La Digitale - Google veut lutter contre l’addiction numérique - 16 mai 2018

Google veut lutter contre l’addiction numérique

Rédaction CB News MAGAZINE MARKETING

Google vient de présenter une série de fonctionnalités destinées à aider ses utilisateurs à la déconnexion via, paradoxalement, des outils nichés dans son téléphone…

Le patron de Google Sundar Pichai a assuré vouloir promouvoir le « bien-être numérique » grâce à un « Tableau de bord », une série de commandes qui permettent par exemple de limiter le temps passé sur certaines applications, a-t-il expliqué lors de la conférence annuelle des développeurs à Mountain View, près de San Francisco.

Training&Co'm

« Il y a une pression croissante (qui pousse) à répondre immédiatement » à toutes les sollicitations venues de son téléphone mais « nous avons l’occasion de faire mieux » et de passer de « la peur de manquer quelque chose » à « la joie de manquer quelque chose », a déclaré M. Pichai. « Nous voulons rendre du temps aux utilisateurs », a-t-il aussi assuré. « Le bien-être numérique va être un sujet de long terme pour nous », a insisté Sameer Samat, responsable « produits » chez Google, en présentant une série de nouvelles fonctionnalités prévues dans la nouvelle version d’Android, le système d’exploitation mobile de Google, qui équipe la majorité des smartphones dans le monde.

Le téléphone indiquera notamment le temps passé sur les applications ou le nombre de notifications envoyées quotidiennement par chacune d’entre elles pour aider l’utilisateur à mesurer sa consommation. L’usager pourra ainsi programmer lui-même des limites de temps (par exemple pas plus de 15 minutes par jour sur telle ou telle application), autant de fonctions qui permettent par la même occasion à Google de connaître encore plus finement les habitudes de ses clients.

Selon Google, l’intelligence artificielle, en permettant au téléphone d’accomplir plus de tâches tout seul, permet aussi de passer moins de temps rivé sur son écran, notamment grâce à son assistant vocal, qui peut désormais passer lui-même de vrais coups de fil à un interlocuteur humain, pour prendre un rendez-vous chez le coiffeur ou réserver une table au restaurant. Google Assistant est désormais « plus naturel dans la conversation » en termes de ton et de rythme, a assuré M. Pichai et « comprend les nuances et le contexte » du dialogue.

Le groupe a par ailleurs présenté une version améliorée de sa fonction « Lens » : en filmant des textes, des objets ou des bâtiments célèbres, le smartphone sera capable de les identifier et de les « lire », ont promis ses responsables.