E-commerce - 12 conseils pour créer une vidéo de promotion de son offre efficace - 30 novembre 2017

12 conseils pour créer une vidéo de promotion de son offre efficace

12 conseils pour créer une vidéo de promotion de son offre efficace
Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

La vidéo est devenue un incontournable de toute stratégie de promotion. Vous êtes une jeune startup et souhaitez présenter votre concept ? Une PME déjà implantée souhaitant augmenter ses ventes et son chiffre d’affaires ? Ou encore une entreprise avec comme objectif d’éduquer ses clients et prospects pour leur faire mieux appréhender vos produits et services ? La vidéo de promotion peut répondre efficacement à vos objectifs, à condition de bien organiser son travail. Voyons voir cela ensemble…

1 : penser en premier lieu aux objectifs

Avant de vous lancer dans la réflexion de création de la vidéo, il est essentiel de se poser et de mettre noir sur blanc vos objectifs. Que vous réalisiez en interne la vidéo ou via un prestataire, le brief de création devra bien expliquer vos différents objectifs…

Est-ce que vous souhaitez présenter votre startup ?

Votre nouveau produit ?

Mettre en avant vos innovations ?

L’expertise de votre équipe ?

Travailler votre notoriété ?

Engager votre audience ?

Ou encore éduquer vos prospects et/ou clients ?

L’objectif va vous permettre de mieux choisir le format et le message à faire passer.

2 : quel format pour ma vidéo ?

Vidéo classique de présentation, interview, animation en motion design, capture d’écran… Les formats ne manquent pas.

En fonction de vos objectifs (rappelez-vous la première étape), choisissez le format le plus adapté à celui-ci.

Pour montrer l’expertise de votre équipe, une interview sera par exemple recommandée. Pour présenter une startup, le motion design ou la vidéo classique pourront se prêter au jeu. Les vidéos de capture écran seront parfaites pour un tuto ayant pour objectif d’éduquer les prospects et clients…

Un exemple : l’année dernière, nous souhaitions fêter nos 10 ans, nous avons opté pour une rétrospective des 10 dernières années via une vidéo en motion design :

Si vous n’avez pas de motion designer à disposition (comme ça été le cas pour cette vidéo), vous pouvez utiliser des outils pour créer simplement des vidéos et tutoriels d’animation. Lisez notre article « Créer facilement une vidéo d’animation ou un tutoriel en vidéo pour promouvoir sa marque » pour en savoir plus.

3 : Quelles ressources et quel budget ?

Vos objectifs étant maintenant définis, il vous faut mettre en avant vos ressources :

Avez-vous les compétences en interne ? Avez-vous besoin d’un freelance ou d’une agence pour réaliser votre vidéo ?

Avoir un contenu vidéo professionnel ne s’improvise pas, une vidéo d’animation demandera des compétences en motion design, une interview ou une vidéo classique des compétences en tournage. Cela ne s’improvise pas au risque d’avoir des résultats décevants.

En fonction de cela prévoyez un budget, demandez des devis à différents prestataires en fonction de votre objectif et du format choisi ou si la vidéo est réalisée en interne, assurez-vous que votre équipe maitrise les différents aspects de la création de vidéo : du tournage au montage.

4 : Adapter son brief et travailler le scénario / storyboard

Votre réflexion avance, mais attendez ce n’est pas fini 🙂 En fonction de votre réflexion de départ et de vos ressources, adaptez votre brief pour le finaliser avec les dernières informations que vous aurez pu obtenir (en faisant des devis et en échangeant avec vos équipes en interne par exemple).

Puis commencez à travailler votre scénario. Il doit être simple, efficace et surtout amener à l’objectif que vous visez.

Même si ce n’est une vérité absolue, privilégiez les formats de vidéo courts pour captiver votre audience du début à la fin. La durée d’attention étant particulièrement faible de nos jours.

Par exemple, Jusqu’à 30 secondes, 85% de l’audience verra la vidéo jusqu’au bout. Une vidéo de moins de 2 minutes est vue en moyenne par 70% de l’audience. Une vidéo de 2 minutes passe à 50% de l’audience touchée.

Lorsque l’objectif est de faire la promotion de son offre (c’est l’objet de cet article), mieux vaut rester dans des formats cours, 1min30 par exemple. Et vous verrez, ce n’est pas facile de se limiter mais il faut s’y astreindre.

Si vous êtes accompagné par une agence, celle-ci pourra vous aider à monter le scénario efficace pour votre objectif dans le temps imparti. Si vous réalisez en interne, il faudra bien poser le scénario (n’hésitez pas à y réfléchir à plusieurs pour avoir différents points de vue).

5 : Aller droit au but, rester simple

Dans tous les cas, quel que soit le scénario et la durée de la vidéo, restez simple. Il faut que la vidéo aille droit au but : c’est-à-dire, qu’elle doit remplir votre objectif et capter l’attention des personnes la visionnant.

6 : Travailler l’image de sa vidéo

Si vous réalisez une vidéo en interne, pensez aux bonnes pratiques de création audio-visuelle.

1 : la règle des tiers, qui consiste à couper l’image en 9 parties et poser son sujet d’attention au croisement de deux lignes :

regle tiers video

Source : Apprendre la photo (ça marche aussi pour la vidéo 😊 )

2 : Maîtriser les différents plans : plan américain, plan italien, gros plan… Essayez de respecter ces plans pour un meilleur rendu visuel.

plan cinema video

Source : Tapmultimedia

3 : Si vous ne maitrisez pas à 100% la réalisation de vidéo, préférez les plans fixes et évitez les balayages. Le rendu sera plus professionnel en enchainant différents plans fixes.

7 : Ne pas oublier le son

Le son va jouer un rôle essentiel, bien souvent oublié dans les vidéos amateurs, il a pourtant un rôle clé. Pensez à bien vous équiper en matière de micro pour l’enregistrement. Si l’enregistrement se fait à l’extérieur, pensez à équiper votre micro d’une rycote pour éviter d’avoir un mauvais son à cause du vent :

rycote micro rode

8 : Optimiser la lumière

De même la lumière va être importante, c’est elle qui créera l’ambiance et donnera un aspect naturel ou travaillé selon le besoin. Naturel ou artificielle, l’éclairage doit être murement réfléchi.

9 : Le montage

Après le tournage, le montage. Il va permettre de mettre en vie les différents rushes que vous aurez réalisés durant le tournage. Il devra être dynamique et amené à l’objectif que vous vous êtes fixé. Vous devrez passer par un logiciel de montage type Adobe Premiere ou Final Cut si vous êtes un pro du montage ou Camtasia et Movavi si vous débutez. Movavi propose, par exemple, un téléchargement gratuit qui pourra vous permettre de débuter facilement.

10 : Penser au sous-titrage

Que cela soit dans les transports, sur Facebook ou ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué mais, de nos jours nous regardons souvent des vidéos sur le pouce et sans le son. Il est donc essentiel de fournir un sous-titrage pour maintenir une bonne compréhension de la vidéo quel que soit les conditions de visionnage.

11 : Travailler l’univers sonore

Au-delà du son en lui-même lors de l’enregistrement, une fois arrivé au montage pensez à travailler l’univers sonore de votre vidéo.

Commencez par optimiser le son de votre vidéo afin que tout soit bien intelligible et optimisé. Rajoutez des sons d’ambiance si besoin et pensez à bien choisir une musique de fond qui donnera un dynamisme à votre vidéo.

N’oubliez pas de choisir des musiques libres de droit afin de ne pas avoir de problème. Des musiques peuvent, par exemple, être téléchargées pour quelques dollars sur Audio Jungle.

12 : Penser à la promotion et au budget publicitaire

Votre vidéo est terminée, vous l’avez uploadé sur Youtube, Viméo, Facebook and co’ ? ce n’est pas terminé 😊 il faut maintenant penser à la promotion de cette dernière.

Prévoyez un budget publicitaire pour vous assurer que la vidéo touchera votre cible.

Voici quelques possibilités qui s’offrent à vous :

  • La publicité sur Youtube qui offre des ciblages intéressants et un coût par vue très raisonnable (varie en fonction des ciblages entre 0,04 et 0,15€ de la vue).
  • La publicité sur Facebook, dans ce cas, pensez à uploader votre vidéo directement sur Facebook, l’algorithme du réseau social privilégiant les vidéos hébergées chez lui. Le coût par vue est très raisonnable aussi, encore plus que sur Youtube, mais attention une vue Facebook est comptabilisée après 10 secondes versus 30 chez Youtube (c’est important de le savoir pour comparer ce qui est comparable).
  • Les régies spécialisées dans la promotion de vidéo type Teads.
  • Le relais de votre vidéo sur les blogs via de la relation blogueurs ou l’achat d’articles sponsorisés.

En bref, prévoyez un budget pour la promotion. Une super vidéo n’obtenant aucune vue n’aura aucun impact sur votre business. Pour aller plus loin, lisez notre article Promouvoir sa vidéo : les différentes solutions publicitaires !

Et bien sûr, en parallèle à la publicité, faites la promotion de votre vidéo sur vos différents supports : votre site, votre blog, votre newsletter, vos réseaux sociaux, vos points de vente si vous avez des écrans d’installés…

Bonus : et le live ?

En parallèle aux vidéos classiques, les lives seront un excellent moyen de faire la promotion de votre offre. Facebook, Periscope, Youtube Live… Les possibilités sont nombreuses. Les lives Facebook sont souvent à privilégier car le réseau social donne une excellente visibilité à ces derniers.

Et en s’équipant des bons outils (lisez notre articles sur les outils indispensable pour un live), il est possible d’avoir un rendu pro avec un habillage, différentes caméra… Allez jeter un œil aux outils OBS ou encore Wirecast. Le premier est gratuit, le second vous fera passer à la vitesse supérieure si besoin.

Conclusion

J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair, n’hésitez pas à le partager et à nous faire vos remarques en commentaire 😊

Aller, je retourne à ma vidéo… Silence ça tourne !