 1957, je peux réutiliser ces visuels et même m’en servir en tant que modèle pour d’autres résumés de match dans le cas présent.

Comme vous le voyez, cette approche vous permet de créer une tonne de nouveaux contenus avec très peu de nouveaux éléments. Il vous suffit de copier/coller les éléments de votre modèle de base, les réajuster selon le type de visuel et le format, et le tour est joué ! Et c’est sans mentionner la création de webinaires, podcasts ou vidéos à partir de ces mêmes statistiques et faits !

Je conclus avec une statistique marquante : sur Twitter et Facebook, les publications comprenant des images sont partagées deux fois plus en moyenne que celles qui n’en ont pas. (Source: How to Create Viral Content: 10 Insights from 100 Million Articles)

Alors, n’attendez pas pour tirer le meilleur parti de vos écrits en les recyclant visuellement !