Email Marketing - 10 conseils pour réussir en email marketing ! - 14 décembre 2017

10 conseils pour réussir en email marketing !

Invité Auteur

Même si les soi-disant « experts » prévoient régulièrement la fin du courriel, celui-ci est plus vivant que jamais et constitue un élément important dans le Mix-Marketing. Malheureusement, l’email marketing est parfois traité de façon superficielle par les marketeurs, la protection et la sécurité des données ne sont pas optimales et cela affecte la délivrabilité des emails ainsi que la réputation de l’entreprise…

À compter de mai 2018, des sanctions très élevées peuvent être encourues en cas de violation du nouveau Règlement européen sur la Protection des Données (RGPD). La Certified Senders Alliance, un projet conjoint de l’association allemande du commerce électronique ecoe. V. (Verband der Internetwirtschafft) et de l’association allemande du marketing de dialogue (deutscher Dialogmarketing Verband), donne dix conseils  aux entreprises commerciales afin qu’elles puissent éviter les écueils et respecter les règles tout en réalisant des campagnes réussies d’e-mailing.

Training&Co'm

Le Double-Opt-In est indispensable

Selon le nouveau RGPD, les expéditeurs d’emails groupés doivent toujours prouver pour chaque cas qu’ils ont le consentement du destinataire avant de lui envoyer un courriel. Ce consentement devra être volontaire, actif, explicite et avoir lieu séparément pour chaque cas concret. Dans le cas de la pratique Double-Opt-In (DOI), le destinataire, qui veut s’abonner à une newsletter doit confirmer à nouveau son accord en cliquant sur un lien dans un email de confirmation. De cette façon, on obtient le consentement actif du destinataire et les règles sont respectées. Pour les expéditeurs de mails commerciaux, le DOI sera inévitable. Ils doivent utiliser cette pratique et la documenter afin de pouvoir prouver le consentement en cas de doute.

Vous êtes responsable

En tant qu’entreprise commerciale, vous devez veiller à ce que les directives du RGPD soient respectées avant d’envoyer vos emails, car vous serez responsable en cas de violation. Non seulement vous, mais aussi votre fournisseur de service de courrier électronique, êtes responsables mais vous devez également respecter le RGPD. Réfléchissez donc bien à qui vous vous adressez pour vos services d’emailing.

L’obligation de transparence

La collecte des données personnelles est liée à l’obligation d’information de la personne concernée. Vous êtes donc tenu d’informer tous ceux qui s’abonnent à une newsletter du traitement des données collectées (quand, où et par qui).

La qualité plutôt que la quantité

Selon une étude récente, seulement un quart de tous les courriels envoyés est ouvert et ce n’est pas surprenant étant donné que plus de 20 000 courriels sont générés toutes les secondes (statistiques en Allemagne). Afin que vos courriels ne finissent encore fermés dans la poubelle, vous devez faire plus que simplement appuyer sur la touche d´envoi. Élaborez vos emails commerciaux de telle façon à ce qu’ils puissent susciter un intérêt à première vue et que les destinataires soient intéressés à continuer à les lire.

L’envoi au bon moment

Fournissez à vos clients les informations dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin. Allez chercher vos groupes cibles là où ils se trouvent pendant leur « parcours client » (Customer Journey). Utilisez vos courriels commerciaux afin que ce « voyage » termine là où vous voulez : votre produit.

Une mailing liste toujours propre

Si vous voulez propager votre message le plus loin possible, veillez à maintenir votre liste de diffusion propre. L’envoi d’emails non désirés nuit à votre bonne réputation et vous risquez des sanctions sévères. Les conseils suivants vous aident à la « propreté » de la liste.

Des choses simples

Naturellement, vous voulez que le plus grand nombre de personnes possible s’abonne et lise votre newsletter. Mais ne rendez pas la procédure de désinscription trop difficile. Un abonné, qui ne peut se désinscrire rapidement et simplement, est vite agacé et vos mails finiront aussi vite dans la boîte spam.

Rendez la procédure de désinscription la plus simple possible. Utilisez un en-tête List Unsubscribe comme la CSA l’exige déjà depuis quelque temps dans ses critères d’admission. Employez le nouveau protocole RFC 8058 (one-click-unsubscribe) afin que le destinataire puisse se désinscrire en un simple clic. Cela empêche en même temps que les abonnés soient involontairement désinscrits par exemple par des programmes anti-spam. Mais veillez à ce que l’en-tête List Unsubscribe fasse partie de la signature DKIM (Domain Keys Identified Mail. Il s’agit d’une méthode d’authentification de cryptage utilisée par de nombreux fournisseurs de services pour savoir si le message provient d’un système autorisé. Il empêche ainsi les spammeurs de se faire passer pour des entités légitimes).

La gestion des contacts

Un aspect essentiel pour une liste de diffusion propre concerne aussi la manière avec laquelle vous gérez les emails renvoyés (bounce handling). Éliminez immédiatement de la liste de diffusion les retours d’emails (hard bounces), c’est-à-dire les adresses ou domaines incorrects ou absents. Dans ce cas aussi, on applique la règle du Double-Opt-In pour empêcher de générer des retours d’e-mails à cause d’adresses fausses ou inexistantes.

La délivrabilité

Pour certaines entreprises, la délivrabilité des emails ne joue pas un rôle de premier plan. Veillez à ce que votre portefeuille d’adresses soit toujours actuel et bien soigné et que vous ne finissiez pas dans une liste noire. Cela nuirait à votre bonne réputation.

Dernier conseil : soyez honnête !

L’honnêteté et la transparence jouent un rôle fondamental dans le marketing par email. Traitez vos destinataires comme vous voudriez être traité et veillez à maintenir une bonne réputation. Ainsi, vos clients vous feront confiance, les FAI (Fournisseurs d´Accès Internet) enverront vos mails et vous n’aurez rien à craindre de la loi.

La Certified Senders Alliance (CSA) est un projet conjoint de l’association allemande du commerce électronique eco. E.V. (Verband der Internetwirtschafft) et de l’association allemande du marketing de dialogue (Deutscher Dialogmarketing Verband). Les entreprises qui figurent sur la liste blanche de la CSA ne sont pas vérifiées par les filtres spam des plus grands fournisseurs d’accès allemands et internationaux tels que Yahoo, GMX, freenet, web.de et aussi AOL et leurs messages sont délivrés directement. Ceux qui satisfont les critères d’admission de la CSA ont l’assurance d’être du bon côté de la loi et d’avoir la confiance des fournisseurs d´accès internet.

Les points mentionnés ci-dessus feront partie des thèmes traités lors du Sommet de la CSA qui se tiendra du 18 au 20 avril à Francfort.

Pour en savoir plus sur le sommet, rendez-vous sur https://summit.certified-senders.eu/

A propos de l’auteur :

Julia Janßen-Holldiek, nouvelle directrice CSA

Julia Janßen-Holldiek dirige le secteur opérationnel de la CSA (Certified Senders Alliance) au sein de laquelle elle avait déjà travaillé 4 ans en qualité de manager Business Development & ISP Relations. Avant de travailler pour la CSA, elle était Sales et Marketing Manager dans une entreprise internationale d’informatique.

« Grâce à nos standards élevés et à notre certification CSA, nous avons amélioré la qualité du emailing et avons mis l’accent sur la sécurité et la qualité de nos expéditeurs certifiés » explique-t-elle. CSA travaille en étroite coopération avec les fournisseurs des services mail, les fournisseurs d’accès internet, ainsi que les experts de marketing.

https://www.eco.de/2014/team/julia-janssen-holldiek.html

https://www.eco.de/2017/pressemeldungen/julia-janssen-holldiek-jetzt-director-csa.html

https://certified-senders.org 

Informations

eco – Verband der Internetwirtschaft e. V., Lichtstr. 43h, 50825 Köln

Tel. +49 221 / 70 00 48 – 0, E-Mail: info@eco.de, Web: www.eco.de

Contacts de presse

Thomas Müller, Tel. +49 221 / 7000 48-260, E-Mail: Thomas.Mueller@eco.de

En français: MartaPogliani, Tel. +49 241 / 88970-575, E-Mail: pogliani@tema.de