Best Of - Évolutions du SEO : Passé, Présent & Futur - 1 février 2018

Évolutions du SEO : Passé, Présent & Futur

Thibault Trehin Responsable Webmarketing

Aujourd’hui, le référencement naturel, autrement dit SEO, s’est imposé comme LE levier webmarketing. C’est d’ailleurs le seul qui est connu, du moins de nom, par tout votre environnement professionnel. Mais pour tout webmarketeur en herbe, il peut être très enrichissant de revenir sur l’histoire de ce levier, ce dernier étant étroitement lié avec l’évolution du web, des moteurs de recherche ainsi que de notre façon d’utiliser ces deux éléments. Retraçons donc son histoire, de ses débuts jusqu’à aujourd’hui, pour ensuite conclure sur une ouverture vers le futur du référencement naturel…

La naissance des moteurs de recherche

Nous sommes en 1991, Tim Berners-Lee publie le premier site internet au monde. Il faudra attendre 3 ans pour que les moteurs de recherche viennent à exister, ayant pour but de structurer la recherche vu que ce projet de « World Wide Web » semble prendre de l’ampleur. C’est Yahoo qui naît le premier en 1994, puis viendra notre cher Google en 1997.

Job&Co'm

Bien entendu, il faudra attendre encore quelques années pour que les premières bribes de ce qui s’appellera plus tard « Search Engine Optimization » viennent à être créées. Entre 1997 et 2003, il n’y a pas de bonnes et mauvaises pratiques de référencement naturel, anything goes comme dirait l’autre : Keyword stuffing, backlinks douteux…

Mais n’ayez crainte, les moteurs de recherche (pour ne pas dire Google) vont vite se rendre compte qu’il faut défendre ses utilisateurs de ce genre de pratiques.

Don’t Be Evil : Les prémices du SEO

google-seo-evil

Entre 2003 et 2005, le web est en plein développement, entrainant un changement radical de l’utilisation d’internet. Google comprend bien qu’il faut recadrer les méthodes de référencement des sites afin d’améliorer l’expérience utilisateur de son outil.

« Don’t be Evil » est le slogan de l’époque de Google. Le message est clair : les mauvaises pratiques SEO ne seront plus acceptées par le moteur de recherche. L’utilisateur, comprenez l’internaute, commence peu à peu à prendre une place centrale aux yeux des moteurs de recherche. Néanmoins, Google mettra encore longtemps avant de développer les algorithmes complexes et stricts que nous connaissons aujourd’hui.

Le ZMOT ou « Zero Moment Of Truth »

L’évolution des moteurs de recherche et des sites qu’ils référencent entraînent un changement de comportement chez l’internaute. En effet, ce dernier devient de plus en plus exigeant. Quoi de plus logique puisque tout se tourne de plus en plus autour de lui. Google parle alors de « ZMOT », acronyme pour « Zero Moment Of Truth ». Ce phénomène correspond à la volonté des moteurs de recherche de répondre instantanément aux besoins de l’utilisateur. Si possible, l’objectif ultime serait même de le devancer sur sa quête pour une solution.

Nous sommes entre 2006 et 2009, Google est déjà un véritable géant du net. C’est à ce moment qu’il développe plusieurs outils qui vont mener à une professionnalisation du SEO. Nous parlons ici d’outils comme Google Analytics, qui vont permettre aux webmarketeurs de bien mieux cibler leurs analyses et ainsi de fournir des rapports plus performants. Fini le « référencement bricolage », le SEO devient un métier à part entière.

« Content is KING. »

content-is-king

Bill Gates l’annonçait déjà en Janvier 1996 : le contenu est ROI. Cette phrase constitue à elle seule le premier commandement du SEO. Au lieu d’essayer toutes les pratiques douteuses possibles et imaginables, mettez plutôt ces efforts dans une rédaction de qualité. Voilà ce qui va diriger toutes les actions de Google à partir de 2010 jusqu’à aujourd’hui. Le référencement naturel devient plus complexe, ses règles plus strictes : pas de contenu unique de qualité, pas de bon positionnement… au contraire.

Les SERP (pages de résultats de recherche) évoluent également, se diversifient. L’internaute dispose désormais d’une multitude de types de résultats afin de satisfaire sa demande : Knowledge graph, résultats locaux, mise en avant des réseaux sociaux avec notamment la naissance de Google +.

Enfin, l’intérêt des backlinks se décuple naturellement. En effet, puisque le contenu devient la clé de toute stratégie SEO, le partage naturel de son contenu donne de l’importance à ce dernier aux yeux des moteurs de recherche.

Nous sommes très proches du SEO que nous connaissons actuellement.

Google vous connait par cœur… et ça fait peur

Le temps du keyword stuffing et des tags abusifs parait désormais si lointain. Notre moteur de recherche devient si performant, si personnalisé qu’il en devient terrifiant.

google-big-brother

La question de la vie privée sur le net est au cœur du débat depuis ces dernières années. La volonté de Google d’hyper personnaliser les recherches a du bon, mais elle lui cause surtout une perte en confiance de ses utilisateurs. C’est d’ailleurs comme cela que de nouveaux acteurs ont fait leur entrée sur le marché, proposant une alternative moins intrusive (Qwant ou DuckduckGo).

Si la situation est complexe pour Google, le webmarketeur peut quant à lui s’en donner à cœur joie. La recherche devient complètement ciblée, optimisée pour tous les devices, pour chaque besoin, pour chaque moment. Le métier s’enrichit, mais la compétition devient de plus en plus rude. Le SEO est de plus en plus minutieux, l’optimisation tourne désormais autour de la longue traîne, du SMO, du netlinking.

En plus de tout cela, l’évolution des pratiques est exponentielle avec la vitesse des chamboulements technologiques. Le secret d’une stratégie SEO efficace est qu’elle n’est pas fixe, qu’elle s’adapte au jour le jour.

Et demain ?

Laissons les boules de cristal de côté et parlons un peu de nos pistes de réflexion pour le futur du SEO :

1. Les moteurs de recherche vont chercher à pénaliser de plus en plus le contenu dupliqué. Ce problème existe depuis un certain nombre d’années et fait déjà face à des sanctions en termes de référencement. Cependant, on voit encore aujourd’hui une quantité significative de contenu copié et dupliqué par des sites semblant n’avoir que faire des sanctions éventuelles pour leur référencement ;

2. La recherche vocale va prendre le pas sur la recherche textuelle. En vue de la croissance considérable des assistants vocaux, il est possible d’envisager que plus d’une recherche sur deux se fera à l’oral d’ici quelques années. Ce phénomène va changer drastiquement la réflexion sur le champ lexical des sites et donne une importance significative aux outils comme les featured snippet de Google ;

featured-snippet

3. La recherche visuelle semble également être un axe sur lequel les moteurs de recherche travaillent. Le contenu média des sites, déjà crucial aujourd’hui, va donc devoir être encore plus réfléchi par les webmarketeurs.

 

Conclusion

Malgré toutes ces évolutions que le SEO a connues durant les 25 dernières années, on se rend compte que les moteurs de recherche ont ciblé très tôt leur objectif et n’ont depuis pas changé de cap. Cet objectif étant vous-même, l’internaute.