Search Marketing - Comment être mieux classé et tirer profit de Google images ? - 4 septembre 2018

Comment être mieux classé et tirer profit de Google images ?

Invité Auteur

Le référencement ne consiste pas seulement à optimiser le contenu écrit. La domination croissante du contenu visuel en ligne a apporté avec elle de nouvelles possibilités d’augmenter le trafic de recherche d’un site en optimisant les vidéos et les images…

L’optimisation de vos images donne à votre site Web une chance supplémentaire d’être trouvé via la recherche d’images, et un bon logo ou des graphiques accrocheurs peuvent être tout aussi efficaces pour attirer les visiteurs sur votre site Web que votre contenu écrit.

Job&Co'm

Mais même si vous êtes très familier avec l’optimisation du contenu écrit, il se peut que vous ne sachiez pas par où commencer pour optimiser les images.

Quels sont les facteurs dont vous devez tenir compte ? Est-ce que l’utilisation de mots-clés s’applique toujours dans ce cas précis ?

Dans cet article, nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir sur l’optimisation de vos images pour les moteurs de recherche.

La taille de l’image

La taille de vos images peut avoir un impact important sur la vitesse globale de votre site (ce qui est un facteur de classement important). De ce fait, les images lourdes et volumineuses sont l’un des plus grands coupables du ralentissement des sites Web, en particulier sur mobile.

Cependant, parce que vous voulez aussi que vos images soient belles et accrocheuses, surtout si elles sont dans la partie supérieure de votre page web, vous ne voulez pas non plus sacrifier la qualité. Il est donc nécessaire de trouver un équilibre.

Un conseil intéressant est de ne télécharger seulement des images qui ne sont pas plus grandes que ce que l’utilisateur verra, car cela ralentit votre site sans aucun avantage pour vous ou l’utilisateur.

Quels types de fichiers seront les plus utiles ici ? GIF, JPEG et PNG sont les trois principaux types de fichiers d’images, qui représentent 96% du trafic d’images sur Internet.

PNG offre une bonne combinaison de taux de compression et de qualité d’image, et en tant que tel est généralement votre meilleur choix. JPEG peut avoir un taux de compression jusqu’à 10 fois plus élevé que les deux autres formats, mais c’est un format à perte, ce qui signifie qu’il réduit la qualité de vos images au fur et à mesure qu’il les compresse, alors considérez ce format si c’est un sacrifice que vous devez faire.

L’enregistrement d’une image animée en GIF n’entraînera pas une perte de qualité d’image, mais il peut parfois réduire les détails de couleur et est souvent considéré comme lourd pour une page web.

Si vous voulez plus de conseils pour optimiser vos images vous pouvez utiliser divers logiciels gratuits tels que Google PageSpeed Insight.

Le nom de l’image

Le nom de votre fichier peut aider les moteurs de recherche à découvrir votre contenu et à comprendre le contexte de cette image. C’est là que les mots-clés entrent en jeu.

Si vous téléchargez une photo de nature, un nom de fichier pertinent comme nature_photography.png a plus de chance de bien se classer dans la recherche que DSC_1335477.png. S’il est possible d’être encore plus spécifique, comme jardin-tuileries-paris.png, alors c’est encore mieux pour le référencement.

Les attributs alt de l’image

Les attributs alt sont les alternatives textuelles de votre image qui apparaîtront si votre image ne se charge pas.

Comme les crawlers ne peuvent pas comprendre comment est constitué une image, les attributs alt vont permettre aux crawlers de comprendre le contenu visuel, ce qui est important à la fois pour l’accessibilité et le référencement de votre image en question.

Comprenant cela, les alt text et le titre sont les meilleurs endroits pour mettre n’importe quels mots-clés pertinents de l’image, MAIS : n’abusez pas des mots-clés ! L’important est de rester pertinent.

L’attribut titre de l’image

L’attribut titre de l’image est en fait le nom de votre image, et en tant que tel sert un but très similaire à votre nom de fichier.

La principale différence est qu’il doit être lisible aussi bien par l’homme que par la machine, alors utilisez des espaces pour séparer les mots dans votre image, et non des tirets.

L’attribut alt text ou texte alternatif

C’est le champ qui décrit ce que votre image représente. Le texte alternatif peut aider les moteurs de recherche à élaborer non seulement le contenu d’une image, mais aussi le sujet du texte environnant, il est donc important de bien faire les choses.

Si possible, au moins une image dans votre page devrait contenir votre mot-clé cible, mais il est important de ne pas sur-utiliser celui-ci.

Le texte alt de l’image doit être clair, descriptif et écrit dans un langage naturel.

Imaginez-le comme si vous disiez à quelqu’un qui ne pouvait pas voir l’image de quoi il s’agissait. Quels détails clés mettriez-vous en évidence ?

Certains guides vont placer une longueur recommandée sur le texte alt, comme 80 ou 150 caractères, mais en vérité le texte alt devrait être aussi long que nécessaire pour faire comprendre le contenu de l’image. Essayez d’être succinct, mais ne sacrifiez pas les détails nécessaires pour la longueur.

Si vous utilisez WordPress, voici à quoi doit ressembler votre back-end lorsque vous uploader une image sur votre site.

URL de la page et autorité du domaine

L’URL de la page sur laquelle les images sont hébergées peut affecter le référencement de votre image. Si une image est hébergée sur une URL de page optimisée, sur une page qui contient de la qualité et un contenu pertinent, vos chances de succès de référencer l’image seront beaucoup plus élevées.

En plus d’une URL de page optimisée, l’autorité de domaine de la page peut également affecter les performances d’une image dans Google Images.

En effet, si un domaine a déjà la réputation d’offrir un contenu de qualité et pertinent, votre image sera référencée bien plus rapidement et mieux.

Le référencement d’images n’est pas différent du référencement naturel classique à cet égard.

La description de l’image et la sémantique HTML5

Un autre facteur de référencement d’image est la description (ou légende) dans la page web que vous donnerez à votre image.

Effectivement, le contenu le plus important est le texte qui entoure immédiatement l’image donc sa légende. Il peut s’agir d’une phrase d’introduction qui précède l’image et/ou d’une légende en dessous qui donne un contexte supplémentaire.

Les moteurs de recherche comme Google utiliseront ce contenu pour déterminer dans quelle mesure l’image correspond au sujet de la page.

De plus, l’intelligence artificielle de reconnaissance d’images de Google est devenue beaucoup plus sophistiquée ces dernières années, au point qu’elle peut souvent identifier si le contenu de l’image correspond au reste de votre contenu.

Astuce supplémentaire : Lorsque vous insérez votre image et votre légende à la page web, assurez-vous d’utiliser les balises HTML5 <figure></figure> et <figcaption></figcaption> pour la légende. Cela aidera grandement Google à comprendre l’importance de l’image.

Points clés à retenir

En résumé, voici comment vous pouvez optimiser vos images pour obtenir un meilleur classement dans les résultats de recherche :

  • Essayez de réduire le poids de vos images, mais pas au détriment de la qualité ;
  • Choisissez un nom de fichier pertinent ;
  • Utilisez les attributs alt pour décrire votre contenu aussi précisément que possible ;
  • Optimisez votre description/légende ;
  • Ciblez des images engageantes qui encouragent le partage.

A propos de l’auteur :

Nicolas Moinard, Growth Marketer chez Mailjet. Lorsque je n’apprends pas de nouvelles techniques de growth, je suis souvent en train d’écrire un article pour LeDigitalizeur.fr, un blog sur l’actualité du marketing digital que je nourris quotidiennement.