Growth Hacking - Creative Marketing : le digne successeur du très puissant Growth Hacking ? - 8 février 2018

Creative Marketing : le digne successeur du très puissant Growth Hacking ?

Alexandre Nouhaud Fondateur du couteau suisse du web

Une terrible menace s’apprête à mettre en péril le monde merveilleux du Growth Hacking. Cet univers composé de tips et de tools utiles dans lequel les courbes ne font que croître à des vitesses fulgurantes est en danger…


Les meilleurs pratiques de l’influence marketing

reech_v1Comment identifier les meilleurs influenceurs ? Comment structurer le partenariat ? Quelle rémunération définir ? C’est pour répondre à ces questions que Reech a rédigé un guide de survie dans cette jungle de l’influence qui recense les 12 meilleures pratiques. Reech accompagne ses clients en les aidant à faire émerger des ambassadeurs et générer des conversations et de la visibilité autour des produits ou services d’une marque.


Plus qu’une simple mode passagère, cet état d’esprit à part entière fait le bonheur des startups les plus gourmandes.

Ce super pouvoir a su s’imposer avec brio dans le paysage du webmarketing en revisitant le marketing digital avec génie.

Seulement, il y a un hic. Les growth hackers sont désormais menacés.

Le RGPD, une mesure européenne visant à renforcer la protection des personnes et plus particulièrement des données personnelles, risque de bouleverser cette utopie.

C’est pour bientôt. Ce nouveau règlement unifié va voir le jour en ,mai…

Cela dit, contrairement à ce que vous pourriez penser, cet article ne va pas se concentrer sur ce problème, mais plutôt sur la solution à celui-ci.

Même si le Growth Hacking est loin d’être mort, il a toutefois ses limites. Tout comme l’énergie fossile est amenée à s’épuiser avec le temps, les limites éthiques et légales vont lentement amener le Growth Hacking à s’éteindre.

Nous rêvons tous d’une énergie propre et illimitée capable de remplacer les énergies fossiles, une bonne fois pour toutes.

De la même manière, il va nous falloir trouver une autre façon de faire qui peut remplacer, compléter ou améliorer le très séduisant “piratage de croissance”.

Cela tombe bien, la créativité est illimitée. C’est peut-être la solution à notre problème ?

Pour le découvrir, plongez avec moi au coeur d’un sujet passionnant et encore peu exploré que j’ai nommé : le Creative Marketing.

Comment définir le Creative Marketing ?

Creative Marketing schéma

J’aimerais partager avec vous ma vision du Creative Marketing. Tout d’abord, il faut commencer par raisonner en terme d’objectif.

Là où le Growth Hacking a pour objectif de faire croître une entreprise et son chiffre d’affaires le plus efficacement et le plus rapidement possible, le Creative Marketing quant à lui, a pour ambition de révolutionner une entreprise.

Imaginez que vous êtes une star de cinéma et que votre agent, qui symbolise le marketing traditionnel, a pour projet de vous rendre célèbre et de vous rendre riche le plus rapidement possible.

Un beau jour, un autre agent frappe à votre porte. Il symbolise le Creative Marketing. Son ambition à lui serait, plutôt que de se concentrer sur l’argent et la popularité, de vous faire entrer dans la légende.

Pour revenir à l’objectif du Creative Marketing, cette révolution peut entraîner de nombreux impacts positifs tels que la viralité, la puissante valorisation d’une marque et une croissance pérenne. Sans parler de toutes les choses inopinées et merveilleuses qui peuvent arriver par la suite.

Le but profond du Creative Marketing, à mon sens, est d’apporter bien plus qu’une croissance rapide à une entreprise.

Comment pourrait-il y avoir plus important que la croissance et le chiffre d’affaires ? Croyez-moi, il existe bien plus que cela.

Vous pouvez choisir d’être prospère et de croître rapidement. Mais vous pouvez aussi choisir de devenir légendaire.

Je définirais le Creative Marketing en ces quelques mots : émotion, surprise, épique, innovation, légende, mystère, odyssée et audace.

Plus concrètement, cette forme de marketing a donc pour fonction de rechercher les moyens les plus originaux, les plus surprenants, les plus émouvants possible pour transformer une entreprise en quelque chose d’autre…

En quelque chose de moins corporate et de plus… familier. De plus intime.

Aujourd’hui, ce qui fonctionne, c’est une entreprise qui se rapproche davantage des gens. C’est une entreprise qui mise tout sur l’expérience client et un support client irréprochable.

Une expérience avec une entreprise doit être vécue comme une aventure épique dans laquelle nous sommes le personnage principal, le héros.

Le Creative Marketing est une machine à transformer une entreprise froide et distante en un média captivant, brillant, unique et glorieux.

Voici une définition simple du Creative Marketing : consiste à placer la nouveauté et l’innovation permanente au centre des préoccupations en exploitant la sérendipité pour obtenir le plus d’impacts positifs possible (ma définition pourrait être très largement améliorée…).

Les différentes formes de marketing

Creative Marketing différentes formes de marketing

Il existe plusieurs formes de marketing et c’est précisément cela qui est fascinant. C’est parce que le marketing se renouvelle sans cesse qu’il demeure toujours aussi efficace.

De chouettes personnes ont redoublé de créativité pour donner à chaque fois, un nouveau souffle au marketing.

Voici quelques formes de marketing intéressantes :

  • Inbound Marketing : consiste à faire venir le client plutôt que d’aller le chercher ;
  • Neuromarketing : application des neurosciences cognitives au marketing et à la communication ;
  • Télémarketing : utilise de manière systématique le téléphone pour entrer en relation directe avec un nombre potentiellement très élevé de prospects ou de clients ;
  • Webmarketing : ensemble des techniques marketing et publicitaires utilisées dans l’environnement Internet ;
  • Street marketing : utilise la rue et les lieux publics pour promouvoir un événement, un produit ou une marque ;
  • Pirateketing (Growth Hacking) : ensemble de techniques marketing, voire même un état d’esprit permettant d’assurer à l’entreprise une croissance forte et à faible coût.

Toutes ces formes de marketing ont une utilité avérée. Mais laquelle a pour volonté forte d’utiliser le prestige et la philanthropie plus que le chiffre et le pragmatisme pour croître ?

Là où le marketeur ordinaire a pour mission de simplement promouvoir un produit, le creative marketer, lui, va non seulement promouvoir le produit, mais aussi concevoir tout un écosystème autour de celui-ci.

Il va tenter de créer plus qu’un produit, il va créer un véritable événement. Au départ nous avions juste un produit et maintenant, nous nous retrouvons avec un événement légendaire.

Qui est le plus riche des deux ? Celui qui a créé le contenu ou celui qui a créé le contenant ? Le plus riche, c’est celui qui possède le contenu ET le contenant. C’est celui qui possède un ensemble plutôt qu’une unité.

De nos jours, créer un produit et le promouvoir ne suffit plus. Il faut faire bien plus que cela. Il faut créer un véritable univers avec une histoire, faire voyager, faire rêver et transporter…

Transformer une expérience technique en une expérience artistique

Les expériences

Les chiffres, c’est bien beau. Nous menons des tests, nous les analysons et nous recommençons le processus, encore et encore.

Le Creative Marketing a quant à lui une approche tout à fait différente, basée sur des essais créatifs et artistiques.

Savez-vous ce qu’est la sérendipité ? Définition : “La sérendipité est le fait de réaliser une découverte scientifique ou une invention technique de façon inattendue à la suite d’un concours de circonstances fortuit et très souvent dans le cadre d’une recherche concernant un autre sujet.”

Lorsque quelqu’un crée une entreprise, personne ne peut savoir si celle-ci va fonctionner ou pas alors au lieu de tenter des choses prévisibles qui souvent, ne marchent pas, pourquoi ne pas essayer l’imprévisible ?

L’art, l’émotion et la créativité sont des choses imprévisibles. Les idées géniales surviennent souvent de manière totalement imprévue n’est-ce pas ?

J’ai moi-même mené quelques expériences créatives aléatoires sur mon propre site web et je peux vous dire que l’imprévu a bien plus porté de fruits que ce qui était prévisible.

Mon site web est semblable à un laboratoire dans lequel je suis le scientifique fou. Je vais vous donner quelques exemples d’expériences créatives que j’ai menées (mon site à moins de 6 mois) :

  • L’article le plus partagé de mon blog est un article que j’hésitais à publier et dans lequel je ne croyais pas beaucoup. Pourtant, c’est actuellement le plus partagé ;
  • La page la plus partagée de mon site est un test de personnalité que j’ai créé juste pour le fun, de manière impulsive ;
  • L’article de mon blog le mieux positionné sur Google à ce jour est un petit tuto sur un logiciel de musique assistée par ordinateur. (le SEO, c’est un peu la loterie…).

Au fond, sur le web, nous ne contrôlons pas grand-chose. Nous pouvons bien entendu optimiser et maximiser les efforts sur ce qui semble fonctionner. Mais qui peut prévoir un buzz ?

Les expériences créatives ne doivent pas être forcément basées sur ce qui est logique ou intuitif et peuvent tout de même porter du fruit !

En ce qui me concerne, même si il est trop tôt pour prétendre quoi que ce soit, je peux au moins vous dire que les meilleurs résultats que j’obtiens proviennent de l’inattendu et de quelques expériences aléatoires.

Le profil type du Creative Marketer

Le profil type du Creative Marketer

Si je devais définir le profil type d’un creative marketer, je le ferais sous la forme d’une offre d’emploi fictive et humoristique.

Description du poste :
Nous comptions sur le Growth Hacking pour obtenir des résultats rapides, mais le RGPD nous est tombé dessus. Votre mission : tenter des choses contre-intuitives et parfois illogiques pour générer des opportunités positives et ce, de manière totalement aléatoire.

Vous percevrez une généreuse prime de risque pour les possibles gênes occasionnées. (attention au bad buzz…).

Savoir jouer de la flûte traversière serait un plus (ne demandez pas pourquoi, ce truc a un rapport avec la sérendipi-quelque chose).

Profil recherché :
Sensible, mais audacieux, créatif et ambitieux, vous débordez de créativité et vous vous passionnez pour le marketing digital.

Autodidacte, ce sont les expériences, la curiosité et la soif d’apprendre de nouvelles choses qui ont forgé votre talent et votre polyvalence.

Qualités professionnelles désirées :

  • L’imagination, la créativité et l’inspiration ;
  • La passion et le cœur à l’ouvrage ;
  • L’audace et le gout du risque ;
  • La persévérance et l’optimisme ;
  • La sensibilité et la compréhension des émotions ;
  • La fougue de la jeunesse !

J’essaye, avec ce profil type humoristique, de dessiner les contours de ce que pourrait être un creative marketer.

Même si le concept peut paraître fou, n’est-il pas plus fou encore de payer des milliers d’euros dans des opérations qui n’apportent que trop peu de résultats ? (marketing traditionnel, quand tu nous tiens…)

Tester des choses créatives, décalées, originales et artistiques, ça ne coûte pas si cher et ça peut rapporter beaucoup.

Creative Marketing : le digne successeur du Growth Hacking ?

le digne successeur du Growth Hacking

Le Growth Hacking a une approche créative certes, mais davantage basée sur les tools et la technique tandis que le marketing créatif repose sur la création et l’invention pure.

Le Creative Marketing pourrait très bien lui succéder. Mais pour l’heure, il faut le considérer plutôt comme son évolution ou son complément que comme un remplaçant absolu.

Toutes les formes de marketing sont complémentaires. Utiliser une forme particulière de marketing permet de se positionner ou de surfer sur une mode, mais les combiner reste le plus efficace.

Ne serait-ce pas cela, le Creative Marketing : la réinvention perpétuelle du marketing ? La créativité repose bien sur des connexions entre différentes idées pour en créer de nouvelles…

Je vois le marketing créatif comme des pièces de LEGO que j’assemble avec bonheur pour créer quelque chose de fantastique et d’unique.

Basé davantage sur des expériences artistiques, émotionnelles et purement créatives, cette forme de marketing expérimentale a beaucoup de potentiel et ne demande qu’à nous livrer tous ses secrets.

Conclusion

Dans le fond, il y a un creative marketer qui sommeil en nous tous. Ce potentiel créatif est présent chez tout le monde ! Il suffit de savoir comment l’exploiter efficacement.

En résumé, le Creative Marketing est donc tout simplement le potentiel créatif d’une personne mis au service du développement des composantes prestigieuses, légendaires et révolutionnaires d’une entreprise.

Pour conclure cet article avec poésie et tendresse, j’aimerais vous dire que celui-ci à été rédigé avec beaucoup de cœur à l’ouvrage et que même s’il n’apporte rien à personne et qu’il sombre dans l’indifférence la plus totale, j’aurais au moins essayé de faire passer mon message.

Cette phrase résume l’essence même du Creative Marketing : j’aurais au moins essayé.

Malgré tout, des essais créatifs, je vais continuer d’en faire encore et encore, jusqu’à ce que l’un d’entre eux, un beau jour, produise du fruit en abondance.

Les événements positifs qui pourront découler de toutes ces tentatives seront qui sait, peut-être bien au-delà de toutes mes espérances…