Community management - Les indispensables du Community Manager - 6 décembre 2017

Les indispensables du Community Manager

Thibault Trehin Responsable Webmarketing

Ça y est, on est en 2017, presque 2018 (déjà) et j’ai l’impression qu’on évolue enfin sur le métier de Community Manager. Bien évidemment, il est encore assez probable de tomber sur un commentaire classique tel que : « Community manager ? Ouais t’es payé à rester sur Facebook toute la journée… », mais on progresse…

Alors, aujourd’hui on va s’attaquer aux outils indispensables du bon community manager. Le challenge réside dans le fait d’innover sur un sujet déjà traité maintes et maintes fois.

On va donc essayer de vous décortiquer tout ça et d’apporter des réponses.

Commençons tout d’abord par vous inciter à suivre @OutilsVeille sur Twitter afin d’être à jour sur les nouveaux arrivants sur le marché des outils de community management.

Maintenant, à notre petite liste de shopping du CM !


Le glossaire de l’influence marketing

Glossaire influence marketingVous envisagez de lancer une campagne d’influence marketing ? Comment créer les conditions de confiance et de succès entre la marque, son partenaire, et les influenceurs ? En parlant le même langage ! C’est exactement pour cette raison que nous nous sommes lancés dans la création de ce Glossaire de l’Influence Marketing. De la « collection capsule d’influenceur » aux « KPI » en passant par le « fit influenceur », découvrez plus de 50 définitions autour de ce puissant levier de communication.


S’il ne fallait en retenir qu’un : Hootsuite

Tout bon community manager qui se respecte doit passer par un outil rassemblant tous ses flux sur une fenêtre. Nombreux sont ceux qui proposent ce genre de services, mais peu le font aussi bien que Hootsuite.

La plateforme vous permet de gérer votre compte Twitter, Facebook, Instagram, Linkedin, YouTube, Google + et WordPress en même temps. Jusque-là rien de folichon, mais les véritables atouts de Hootsuite résident dans la génération de rapports particulièrement utiles et dans la fonction de gestion en équipe.

Le hic ? Le prix. Beaucoup de plateformes de CM sont payantes me direz-vous, là n’est pas le problème. Mais selon votre formule, pouvant aller jusqu’à 500 €/mois (sans prendre en compte la formule sur-mesure), vous devrez également payer un supplément si vous souhaitez bénéficier des rapports personnalisés, indispensables pour une bonne gestion de vos réseaux sociaux. Ces rapports coûtent en moyenne 50$, chose qu’il est bon de savoir en amont si vous voulez mon avis !

Bon, comme on est sympa, on vous propose également une alternative pour ce genre d’outils.

Parlons de son concurrent principal : Buffer

Tout d’abord, son avantage principal face à Hootsuite : sa simplicité d’utilisation. L’interface est bien plus ergonomique et intuitive, même si Hootsuite propose une plus grande variété de fonctionnalités.
En termes de prix, les deux offres sont plus ou moins similaires. Buffer ne propose pas de rapports personnalisés payants, la plateforme indique des statistiques de retours sur vos publications. Ces derniers restent moins complets que ce que propose Hootsuite.

En clair, les deux offres répondent à des besoins distincts : Hootsuite, malgré son prix, reste l’outil le plus complet en termes de gestion des réseaux sociaux. À l’inverse, Buffer va répondre à un besoin de rapidité d’exécution et de gestion simplifiée de vos comptes.

C’est bien beau tout cela, mais poster c’est long et ce n’est pas toujours évident d’être inspiré… Mais comment faire dans ce cas ? Pourquoi ne pas vous aider d’un outil d’automatisation de création de contenu ?

Crowdfire

Bon, je vais essayer de rester objectif ici. Pas évident, car je ne suis pas le plus grand fan de la curation de contenu. Or, ces outils de publications automatisées font justement ça avant tout autre chose. Mais bref, je ne suis pas là pour débattre sur l’utilité ou non de ces outils, mais pour vous les présenter.

Crowdfire fait donc partie de ces outils qui vous permettent de rester actif sur vos médias sociaux sans avoir à faire l’effort vous-même de poster du contenu. Sympa quand même… Ce qui est surtout fort appréciable chez Crowdfire, c’est l’interface. À l’image d’une conversation avec un chatbot, l’application web va discuter avec vous afin de vous proposer quoi poster, vous faire un retour statistique sur l’engagement sur Twitter, etc.

Bien évidemment, cette solution propose comme souvent beaucoup de formules à différents tarifs, de $ 9,99 à $ 199,99 par mois.

S’il est utilisé intelligemment, un outil d’automatisation comme Crowdfire peut être un véritable atout pour développer sa communauté. Selon moi, le secret est de bien comprendre que même si le contenu est automatisé, une bonne supervision manuelle des partages et de la gestion des followers / following reste essentielle.

Restons dans l’automatisation des tâches avec un outil au concept assez intéressant…

IFTTT, ou autrement dit If This Then That

Comme son nom l’indique, en français « si ceci alors cela », l’application fonctionne grâce aux connexions que vous faites entre deux éléments. Par exemple, vous postez sur Facebook et l’application s’occupe de partager l’information également sur Twitter. Tout simple, mais avec un nombre incalculable de liens possibles, ce sera à vous de trouver la combinaison qui vous correspond le mieux 😉
Petit plus à propos de IFTTT, son utilisation ne se limite pas aux réseaux sociaux, loin de là ! Je vous laisse aller voir, on peut facilement s’y perdre… 😉

Bien, vous avez votre plateforme de gestion, un moyen d’automatiser votre contenu (à utiliser comme il faut hein, on vous surveille) et un bon gadget pour aller plus loin dans la mise en liens de vos actions de community manager. Quoi de plus ? On pourrait continuer indéfiniment avec le nombre d’outils mis à notre disposition (Buzzsumo pour traquer les tendances, Slack pour échanger en team sur la communication à suivre, etc.). Du coup, on va plutôt discuter du véritable outil indispensable du community manager : votre plume.

Vous allez me dire, « il est bien placé pour dire ça lui ! ». C’est pas faux, mais nous ne parlons pas de moi ici. Le point qui me semble essentiel de ne pas omettre lorsque l’on souhaite être un bon community manager, c’est que notre client final n’est autre que vous et moi, des humains. C’est pour cela que j’insiste encore sur l’importance d’utiliser les outils dont nous avons parlé aujourd’hui de manière intelligente, en apportant une touche plus personnelle à vos comptes.

Je retiens ce tweet de Nathalie Gustinelli, CM et rédactrice web, qui servira de conclusion :

tweet curation de contenu