E-commerce - Les effets des ondes et des réseaux téléphoniques sur le sommeil - 7 mai 2018

Les effets des ondes et des réseaux téléphoniques sur le sommeil

Amélie Latourelle Responsable Marketing et Communication de l'entreprise Fonvirtual (fonvirtual.com)

Depuis quelques années, divers collectifs et associations montrent leur préoccupation à propos de l’exposition prolongée des individus à des types d’ondes et de fréquences déterminées et leurs conséquences sur la santé…

On entend de plus en plus parler du phénomène de sensibilité électromagnétique ou Intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques, aussi connu sous l’abréviation syndrome EHS. C’est un trouble dont souffre de plus en plus de personnes qui expérimentent des symptômes après l’exposition de manière prolongée à des champs électromagnétiques qui, pour le reste de la population, passe inaperçu. Ce trouble englobe des symptômes autant physiques que psychologiques parmi lesquelles des douleurs, céphalées, altérations du sommeil et parfois même convulsions et crises d’épilepsie…

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

Cependant, malgré le fait que ce syndrome soit de plus en plus fréquent au sein de la société, il est encore l’objet de nombreuses controverses. Il n’a pas encore été démontré scientifiquement que l’exposition prolongée aux ondes électromagnétiques produise quelconque effet négatif sur les individus. Les scientifiques ne nient pas les “présumés” symptômes des électrosensibles, qui parfois handicapent la vie quotidienne. En revanche, l’existence d’une cause à effet entre les symptômes et l’exposition aux réseaux électromagnétiques n’ayant pas encore été prouvée, c’est le terme même de la sensibilité électromagnétique qui est remis en cause.

Des conséquences à l’exposition aux ondes électromagnétiques ont néanmoins été prouvées lors de différentes études sur le sommeil. En résumé, il existe une relation entre les expositions aux radiofréquences et les altérations du sommeil. Les études ont démontré qu’une grande partie de ces radios fréquences provenaient des téléphones mobiles : ces dispositifs génèrent des ondes qui affectent la qualité du sommeil, l’activité électrique du cerveau (électroencéphalogramme) et la fréquence cardiaque.

Les téléphones mobiles ne sont pas la seule cause des ondes émises : de nombreux dispositifs sont impliqués dans ce phénomène, notamment les antennes-relais de téléphonie.
La téléphonie mobile est permise grâce aux communications des appareils par des ondes de radios émises au travers des antennes-relais fixes aussi connues sous le nom de station de base. Depuis plusieurs années déjà, nombreux sont ceux qui se préoccupent des ondes émises par ce genre de station de base, surtout si ces dernières se situent près de zones résidentielles du fait du risque encouru par l’exposition prolongée. D’ailleurs, différents organismes régionaux imposent désormais des normes pour les nouvelles installations.

Quelques conseils pour éviter les effets négatifs de l’électromagnétisme sur votre sommeil :

  • Eloignez vos dispositifs de communications (téléphones, tablettes, ordinateurs) avant de dormir et durant toute la nuit ;
  • Durant la journée, favorisez l’usage des kits mains libres ou écouteurs ;
  • Privilégiez la messagerie et les appels passant par internet plutôt que les communications passant par le réseau traditionnel ;
  • Optez pour des dispositifs de type smartphone utilisant internet dont les ondes ont un impact moindre que ceux passant uniquement par le réseau par câble ;
  • Investissez dans des tissus (rideaux, vêtements…) de protection pour bloquer les ondes.

Après la découverte des impacts négatifs des ondes sur le sommeil, de nombreuses entreprises y ont vu une opportunité de développer des niches de marché : vêtement anti ondes, peinture spécialisée, alternatives aux dispositifs électromagnétiques…

Parmi ces innovations, la téléphonie IP s’est révélée être une très bonne alternative à la téléphonie traditionnelle, minimisant les émissions d’ondes.

La téléphonie IP fonctionne au travers d’internet et ne nécessite donc pas de station de base fortement polluante magnétiquement. Pouvant être utilisée sur tout dispositif disposant d’une connexion internet, et non du réseau traditionnel, il a été prouvé que les champs électromagnétiques émis par cette nouvelle technologie étaient plus de deux fois moindres que les champs émis par le système de téléphonie filaire passant par des stations de base.

Bien que cette nouvelle technologie de télécommunication émette aussi des ondes, celles-ci sont minimes et elles peuvent être désactivées à tout moment en interrompant la connexion internet…

Bien que, officiellement, le syndrome EHS ne soit pas reconnu dans de nombreux pays comme une maladie, l’OMS a reconnu en 2005 l’existence de cette électrosensibilité.

Les altérations du sommeil provoquées par le syndrome EHS peuvent être associées à une baisse de productivité, un manque de concentration et de nombreux impacts négatifs sur la vie quotidienne qui peuvent être évités par les alternatives présentes sur le marché.

Sources :