Social Media - Réseaux sociaux : personne n’aime l’eau tiède ! - 6 juin 2018

Réseaux sociaux : personne n’aime l’eau tiède !

Invité Auteur

Par crainte de faire le bad buzz, de nombreuses entreprises ou institutions adoptent sur les réseaux sociaux un ton neutre, factuel et froid. Elles craignent de faire une gaffe, ou tout simplement de déplaire. D’où ce réflexe défensif qui consiste à publier ce que j’appelle de l’eau tiède, un contenu sans saveur, sans émotion. Les messages ne comportent aucune erreur, mais ils n’ont aucune saveur…

Il s’agit sans doute d’un héritage de la vieille communication, lisse et ennuyeuse, à laquelle plus personne ne s’intéresse. Surtout sur les réseaux sociaux : personne ne va sur Facebook pour lire un contenu purement factuel ! L’AFP occupe déjà ce créneau…

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

Le risque, en voulant plaire à tout le monde, est surtout de ne plaire à personne. Un message neutre provoquera peu de réactions (likes, commentaires, partages) et sera donc durement sanctionné par les algorithmes des réseaux sociaux.

La bonne attitude consiste à toujours révéler qui vous êtes : vos messages doivent prendre un minimum parti. Cela s’appelle une ligne éditoriale, indispensable dans le monde des médias traditionnels, mais aussi sur les réseaux sociaux.

Car ces réseaux sont d’abord humains, et votre plus-value sera toujours votre regard, votre touche personnelle. Vous pourrez ainsi sortir du lot et vous distinguer de vos concurrents. Un like est pour l’internaute une façon de révéler qui il est, en s’identifiant à votre message. Or, personne ne s’identifie à une marque au contenu neutre : aimeriez-vous qu’on vous dise que votre personnalité est neutre ? Ce n’est pas vraiment un compliment…

Il ne s’agit pas pour autant de créer la polémique en permanence, et d’être hystérique. Les indignations faciles et excessives sur Twitter commencent déjà à lasser. Donnez simplement votre sentiment, quitte à ne pas faire consensus : votre entreprise porte des valeurs, que vos messages sur les réseaux sociaux doivent refléter. Elle défend des causes, soutient des initiatives : elle doit assumer cette identité, et le faire savoir.

Prenons un exemple : dans ce tweet, Biocoop, enseigne de magasins bio, dénonce l’utilisation de l’eau en bouteille.

 

Rien de bien méchant me direz-vous ? Pourtant 51% des Français consomment de l’eau en bouteille selon le baromètre C.I.Eau/TNS Sofres, publié 29 avril 2017. Ce tweet pointe donc du doigt une pratique qui est majoritaire chez les Français, et donc probablement chez les lecteurs.

Le point à retenir est que cette cause n’est pas directement liée à l’activité de Biocoop, mais qu’elle colle bien à ses valeurs. En amont, il est nécessaire de faire un travail rigoureux pour définir votre territoire, et donc les sujets sur lesquels vous avez une légitimité et un intérêt à vous exprimer. Car pour bien parler de vous, encore faut-il bien se connaître !

Restez toutefois dans votre rôle : si vous êtes une association sportive de quartier, ne donnez pas de consigne de vote lors des élections présidentielles (il s’agit d’un exemple réel !). Si vous gérez les réseaux sociaux d’une entreprise, ne confondez pas sa parole avec la vôtre.

En résumé, sur les réseaux sociaux, il faut jouer pour gagner, et il faut être soi-même pour plaire. Et on ne peut pas plaire à tout le monde ! Insufflez donc de l’émotion, des regrets, de l’enthousiasme, de la passion, des doutes, vos publications n’en auront que plus de succès.

A propos de l’auteur

Samuel Bielka:

Community manager freelance et auteur du livre Techniques et astuces incontournables des réseaux sociaux

TwitterSite web