E-commerce - Comment booster son marketing d’influence ? - 31 janvier 2018

Comment booster son marketing d’influence ?

getfluence Mise en relation avec les influenceurs

L’influence marketing ne doit pas être négligé dans un contexte hyper-concurrentiel. La bataille faisant rage dans l’e-commerce aussi bien que dans la communication numérique, il faut savoir se démarquer de ses concurrents par une visibilité accrue, une image de marque engageante et des partenaires sûrs. L’idéal est en effet de s’allier avec d’autres professionnels, les uns et les autres s’entraidant dans la constitution d’un réseau qui profite à tous.

L’adage est connu : « l’union fait la force » ! Dès lors, une entreprise désireuse de se faire connaître trouvera le moyen d’être recommandée par divers influenceurs de premier plan. Et ce marketing d’influence particulièrement difficile à mettre en œuvre quand on reste seul dans son coin se met à la portée de quelques clics via des interfaces du type getfluence.com.

Le potentiel de l’influence marketing

On comprendra bien les fondamentaux du marketing d’influence en partant d’un exemple simple. Une marque souhaitant percer n’aura aucun intérêt à réserver un encart publicitaire display sur une page jamais visitée. Et ce même si le coût est très faible : ce serait de l’argent jeté par les fenêtres, qui ne sont pas pop-up celles-ci…

Le webmarketeur averti recherche à l’inverse des sites à l’audience ciblée et importante. Il va trouver le meilleur rapport qualité-prix pour que sa campagne fasse mouche et que son investissement soit rentabilisé au plus tôt. Et puis, les choses allant bon train, il en redemande !

Nous voyons par là que l’influence marketing se rapporte à la fois aux notions de réseau et de visibilité, le premier étant à la source de cette seconde. Le but est évidemment de capter de nouveaux visiteurs, puis de les convertir en clients. Nous touchons là à l’inbound marketing qui fait la différence entre deux entreprises d’un même secteur proposant des services semblables. Il s’agit également de peaufiner son image de marque, donc il faut encore surveiller le contenu de son webmarketing d’influence. C’est exactement ce que propose getfluence.com.

En effet, s’appuyer sur des partenaires influenceurs ne servira à rien si on s’en sert de relais pour de la mauvaise publicité. Or, beaucoup mieux que les bannières et fenêtres coupant l’expérience de lecture de l’internaute, il y a le native advertising. Cette publicité native, vraiment unique et ciblée, passe par la publication d’articles sponsorisés, le placement de liens et des mentions sur les médias sociaux.

Les influenceurs y trouvent eux aussi leur compte

Les principaux influenceurs du web se prêtent volontiers au jeu du marketing d’influence. En tout cas lorsque ce dernier a recours à du publi-rédactionnel sérieux comme celui que permet de concevoir et de mettre en ligne la plate-forme getfluence.com. Ce n’est pas seulement que les éditeurs de sites influents en ont besoin pour gagner leur vie, c’est aussi qu’ils y trouvent du contenu supplémentaire, à la fois régulier et de qualité, et éventuellement abondant.

La centralisation et la fluidification des relations entre influenceurs et annonceurs sur une même passerelle profitent aux deux parties. Les rapports sont faciles et ne passent plus par quatre chemins. Les éditeurs web profiteront ainsi d’un apport régulier et semi-automatisé de revenus publicitaires, avec tous les contenus spécialisés qui vont avec.

C’est ici que le native advertising fait pour eux la différence : l’internaute n’est plus dérangé par l’annonce publicitaire. Au contraire, cette dernière étant savamment orchestrée, le visiteur peut apprécier la valeur ajoutée supposée par un bon article sponsorisé, et il se laissera prendre au jeu. Tout le monde est gagnant, tout le monde est satisfait : c’est précisément la finalité de l’échange économique !

Pour gérer plus facilement leurs partenariats et gagner du temps, les éditeurs de pages influentes aussi bien que les annonceurs ont donc tout intérêt à se tourner vers une même interface.

Une solution pour trouver des partenaires : LinkJuice.io

Et la réponse qui entend aider les marques à doper leur visibilité sur la toile tout en contribuant à la consolidation du business model des influenceurs s’appelle… getfluence.com

En réalité, si la version actuelle de la plate-forme a été lancée fin 2017 en direction d’un large public, le concept a déjà fait ses preuves plusieurs années « dans l’ombre ». C’est dès le lancement de la société DIGINOV et de tous ses médias numériques phares (plus de 200, dont Passion&Car, Newsly, Afriquenligne, Coin24 et HelloBiz) que l’aventure a commencé. Depuis 2014, des clients historiques de cette start-up toulousain lui ont manifesté leur confiance en lui déléguant peu à peu leur stratégie digitale.

Plusieurs multinationales se trouvent dans le lot : Orange, Samsung, Allianz… Ce sont des entreprises qui savent sur quel terrain se joue le webmarketing d’aujourd’hui et de demain. Mais cela ne signifie pas que le marketing d’influence et le native advertising soient réservés aux géants : au contraire, chacun peut en profiter, justement en vue de se développer et de figurer parmi les prochains grands succès entrepreneuriaux.

L’interface en elle-même met en relation annonceurs et influenceurs, avec en guise d’intermédiaires possibles l’équipe de la start-up et ses rédacteurs. Mais chacun peut décider de faire comme bon lui semble : contacter directement son partenaire potentiel puis s’occuper de tout, ou déléguer partiellement ou totalement diverses tâches à getfluence.com

Le marketing d’influence permet de traverser les frontières en boostant la visibilité

 

Actuellement, nous y trouvons plus de 2 000 sites web abondamment visités. Beaucoup traitent de thématiques spécifiques, de sorte que n’importe quelle entreprise ou institution pourra trouver le débouché idéal pour elle. En regard, les annonceurs actifs dépassent à ce jour les 500, dont la moitié hors de l’Hexagone. Anglophones et francophones sont déjà à l’honneur, tandis que les italophones, les hispanophones et les germanophones seront bientôt servis avec autant d’égards, la plate-forme ne cessant de s’enrichir pour s’adapter aux besoins de ses utilisateurs !

Article sponsorisé