E-commerce - Comment pérenniser sa stratégie de netlinking grâce au marketing d’influence ? - 14 mars 2018

Comment pérenniser sa stratégie de netlinking grâce au marketing d’influence ?

Linkjuice Mise en relation avec les influenceurs

Jadis, on pouvait faire les marchés ou du porte-à-porte. Aujourd’hui, on passerait pour un gourou ou un militant politique un peu lourd… L’essentiel du marketing se joue désormais sur le web, et ce webmarketing peut prendre diverses formes. Depuis fin 2017, la tendance la plus lourde consiste clairement à mettre l’accent sur la notion d’influencer marketing. Voyons donc comment utiliser cette méthode pour doper son netlinking et multiplier les backlinks ! Si vous recherchez de nouveaux débouchés, nul doute que vous trouverez chaussure à votre pied… Avec des solutions du type LinkJuice.io, fini les campagnes au petit bonheur la chance !

Quelques outils classiques et ponctuels…

Dans le domaine du webmarketing, il n’est pas rare de croiser des annonceurs dépensant et dépensant sans jamais voir de retours vraiment manifestes… C’est à déprimer ! Commençons donc par étudier les bonnes vieilles techniques alliant marketing d’influence et maillage de liens pointant vers un site web.

Vous proposez un nouveau service ? Votre entreprise va commercialiser un nouveau produit ? Alors n’oubliez pas d’écrire un communiqué de presse ! En tenant à jour un fichier d’adresses e-mail cataloguées « presse », vous aurez autant de relais potentiels. Tâchez de viser juste, surtout si votre domaine d’activité est très spécialisé. La constitution de votre base de données prendra du temps, mais vous n’aurez ensuite qu’à rédiger un CP au moindre événement ou à la sortie d’un produit. Vous glanerez sans doute quelques interviews en prime, le tout pour un coût externe absolument nul. En bref : les relations presse restent indispensables pour profiter de l’influence de médias établis.

relation presse

En comparaison, le linkbaiting est beaucoup moins sûr. Cependant, même s’il est audacieux, le jeu peut en valoir la chandelle. Il s’agit de miser sur l’attractivité d’un contenu, en espérant qu’il sera repris par de tierces personnes : particuliers sur les réseaux sociaux… mais aussi influenceurs de toutes tailles, spécialisés ou non. On voit d’emblée que l’on part du content marketing pour aller vers l’influencer marketing. Mais l’éventualité même du linkbaiting suppose déjà une certaine audience et visibilité. En effet, il faut pouvoir bien partager soi-même son contenu si l’on souhaite toucher de possibles relais. Malheureusement, un contenu repris de la sorte ne comportera pas toujours un backlink. En outre, les entreprises qui s’y essaient ont trop souvent tendance à verser dans la provocation/mauvais goût : il est difficile de savoir garder la mesure quand on souhaite se faire remarquer !

…des recettes pour une stratégie automatisée ?

Pour un entrepreneur ou annonceur, il peut paraître opportun de déléguer la question du marketing d’influence et du netlinking à un cabinet spécialisé, du genre agence de webmarketing. L’adage « time is money » se vérifie : dans l’impossibilité de se démultiplier, on n’a pas le temps de tout faire. Or, dans cette perspective, acheter l’expérience d’autrui peut s’avérer payant.

Aujourd’hui, les solutions possibles sont en réalité beaucoup plus nombreuses. Les professionnels ne sont guère obligés de déléguer la totalité de leur webmarketing à des tiers. Ils peuvent conserver un certain degré d’autonomie et d’action. En soi, il est toujours intéressant pour un groupe de rester – ne serait-ce que partiellement – l’acteur de ses campagnes promotionnelles.

Le recours aux liens placés, aux publireportages et aux articles sponsorisés est particulièrement indiqué. L’annonceur peut choisir ses partenaires. En donnant ses directives, il est certain que les contenus portant ses backlinks seront conformes à l’image de marque qu’il souhaite donner – sans aller jusqu’à l’excès : si on a recours à des rédacteurs externes, autant leur laisser une marge de manœuvre réelle pour ne pas recopier de la communication corporate

Les publirédactionnels permettent aussi d’ajouter des liens tracés, histoire d’analyser les retombées réelles d’un texte. Une plateforme comme LinkJuice.io met en relation des annonceurs de tous pays avec plus de 2 000 sites web influents, aussi bien généralistes que spécialisés. Vous pouvez trouver tout seul votre partenaire, ou bien confier cette tâche à l’équipe de la start-up se trouvant derrière le projet. Il en est de même pour la rédaction des contenus. Les principaux avantages en sont un budget parfaitement maîtrisé, mais aussi un vivier de débouchés assez important pour pérenniser votre stratégie de netlinking en l’échelonnant dans le temps et en l’inscrivant dans la durée. Pour allier marketing d’influence et tissage de liens, on trouvera difficilement plus souple et efficace !

influence marketing

Des détails à ne pas négliger

Le seul bémol des articles sponsorisés, relevant du native advertising et parfaits pour engranger les liens retour, c’est qu’ils sont payants. Certes, on a rarement quelque chose de bien gratuitement… mais les plus petites bourses pourront, à défaut, s’orienter vers les articles d’invité – ou guest post. Il s’agit d’écrire soi-même un article pour un blog intéressant, ce qui peut permettre de profiter de la visibilité de micro-influenceurs ouverts à ce genre de propositions pour une raison ou une autre. Mais il faut vraiment avoir du temps pour démarcher ses partenaires de guest blogging puis pour rédiger les billets en question… Et mieux vaut ne pas se louper, sinon toute relation sur le long terme peut d’emblée être enterrée !

On l’oublie trop souvent, mais le link building se fait aussi en interne. Négliger ce détail serait impardonnable. Que vous ayez un site web vitrine ou un blog d’entreprise, mettez des liens internes. Pas trop, certes, mais au moins un par texte ! Si vous rémunérez des rédacteurs professionnels, munissez-les dès le départ d’un briefing en ce sens, car ce serait dommage de devoir repasser tous les contenus déjà publiés des mois durant afin de les doter de liens internes. Ce réflexe doit se prolonger sur les réseaux sociaux : profitez de votre compte Twitter, de votre page Facebook ou de votre profil LinkedIn pour partager vos publications ou placer des liens.

Enfin, notre dernier conseil est de ne jamais négliger la qualité. On peut même dire qu’il vaut mieux abandonner influencer marketing et netlinking si on n’a pas d’abord étoffé son marketing de contenu. Les link farms sont à proscrire absolument ainsi que toute offre soi-disant miracle et alléchante… Certaines techniques douteuses pourraient grever votre référencement/ranking ou vous mettre en liste noire Google, donc recentrez-vous sur l’essentiel !

 

 

 

Article sponsorisé